En prévision de la 3ème réunion sur l’IMT à Brazzaville. EDD : Amy Ambatobe plante le décor à Kinshasa

En prévision de la 3ème réunion sur l’IMT à Brazzaville. EDD : Amy Ambatobe plante le décor à Kinshasa

This post has already been read 194 times!

En marge de la 3ème réunion sur l’Initiative Mondiale des Tourbières qui se tiendra du 21 au 23 mars 2018 à Brazzaville, une réunion d’échange a été organisée le samedi 10 février dernier pour laquelle un point de presse s’est tenu au Jardin botanique de Kinshasa. C’était entre le Dr. Amy Ambatobe Nyongolo et Arlette Soudan-Nonault respectivement, Ministres de l’Environnement et Développement Durable de la RDC et, du Tourisme et de l’Environnement de la République du Congo. Ils ont eu à discuter sur l’importance et la sensibilisation des populations sur les tourbières que partagent les deux pays.

Découverte

D’entrée de jeu, il est important de signifier que les tourbières sont des sols formés des matières spongieuses et légères qui résultent de la décomposition, à l’abri de l’air, de certains végétaux, et qui sont utilisées comme combustible et amendement. Et, il a été découvert il y a une année dans une tourbière dans la partie centrale du bassin du Congo, entre la RD. Congo et la République du Congo, un énorme puits de carbone contenant 30 milliards de tonnes de dioxyde de carbone. Etant la plus importante des tropiques, cette découverte de ces tourbières a, bien entendu, suscité un vif intérêt des scientifiques et décideurs politiques dans le monde.

Le stock de carbone se trouvant à l’intérieur équivaut à 3 ans d’émissions mondiales liées aux énergies fossiles, ou à vingt années des émissions des Etats-Unis liées aux énergies fossiles, ou autant que l’ensemble du carbone stocké au-dessus du sol dans les 228 millions d’hectares des forêts du bassin du Congo. Cette 3ème réunion au mois de mars permettra, entre autres, de partager les connaissances entre les principaux pays clés de l’IMT et les experts, à travers l’échange d’expériences, d’approches et de technologies pour la conservation, la restauration et la gestion durable des tourbières.

Les tourbières pour la planète

Satisfaits de l’excellence des relations fraternelles qui existent entre les deux Etats, les deux ministres ont décidés de consolider le comité conjoint pour l’organisation de cette 3ème réunion sur l’initiative mondiale des Tourbières (IMT), qui se tiendra au centre de conférence de Kintélé à Brazzaville du 21 au 23 mars prochain. Ceci, en plus des comités nationaux d’organisation qui doivent être mis en place dans chacun des deux Etats. Ce sera sous le thème principal : ‘’Valoriser les tourbières pour la population et la planète‘’. Cette réunion regroupera également d’autres pays des régions tropicales couvertes par les tourbières notamment, l’Indonésie et le Pérou dont le partage et l’échange d’expériences constituera un élément clé de la réunion.

Objectifs

Considérant ainsi le rôle important que jouent les tourbières dans l’atténuation de changements climatiques, dans la préservation de la biodiversité, et leurs contributions à l’amélioration de la qualité de vie de nos populations et aux objectifs de développements nationaux, Amy Ambatobe et Arlette Soudan-Nonault ont résolu, dans l’intérêt de deux pays, de désigner des experts des deux Etats dans le panel des discussions qui auront lieu lors de ces assises, et suggérer l’implication politique au plus haut niveau pour présider l’ouverture solennelle de cette importante réunion. Mais, également, d’obtenir des garantis d’accompagnement idoines sous forme de financement, renforcement de capacité et de transfert de technologie.

En ce qui concerne les objectifs proposés pour cette réunion, il y a surtout, la poursuite du dialogue avec les parties prenantes et les partenaires de l’IMT dans le but de soutenir la planification et les actions coordonnées pour la gestion des tourbières de la cuvette centrale du bassin du Congo, et l’intérêt de discuter et trouver un consensus sur la vision à l’horizon 2050, les objectifs stratégiques 2030 et 2020 et les étapes clés pour une action conjointe de 2018-2020 par les partenaires de l’Initiative Mondiale sur les Tourbières.

La Pros.

 

 

 

 

République Démocratique du Congo

MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT DURABLE

Secrétariat Général à l’Environnement et Développement Durable

Le Secrétariat Général

 

COMMUNIQUE OFFICIEL N° 001/SG/EDD/BTB/TKK/2018

Le Secrétariat général à l’Environnement et Développement Durable informe les opérateurs économiques assujettis à la Taxe Rémunératrice Annuelle sur les Installations Classées de la catégorie 1a, de déposer au plus tard le 31 mars 2018, leurs déclarations d’assiette taxable à la Direction des Etablissements Humains et Protection de l’Environnement, sise avenue papa Ileo (ex-avenue  des cliniques) n°15, dans la commune de la Gombe, à Kinshasa.

A titre de rappel, les assujettis qui ne se conformeront pas aux prescris du présent communiqué, s’exposeront aux pénalités prévues aux articles 8 et 9 de l’arrêté interministériel n°002/CAB/MIN/ECN-DD/2017 et n°042/CAB/MIN/FINANCES/2017 du 10 août 2017, portant fixation des taux de la taxe et redevances en matière d’installation classées de la catégorie 1a à percevoir à l’initiative du Ministère de l’Environnement et Développement Durable.

Fait à Kinshasa, le 9 Février 2018

Benjamin TOIRAMBE BAMONINGA

Secrétaire Général a.i

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com