Elections 2018. CENI : l’UE exige la transparence et l’impartialité !

Elections 2018. CENI : l’UE exige  la transparence et  l’impartialité !

This post has already been read 675 times!

*A la deuxième phase du lancement du projet de renforcement des capacités d’observation citoyenne des élections, Bart Ouvry, Ambassadeur et 

Chef de Délégation de l’Union européenne en RDC,  a recommandé à la CENI ce jeudi 8 février 2018 à Kinshasa, de s’en tenir aux principes sacro-saints de la transparence, de la neutralité politique et  de l’impartialité. 

Circonscrivant le cadre, il a, entre autres, rappelé que   l’appui de l’Union européenne au processus électoral se veut global et a comme unique objectif,  de contribuer à la consolidation de la démocratie en RD. Congo. ‘’Nous appuyons la société civile, dans l’observation mais aussi,  dans l’éducation civique et électorale avec un large programme qui rassemble 12 organisations de la société civile sur  toute l’étendue du pays et qui a comme objectif principal,  la promotion de la participation des femmes et des jeunes. Comme nous l’avons dit aussi à plusieurs reprises, nous sommes prêts à accompagner la CENI, ici,  représentée ce jour par son Président, M.  Corneille Nangaa Yobeluo, dans ses efforts pour mener à bien ces élections’’, a-t-il précisé.

Voilà pourquoi, il  estime que la CENI, à  elle seule, a un rôle primesautier   à jouer pour l’aboutissement heureux du processus électoral en RD. Congo. Pour ce faire, il pense, par ailleurs,  que le  suivi de la CENI  contribuera de façon décisive à la transparence et à la crédibilité de différentes  étapes.

Plus loin, dans une allocution calibrée, M. Bart Ouvry croit  que les  actions et  propos futurs des principaux animateurs de la CENI  doivent être strictement conformes aux valeurs et exigences de la neutralité politique, d’indépendance et de professionnalisme promues par la Déclaration des principes internationaux pour l’observation et la surveillance impartiales des élections par les organisations citoyennes.

Donc, l’UE, au travers sa Délégation permanente en RD. Congo  encourage la CENI  à travailler conjointement avec ceux qui partagent les mêmes principes et standards et à  les promouvoir davantage.

A ce jour, a-t-il rappelé,  le calendrier électoral et maintenant la législation électorale sont à la disposition de la CENI  afin de suivre les étapes décisives. D’ailleurs,  la semaine passée, cette dernière a conclu les opérations  d’enrôlement des électeurs. De même qu’elle  a  annoncé son  intention de procéder, le plus rapidement possible,  à l’audit du fichier. Puis, tout en saluant le fait que la CENI se soit toujours  déclarée ouverte et disposée à cet exercice qui sera déterminant pour la crédibilisation aux yeux des parties prenantes et de la population congolaise, enrôlée massivement, il considère, cependant, que les prochaines étapes seront cruciales.  Il sera question notamment,  de  la détection des doublons, de l’examen, de l’adoption et de la promulgation de  la Loi portant  répartition des  sièges, du  dépôt des candidatures, du  contentieux des  candidatures et, enfin,  de la convocation des élections, de  la campagne électorale, des  scrutins, du   dépouillement et de la  compilation des  résultats des élections. Dans cette édition, chacun des lecteurs a la latitude de découvrir que les  mots  utilisés sont adaptés à la dimension  de tous les enjeux. L’Ambassadeur de l’Union Européenne qui  s’est, particulièrement,  voulu mesuré,  reconnaît, néanmoins,  que  l’exigence de la tenue des élections en RD. Congo, quoi qu’étant une question de souveraineté nationale,   implique également la contribution de son Institution, quelle qu’en soit la hauteur.

 

Lancement de la 2ème phase du Projet de renforcement de l’observation citoyenne des élections au Congo (PROCEC)

Mot de l’Ambassadeur Bart Ouvry,

Chef de Délégation de l’Union européenne en RDC

Jeudi le 8 février 2018

Monsieur le Président de la CENI,

Mesdames, Messieurs,

Distingués invités,

Je tiens tout d’abord à remercier les organisateurs de cette cérémonie de lancement officiel de la deuxième phase du projetRenforcement de l’Observation Citoyenne des Elections en République démocratique du Congo (PROCEC): le Consortium EISA et DRI et les 11 organisations bénéficiaires du projet, réunis dans la Synergie des Missions d’Observation Electorale – SYMOCEL.

La genèse de ce projet date du lendemain des dernières élections législatives et présidentielles de 2011 quand la Mission d’Observation électorale de l’Union européenne avait émis comme une de ses recommandations principales l’appui à la société civile tant en matière d’éducation civique que d’observation électorale. C’est ainsi qu’une première phase du projet s’est déroulée entre juin 2015 et décembre 2017 avec comme principe de base la transmission des connaissances et la professionnalisation des observateurs citoyens. Le processus d’enrôlement des électeurs qui a pris fin il y a quelques jours a servi d’exercice pratique aux observateurs. Les rapports d’observation successifs publiés par la SYMOCEL ont démontré leur professionnalisme, méthodologie et rigueur. Les différents analystes ont échangé, analysé, décortiqué les arrêts, les projets des lois, le calendrier électoral et les articles parus dans les médias et nous ont raconté objectivement et techniquement, comment se déroule le processus électoral et comment il pourrait être amélioré. Votre présence dans les provinces à enrichi davantage ces analyses.

La société civile, soutenue, organisée et financée, représente un mécanisme de vérification efficace qui s’organise autour du plaidoyer pour des élections transparentes et équitables. Votre observation, articulée autour d’une solide méthodologie, contribue ainsi à la crédibilisation du processus, et cette crédibilisation contribue à son tour à apaiser le processus. Je crois que nous sommes tous conscients dans cette salle de l’importance de ce principe, surtout dans le contexte actuel.

Le calendrier électoral et maintenant la législation électorale sont à votre disposition afin de suivre les étapes décisives : La CENI a conclu la semaine passée l’enrôlement des électeurs. Vous avez déjà annoncé votre intention de procéder à un audit du fichier. La CENI s’est toujours déclarée ouverte et disposée à cet exercice qui sera déterminant pour la crédibilisation aux yeux des parties prenantes et de la population congolaise, enrôlée massivement. Les prochaines étapes seront déterminantes : la détection des doublons, la Loi de répartition de sièges, le dépôt des candidatures, le contentieux de candidatures… enfin,  la convocation des élections, la campagne électorale, les scrutins et le dépouillement et compilation de résultats des élections. Votre suivi contribuera de façon décisive à la transparence et à la crédibilité de ces étapes.

Vos actions et vos propos futurs doivent être strictement conformes aux valeurs et exigences de la neutralité politique, d’indépendance et de professionnalisme promues par la Déclaration des principes internationaux pour l’observation et la surveillance impartiales des élections par les organisations citoyennes. Nous vous encourageons à travailler conjointement avec ceux qui partagent les mêmes principes et standards et les promouvoir davantage.

L’appui de l’Union européenne au processus électoral se veut global et a comme unique objectif de contribuer à la consolidation de la démocratie en République démocratique du Congo. Nous appuyons la société civile, dans l’observation mais aussi dans l’éducation civique et électorale avec un large programme qui rassemble 12 organisations de la société civile dans toute l’étendue du pays et qui a comme objectif principale,  la promotion de la participation des femmes et des jeunes. Comme nous l’avons dit aussi à plusieurs reprises, nous sommes prêts à accompagner la CENI, ici,  représentée ce jour par son Président, M.  Corneille Nangaa Yobeluo, dans ses efforts pour mener à bien ces élections.

Je suis heureux comme ambassadeur de l’Union européenne d’encourager et appuyer les initiatives visant à mobiliser davantage encore les énergies en faveur d’élections libres, démocratiques et transparentes. Celles-ci sont le meilleur garant d’une société stable et apaisée, d’un développement durable et la prospérité de tous les congolais.

Je vous remercie de votre attention.

 

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com