Après plusieurs saisons de conflits. Koffi Olomidé et Zacharie Bababaswe enterrent la hache de guerre !

Après plusieurs saisons de conflits. Koffi Olomidé et Zacharie Bababaswe enterrent la hache de guerre !

This post has already been read 639 times!

«Personnellement, je n’ai aucun problème particulier avec mon jeune frère Zacharie Bababaswe. Peut-être ses zèles de député l’ont poussé hier à perdre parfois la raison, au point d’avoir des préjugés sur ma personne ? Je ne sais pas ! Mais, pour moi, je le considère comme un intellectuel, un illuminé, très courageux…». Ainsi s’est exprimé le chanteur Koffi Olomidé- Grand Mopao- dans un message audio adressé à Zacharie Bababaswe, l’ex-chroniqueur de musique devenu parlementaire, à l’occasion du 10ème anniversaire de son magazine d’informations générales, «Journal en Lingala Facile».
La star de la chanson congolaise le félicite et souhaite davantage  bon vent à ce journal télévisé «avant-gardiste » qui fait école dans l’univers audiovisuel en RDC.

Pas des commentaires du côté de l’élu de Kinshasa qui n’a fait que balancer l’intégralité du son (message de Koffi) dans le corps de son journal, laissant ainsi le choix aux Kinois de faire, chacun, son opinion.

Ce qui est vrai, ça fait plus d’un an que les violons ne s’accordaient plus entre Zacharie et Koffi pour une affaire dont personne d’entre les deux n’a eu le courage d’expliquer clairement à la presse. Et, chaque fois que le chanteur avait des problèmes avec une autre personne, l’ex- journaliste de la RTNC le récupérait avec ardeur pour nuire à sa personne, si pas le clouer au pilori.

Décider d’une trêve avec  Zacle qui était comme son ennemi hier est un acte de grandeur pour Koffi qui entend se hisser au rang des légendes vivantes  de la musique africaine. Beaucoup d’observateurs ont salué cette réconciliation qui consacre une nouvelle page de paix et de fraternité entre les deux personnalités culturelles du pays.

2018 : Koffi dit «Non» aux polémiques !

Manifestement, Grand Mopao commence à mettre en pratique les conseils qui lui ont été prodigués par ses  proches lors de la rencontre tenue au début de l’année au Palm Beach. Rappelons qu’au cours de cette rencontre, ses amis et la grande famille Tcha-tcho,  constituée des membres et fanatiques de Quartier Latin lui ont dit des vérités en face par rapport à ses actes et surtout son comportement dans la société. Ils ont beaucoup martelé sur les relations entre Koffi Olomidé et la presse ainsi que ses collègues musiciens à Kinshasa. Cette réunion avait pour objectif de pousser l’artiste à adopter un nouveau comportement anti-polémique et surtout à donner une nouvelle marche pour son entreprise musicale, le Quartier Latin International.

D’une part, Koffi s’est toujours plaint d’être victime des gens qui ressentent de la jalousie envers lui à cause de son succès et pour ses avoirs. Ceci fait qu’il soit à la fois mal compris et mal aimé dans le monde musical. Or, les uns et les autres le qualifient souvent d’un fin provocateur, taquin et surtout conflictuel. Donc, un élément à craindre, si pas à éviter à tout prix. C’est-à-dire, son comportement suscite méfiance, division et polémiques dans le milieu des musiciens. Qu’à cela ne tienne, la star qui reste égal à lui-même sur le plan artistique, est attendu, ce 10 mars à l’Hôtel Invest, dans la commune de Lingwala, pour un spectacle au cours duquel il va chanter gratuitement pour les femmes.  Une semaine après, le patron de Quartier Latin va se produire en concert exclusif et de manière exceptionnelle « Koffi live on » sur sa page facebook, à partir de 19h/heure locale.

Jordache Diala

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com