Décision du Pape François. Kinshasa : Ambongo derrière Monsengwo !

Décision du Pape François. Kinshasa : Ambongo derrière  Monsengwo !

This post has already been read 648 times!

*Plus rien ne sera comme avant. Désormais, le Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, 78 ans, devra convoler en justes noces avec un Fridolin Ambongo à l’Archevêché de Kinshasa. Le Souverain Pontife, usant, certes, de l’essentiel de se prérogatives reconnues dans le Droit Canon, a décidé de nommer ce dernier aux fonctions d’Archevêque coadjuteur,  depuis ce mardi 6 février 2018. La nouvelle aura  créé l’effet boumerang à Kinshasa et en provinces. Nombreux sont ceux qui considèrent que cette décision du Pape François tombe à pic dans la mesure où  ils espèrent qu’elle  contribuerait à l’apaisement des esprits, après ces moments chauds marqués notamment,  par  des envolées oratoires et des phrases assassines qui, littéralement, auront  empoisonné le climat des relations entre  les autorités congolaises et ecclésiastiques. 

Nouveau départ 

Comme un couperet, la nouvelle est tombée hier, mardi  6 février 2018,  à Kinshasa. Du haut de son siège,  le Pape François a   nommé  Mgr  Fridolin Ambongo Besungu, en qualité d’Archevêque coadjuteur de Kinshasa. A  58 ans, cet homme de Dieu  qui, jusqu’ici, a été l’Archevêque de   Mbandaka-Bikoro, dans la province de l’Equateur, en RD. Congo, va,  désormais, travailler comme adjoint  du Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, vieux de  78 ans.

Tout de  suite après sa nomination, c’est en tout cas, des mots de gratitude que ce dernier a fait monter vers l’Eternel. ‘’J’exprime toute ma gratitude envers le Seigneur qui m’a toujours assisté dans toutes les missions qu’il m’a confiées et aussi au Pape François pour sa confiance’’, c’est ce qu’a lâché  Mgr  Fridolin Ambongo Besungu qui  cesse ainsi  d’être Archevêque de Mbandaka-Bikoro et conserve son poste de Vice-Président à la Cenco.

Vision de Fridolin…

Aux côtés du Cardinal Laurent Monsengwo, le nouvel archevêque coadjuteur a affirmé qu’il va continuer à ‘’avancer et à faire rayonner l’Eglise’’ du Diocèse de Kinshasa. De par cette nomination, Mgr. Fridolin Ambongo Besungu, devient un virtuel successeur de Laurent Monsengwo. Tenez ! Selon le Canon 403 du Code de Droit canonique qui régit la nomination des Evêques coadjuteurs, il bénéficie aussitôt, du droit de succession à son titulaire, en cas de  démission ou du  décès de ce dernier.

Quel  enjeu ?

La nomination du Mgr. Fridolin Ambongo Besungu aux côtés du Cardinal Monsengwo n’a-t-il pas un soubassement politique ? A ce stade, il  serait peut-être un peu  hasardeux  d’en dire plus. Toutefois, il sied de reconnaître que dans ses dernières opinions, le Cardinal Laurent  Monsengwo Pasinya aurait dit tout haut et sans ambages, ce que d’autres disent tout bas. Cette histoire de ‘’médiocre’’, pour laquelle beaucoup l’ont reproché d’avoir outrepassé ses limites, continue de défrayer la chronique de l’actualité politique en RD. Congo et partout ailleurs dans le monde.   Thomas Luhaka Losendjola, une des figures politiques mieux connues de l’agora politique, lui demandait,  en toute humilité, de présenter ses excuses  à la nation.

Depuis, le Cardinal n’a jamais posé un tel  geste, ni oser y répondre. Par contre, il a gardé silence, laissant ainsi entre la perspective d’une escalade à la faveur d’une série de tiraillements entre l’église et l’Etat.

Tout récemment encore,  quand les congolais pendant que les congolais s’y  attendaient le moins, l’homme de Dieu a bombardé un nouveau vocabulaire sur la place publique. Le ‘’logorrhée’’. Mais,  jusqu’où veut-il en venir? Telle est la question. En tout état de cause,  certains compatriotes  tant de l’Opposition,  de la Majorité que d’une certaine frange de la population congolaise,  affirment que le Cardinal, en vertu de lourdes charges que  revêtent ses fonctions, aurait dû  avoir un discours qui le maintient, malgré les différences d’approches, comme  une église au milieu du village.

La guerre sera plus longue et populaire, disait Lumumba. Est-ce que le Congo ne serait pas déjà sur cette lancée  à l’interne? En tout cas, le choix porté sur Mgr Fridolin Ambongo Besungu aux côtés de Monsengwo ne serait pas tombé pas dans l’air. Ancien Professeur de Théologie Morale de l’Université catholique du Congo, ce dernier a co-officié les discussions directes ayant conduit à la conclusion de l’Accord  de la Saint Sylvestre, devenu l’unique  document de référence pour toute sortie  de crise  pacifique.

Mgr. Fridolin Ambongo Besungu, pour ceux qui ne le connaissent pas,  c’est homme rigoureux, posé, modéré et  courageux.  Outre le fait qu’il a une passion spéciale pour la réussite de sa vocation, c’est un serviteur dévoué et fidèle à ses engagements. Il est respectueux des textes. Il va sans dire que son passage aux côtés de Laurent Monsengwo en cette période cruciale de l’histoire de la RD. Congo,  ferait qu’il tempère les ardeurs des uns et autres.

La Pros.

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com