Elections 2018 : tête-à-tête Nangaa-Ramazani Shadary

Elections 2018 : tête-à-tête Nangaa-Ramazani Shadary

This post has already been read 627 times!

Hier, sous une toute nouvelle casquette, Emmanuel Ramazani Shadary a été face à Corneille Nangaa, au siège de la CENI, à la Gombe. Le nouveau secrétaire permanent du Pprd était à la tête d’une délégation de cette formation politique. Objectif de ce passage? Comme bien d’autres partis et ou plateformes, il était question pour le Pprd d’échanger avec les têtes couronnées de la centrale électorale sur le déroulement et les contours du processus électoral en cours. Au sortir de ce face-à-face, le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie, par le biais de son secrétaire permanent, a déclaré être satisfait. Car, toutes les réponses ont été données par la commission électorale ‘’à pied d’œuvre pour amener les congolais devant les urnes selon les prescrits du calendrier électoral’’. Visiblement, l’usage de la machine à voter ne cause pas des remous au Pprd, encore moins le seuil de représentativité. Il faut dire que bien de formations politiques ne sont pas d’accord avec ces options de la loi électorale de 2017. Soit ! Emmanuel Ramazani Shadary, s’exprimant au nom de son parti, a laissé transparaitre l’adhésion totale du Pprd. Donc, le quitus de ce parti est donné à la CENI.

‘’Je peux vous dire qu’après le bilan du Président Nangaa, après les questions que nous lui avons posées, nous sommes sortis satisfaits. On doit faire un rapport aux organes statutaires pour que des dispositions utiles et nécessaires de la marche du Pprd vers des élections soient prises. Il faut demander à tous les habitants de se préparer aux élections. Nous croyons fermement qu’il y aura des élections le 23 décembre 2018 au pays’’, a-t-il confié aux  journalistes venus s’enquérir des retombées du passage du Pprd à la CENI. Ces retrouvailles Ramazani Shadary-Corneille Nangaa, faut-il le repréciser, se sont effectuées alors que le premier s’est défait de sa casquette de Vice-Premier Ministre, Ministre en charge de l’Intérieur et Sécurité. En tant qu’ex VPM de ce secteur impérieux, Emmanuel Ramazani Shadary avait donc sous sa gestion la Commission Electorale Nationale Indépendante. D’où, en vrai, il ne pouvait pas être étranger à la machine à voter et autres innovations de rigueur pour les prochaines joutes depuis la promulgation de la nouvelle loi électorale qu’il a d’ailleurs défendu dans les deux Chambre du Parlement.

Première sortie

Lors de son investiture, dans son tout premier speech, Ramazani Shadary a clairement soutenu que sa mission comme secrétaire permanent du parti cher au président Kabila était  la bataille électorale de décembre 2018. ‘’Nous allons aligner des candidats à tous les niveaux et devrons gagner’’, avait-il dit avec ferveur. Fort de cet éclaircissement, il appert donc normal que pour sa toute première sortie officielle et médiatisée du siège du Pprd, le choix soit porté sur la CENI, l’institution d’appui à la démocratie censée organiser ces élections.

La Pros.

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com