Elections 2018. Vote électronique : dissemblances autour du choix des congolais

Elections 2018. Vote électronique : dissemblances  autour du choix des congolais

This post has already been read 595 times!

Controverse. Plusieurs divergences et avis partagés bondissent au sujet de la machine à voter pour laquelle les Etats-Unis s’opposent fermement, et très critiquée par un peuple déterminé à participer à des élections véritablement démocratiques en RD. Congo. Lors d’une descente sur terrain effectuée par La Prospérité, le constat est tel que le système de vote électronique fait débat dans la capitale, à quelques mois seulement du 23 décembre 2018, jour du scrutin.

Si en 2006 et 2011 le vote était sur papier, malgré des multiples contestations des résultats, certains congolais s’interrogent, en effet, sur ce changement de système soudain que la Commission électorale nationale indépendante apporte en ce moment  des élections cruciales en République Démocratique du Congo. Pour Stéphane Ndongala, fonctionnaire de l’Etat, le contexte n’est pas approprié pour instaurer ce système, aussi bénéfique et économique soit-il, pendant que les échéances électorales se préparent sous des vives tensions, pressions diplomatiques, crises multisectorielles et surtout, avec un retard de deux ans. Selon lui, le peuple congolais dont l’esprit est actuellement focalisé sur l’exercice des urnes, n’attend que des scrutins libres et démocratiques dans lesquels il sera en mesure d’opérer des choix personnels et judicieux pour la survie de son être.

La situation est sévèrement critique. Au vu de l’almanach électoral, tel qu’il se présente, déjà avec des options, comme la loi électorale, considérées d’arbitraires par une bonne franche de l’opposition congolaise, ce n’est certainement pas tout le monde qui va adhérer à ce processus. Et après les ratés de 2016 et 2017 pour lesquels aucune raison concrète n’a été donnée, c’est en 2018 que Corneille Nangaa et sa suite entendent faire usage de la machine à voter encore jamais utilisée en RD. Congo. Bien sûr ça fait débat.

A entendre François Matatu, un étudiant, la machine à voter favoriserait la fraude dans un certain cas. D’autant plus que, malgré la faible sensibilisation de la CENI, plusieurs congolais demeurent encore dans l’ignorance du fonctionnement de ce système totalement électronique. Pour le cas d’espèce, ces machines proviennent de la Corée du Sud et seront probablement programmées à partir de là. Ce qui donne un goût mécréant et très méfiant à lui faire confiance.

Dans un regard plus discerné, le contexte ici ne varie que selon le camp politique dans lequel chacun se situe et y trouve son bénéfice parfois personnel. Pour ceux de la Majorité par exemple, si l’on veut que le pouvoir reste entre nos mains, un encouragement et soutien total est servi sur un plateau d’or à la CENI comme pour apprécier le système, du moins ingénieux de la Centrale électorale. C’est donc lorsque l’on se sent futur bénéficiaire et potentiel favori aux prochaines élections que la machine à voter paraît comme une solution louable.

Et du camp où le seuil électoral ainsi que la caution à payer fait usage des flèches mouchetées, là où la décrispation politique demeure encore dans sa non application, là où l’interdiction des manifestations publiques compte de plus en plus de victimes, et ceux pour qui l’Accord de la Saint sylvestre souffre de la volonté de certains, la machine à voter est la preuve irréfutable de la conclusion d’un complot masqué qu’il sied à tout prix de démystifier.

Aujourd’hui plus que jamais, ce sont les Etats-Unis qui s’alignent derrière cette position du refus catégorique de la machine à voter pour lequel Corneille Nangaa continue de démontrer les avantages typiques. Jusqu’où irait-t-il ? Le mécanisme n’est peut-être pas encore mis en place par la CENI mais les arguments de chacun ont toujours une parole de valeur.

Boris Luviya

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com