Congrès de l’UDPS. La SYMAC presse, Augustin Kabuya rétorque !

Congrès de l’UDPS. La SYMAC presse, Augustin Kabuya rétorque !

This post has already been read 455 times!

La synergie des mouvements, associations et cercles des réflexions de l’UDPS (SYMAC-UDPS) ne peut comprendre qu’un Congrès qui a été préalablement convoqué du 26 au 27 février de l’année en cours ne soit plus reprogrammé jusqu’à ce jour pendant que le temps et les événements politiques pressent. Interrogé par Top Congo, le porte-parole du parti, M. Kabuya Augustin, reconnaît qu’il y a eu un contre temps. Bien plus, ajoute-t-il, l’Udps à plus d’une soixantaine de fédérations, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays et que d’autres candidats à la présidence du parti n’étant pas à Kinshasa, il ne serait pas démocratique de tenir le Congrès sans eux. Rappelant à l’occasion, que l’un des objectifs du Congrès, c’est d’élire le nouveau président de l’Udps. Découvrez, ci-après, le condensé du point de presse de cette structure informelle du parti cher à Feu Etienne Tshisekedi.    

Point de presse du Bureau de la coordination de la Synergie des mouvements, associations et cercles des réflexions de l’UDPS en sigle SYMAC/UDPS en rapport avec la convocation du Congrès Extraordinaire du Parti

Mesdames et Messieurs de la Presse ; Combattantes et Combattants de l’UDPS; L’Assemblée de notre prestigieuse structure, la Synergie des Mouvements, Associations et Cercles des Réflexions de l’UDPS en sigle SYMAC/UDPS a décidé au cours de sa réunion de samedi 03/03/2018 organisée à Kinshasa/Lemba, la tenue de ce point de presse auquel vous êtes tous conviés en ce moment.

Ce point de presse permet à la SYMAC/UDPS d’exprimer tout haut ses multiples inquiétudes liées à la tenue effective de notre Congrès Extraordinaire conformément à l’article de 19 des statuts, ceci pour dénoncer des multiples dérapages qui risquent de compromettre l’avenir de l’UDPS.

Mesdames et Messieurs de la presse ;

Il est vrai que les Statuts de l’UDPS en leur Article 26 prévoient en cas du décès du Président en fonction, la tenue d’un Congrès Extraordinaire dans les 30 jours qui suivent pour élire son successeur. Le coup était fatal et vu la dimension politique de notre Leader que la mort est allé arracher en Belgique et tant d’autres contraintes, sa succession n’a pas été possible dans trente jours qui ont suivi sa mort.

Qu’à cela ne tienne, les vrais fils de l’UDPS ne sont pas tus pour revendiquer la tenue du Congrès Extraordinaire, en dehors de nos présidents fédéraux qui détiennent le pouvoir statutaire de demande  la tenue du Congrès Extraordinaire et qui l’ont fait depuis le mois de mars de l’année passée. La SYMAC/UDPS a fait de la revendication de la tenue du Congrès Extraordinaire sa première préoccupation pour laquelle elle a été traitée de tous les maux et péchés d’Israël.

Mesdames et Messieurs de la presse ;

La SYMAC/UDPS fait remarquer que la convocation de notre Congrès Extraordinaire préalablement annoncée du 26 au 27 février 2018 est mal partie, car la composition de la Commission technique préparatoire de ce Congrès Extraordinaire, d’ailleurs décriée par tout le monde, n’avait pas pris en compte les critères de représentation nationale édictés à l’Article 23 des Statuts.

La fameuse commission a travaillé pendant plus de 45 jours pour remettre au mandant le rapport sur un seul point à l’ordre du jour, entendez : l’élection du nouveau Président du Parti.

En revendiquant la tenue du Congrès Extraordinaire, la SYMAC/UDPS avait transmis à la hiérarchie du parti un travail bien fouillé sur la taille et le coût dudit Congrès qui ne dépassait pas 50.000 USD pour plus ou moins 600 participants, ceci en passant du Congrès Extraordinaire au Congrès Ordinaire sur décision du nouveau président élu. Ce qui épargnerait au parti d’engager d’autres dépenses financières colossales parfois introuvables pour la tenue d’un probable Congrès Ordinaire avant la tenue des élections générales dans notre pays.

Nous sommes maintenant convaincus que le montant éléphantesque de 178.000 USD retenu par cette commission qui a travaillé sous l’impulsion de son décideur prouve à  suffisance qu’il y a une réelle volonté  à ce que ce Congrès historique tant attendu, censé régler la vacance  à la tête du Parti ne puisse se tenir.

A ceux qui doute encore, la SYMAC/UDPS ne peut comprendre qu’un Congrès qui a été qui a été préalablement convoqué  du 26 au 27 février de l’année en cours ne soit plus reprogrammé jusqu’à  ce jour pendant que le temps et les événements politiques pressent.

Mesdames et Messieurs de la presse ; Conformément au calendrier de la CENI, la transmission des listes des partis politiques et les animateurs au ministère de l’intérieur est fixé au 15 mars en cours.

Et dans ce laps de temps compté arithmétiquement en 7 jours qui nous séparent de cette date butoir, Que deviendrait l’UDPS, ce grand Parti d’espoir de tout un peuple, si ce Congrès n’est pas tenu ?

Mesdames et Messieurs de la Presse ;

En toute élégance, la SYMAC/UDPS confirme que l’UDPS est un parti véritablement démocratique, organisé à  travers ses textes juridiques : Statuts et le Règlement Intérieur.

De tout ce qui précède :

La SYMAC/UDPS invite toute la base à une vigilance tout azimut, et lance un dernier cri et dernier rappel au Secrétaire Général, Monsieur Jean-Marc Kabund, de ré actualiser toute affaire cessante d’ici le 09 mars 2018 la tenue effective du Congrès Extraordinaire légal ; sans quoi, la base se prendra en charge. La SYMAC/UDPS entrevoit un avenir meilleur de l’UDPS sous le leadership du SGA aux Relations Extérieures et Affaires politiques ; Président du RASSOP, son Excellence Félix- Antoine Tshisekedi Tshilombo son candidat unique à la présidence nationale du parti au Congrès Extraordinaire et candidat du parti à l’élection présidentielle de décembre 2018.

Sous son impulsion, la SYMAC/UDPS promet d’œuvrer positivement pour la retrouvaille de l’unité de tous au sein du parti pour redorer le blason de son leadership politique en République Démocratique du Congo et gagner les élections générales du 23/12/2108.

Nous avons dit !

Nous vous remercions.

Fait à Kinshasa, le 07 mars 2018.

LA SYMAC/UDPS     

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com