Secrétaire Général à la Santé, Emmanuel Lukombe mobilise pour la mise en œuvre du PNDS 2016-2020

Secrétaire Général à la Santé, Emmanuel Lukombe mobilise pour la mise en œuvre du PNDS 2016-2020

This post has already been read 491 times!

Evaluant ses six premiers mois à la tête de l’Administration centrale de la Santé, le Secrétaire Général Emmanuel Lukombe a organisé une importante journée de réflexion hier, mercredi 7 mars, dans La Salle Polyvalente de l’Institut National Pilote de l’Enseignement des Sciences de la Santé (INPESS), sur le boulevard Triomphal. Il a été question pour le Dr Emmanuel Lukombe de s’arrêter un peu pour évaluer ce qui a été déjà fait en termes de coordination avec les Directeurs des différents programmes ; de travail sur terrain et, ensemble, voir comment renforcer cette coordination pour la mise en en œuvre effective du Plan National de Développement Sanitaire (PNDS) 2016-2020 dans l’optique de la Couverture Sanitaire Universelle.

Emmanuel Lukombe a ainsi réfléchi à haute voix avec les membres de la Cellule Technique et tous les Directeurs Chef de Service du Secrétariat Général. Les Directeurs des différents Programmes de santé ont également pris part à cet échange d’importance capitale. Au total, il y a eu plus de 70 participants à cette journée de réflexion. Ensemble, ils ont diagnostiqué que la mise en œuvre du PNDS 2016-2020 doit se faire à travers des PAO des services à différents niveaux, de manière à permettre à chaque niveau de contribuer aux résultats et cibles du pays. Le Plan National de Développement Sanitaire (PNDS), faut-il noter, est un plan qui consiste à développer, de manière progressive, un paquet de services de qualité accessibles à l’ensemble de la population, en veillant à leur protection financière.

C’est ainsi que les participants ont partagé avec l’ensemble des parties prenantes, le diagnostic de la coordination du secteur de santé et la vision de changement sur la marche du niveau central. Ils ont également échangé sur les attentes des services du Ministère de la Santé Publique (Directions Centrales, Programmes et services Spécialisés) et des Partenaires Techniques et Financiers sur la mise en œuvre des projets et programmes du secteur. Et, enfin, ils ont dégagé une ligne de conduite avec des actions prioritaires et les modalités pratiques de travail pour améliorer la mise en œuvre des PAO 2018.

Recommandations

Au terme de cette réflexion d’une journée, les participants ont recommandé, en ce qui concerne la qualité de services et de soins de santé que l’outil de la démarche qualité intégrée (DQI) soit l’unique outil pour évaluer la qualité des services et des soins dans les structures. Ils ont aussi recommandé de vulgariser l’outil de la démarche qualité intégrée à tous les niveaux du système sanitaire du pays. Toujours en rapport avec la qualité de services de soins de santé, les participants ont  recommandé de former les utilisateurs sur la démarche qualité ; instaurer les évaluations par les utilisateurs et par le niveau hiérarchique supérieur; allouer les ressources sur base des résultats de l’analyse de problèmes.

Pour la coordination des activités, ils ont recommandé d’étendre cette coordination des activités aux actes administratifs, qui sont les instructions et directives de service pour une meilleure efficacité. Et aussi, d’espacer la tenue de réunions de coordination pour la meilleure mise en œuvre de décisions prises.

Guy Elongo

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com