Dossier John Tshibangu : la Monusco pour un procès juste !

Dossier John Tshibangu : la Monusco pour un procès juste !

This post has already been read 539 times!

C’est un sujet sulfureux. L’homme arrêté à DarEs Salam, en Tanzanie, a été transféré à Kinshasala procédure qualifiée pour son cas est en cours afin que la loi soit dite. Justement, c’est le verdict d’une justice même militaire indépendante que la Mission des Nations Unies au Congo-Kinshasa souhaite. Ce vœu a été exprimé hier, mercredi 7 février à l’occasion de la conférence hebdomadaire de la mission onusienne en RDC. «Nous appelons à la tenue d’un procès équitable pour Tshibangu», a déclaré en marge d’une conférence de presse à Kinshasa Florence Marchal, porte-parole de la MONUSCO qui, par le Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’Homme (BCNUDH)  «suit ce cas», a dit Florence Marshall, la porte-parole de la Monusco.

Il (Tshibangu) aura droit à un procès « en bonne et due forme (…) dans quelques semaines ou mois », promettait lundi dans une conférence de presse le Ministre de la justice, Alexis Thambwe Mwamba, qui l’accusait d’avoir menacé de « chasser » le Président Joseph Kabila du pouvoir. Affirmations basées sur la vidéo faite par John Tshibangu et larguée sur la toile. Dans cette dernière, apprend-on, cet ancien Colonel devenu déserteur des Forces Armées demandait au Président Kabila de s’excuser auprès des congolais suite aux morts de la marche des fidèles catholiques le 31 décembre 2017. Par ailleurs, endéans 45 jours, il promettait de le faire partir. Sans surprise, depuis cette vidéo, il a grimpé sur la liste de priorités sécuritaire. Alerte qui fait qu’à peine quelques jours, il sera appréhendé.  L’extradition  de cet homme à la tête du Front du Peuple Congolais pour le Changement et la Démocratie (FPCD), une rébellion  qui revendique plus de 5.000 combattants  mais dont le quartier général n’est pas connu, a été critiquée par les défenseurs des droits de l’homme, commente le site d’informations Actualite.cd. « Nous ne sommes pas en mesure d’affirmer si cette extradition s’est déroulée dans les règles ou non, dans la mesure où nous n’avons pas eu accès au dossier », a déclaré, pour sa part, Florence Marshall.  Après la répression des marches des fidèles catholiques le 31 décembre 2017, Tshibangu passé à la rébellion en 2012 après avoir contesté la réélection de Joseph Kabila (2011) est réapparu en Janvier dernier. Le voici plus visible que jamais…

Danny Ngubaa

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com