Présentation de l’ouvrage « Buka lelo lia lelo ». Jean-Claude Nzuzi : «les jeunes doivent apprendre aux côtés des grands»

Présentation de l’ouvrage « Buka lelo lia lelo ». Jean-Claude Nzuzi : «les jeunes doivent apprendre aux côtés des grands»

This post has already been read 681 times!

A l’occasion de la journée internationale de la langue maternelle, le Centre Wallonie Bruxelles a accueilli mercredi 21 février, un bon nombre d’écrivains congolais accompagnés de leurs nouvelles publications, qui, d’ailleurs, ont été baptisées et présentées officiellement aux yeux du public. Parmi ces ouvrages, on pouvait donc apercevoir celui de Jean-Claude Nzuzi intitulé : «Buka lelo, lia lelo» qu’il a rédigé en lingala, l’une des langues nationales qu’il maîtrise mieux pour une meilleure communication.

‘‘Buka lelo, lia lelo’’ est un ouvrage de 102 pages, subdivisé en 12 chapitres. Il est publié aux éditions Mabiki. L’auteur indique qu’avant de concevoir cet ouvrage, il a été inspiré par la préoccupation des kinois à la politique interne. Sur ce, J-C Nzuzi a eu l’idée de composer un ouvrage racontant la vie d’apprentissage d’un jeune garçon appelé Fuala, qui vivait en Belgique.

Ce dernier avait regagné son pays, la RDC, pour aider son vieux père, en la personne de ‘‘Koko Antoine’’. Une fois arrivé au pays, la situation politique du Congo ainsi que la course au pouvoir l’ont poussé à se poser la question de savoir : «pourquoi tout le monde parle-t-il de la politique ?». Puis, il eu l’envie de faire la politique. Pour se faire, le jeune Fuala commença à apprendre la politique aux côtés de son vieux père qui fut ancien politicien, ce qu’il n’avait même pas appris à l’école tout comme à l’Université.

Par-là, Jean-Claude Nzuzi veut tout simplement expliquer à travers sa plume à la jeunesse congolaise de bien vouloir apprendre aux côtés des grands et non avoir un système de «Buka lelo lia lelo», ce qui se traduit en français comme suit «semer aujourd’hui et manger le même jour».

On peut donc rappeler que cet ouvrage a été rédigé dans la langue nationale «le lingala», pour valoriser sa langue, faire comprendre le contenu de son ouvrage et aussi pour bien véhiculer son message dans le milieu qu’il vit (lingalophone).

Mais qui est Jean-Claude Nzuzi ?

Il sied de retenir que le jeune écrivain congolais Jean-Claude Nzuzi est premièrement  juriste de formation. Il a effectué ses études à l’Université de Kinshasa, spécialement en droits humains et en politique congolaise, avant d’exercer dans la province du Kongo Central. A part ce qu’il a appris à l’Université de Kinshasa, ce dernier est un écrivain et penseur en littérature congolaise.

En guise de conclusion, l’auteur de l’ouvrage « Buka lelo, lia lelo » appelle la jeunesse congolaise à ne pas attendre la facilité. Elle doit plutôt passer par l’apprentissage aux côtés des grands pour en tirer de l’expertise comme l’a fait le jeune Fuala, l’un des célèbres personnages de son récent ouvrage. Il en a aussi profité pour dire aux jeunes congolais et kinois, en particulier, de briser l’esprit de complexe et se donner dans l’apprentissage des langues maternelles, voire des langues nationales. Car, la génération d’aujourd’hui est une génération qui ignore jusque-là sa culture et ses origines.

Blaise Bonduku

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com