Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Stella Mwika, deux ans après. Nécropole de la N’sele : Mi-Amor pose la pierre tombale !

Stella Mwika, deux ans après. Nécropole de la N’sele : Mi-Amor pose la pierre tombale !
Spread the love

This post has already been read 1040 times!

Il y a de cela deux ans que disparaissait Stella  Mwika Christine, fille chérie de Mputu Ebondo dit Mi- Amor, la grande star de la musique traditionnelle du Busongye. Que faire quand l’on a perdu un être aussi cher ? En tout cas, pour ceux qui croient au fils de l’homme, Jésus-Christ de Nazareth, Ils ne rendent que gloire à Dieu parce que c’est lui qui donne et a donc repris. C’est dans cette logique que la famille biologique de la disparue dont Mi-Amor, le père, ainsi que des frères, amis et connaissances de l’illustre disparue, Stella Mwika Christine, se sont retrouvés le samedi 7 avril 2018 à la paroisse Bana Bankitu de Masina Sirforco, pour rendre hommage à Dieu qui les a soutenus durant la période de dures épreuves. Mais, auparavant, cette grande famille du griot du Busongye s’était retrouvée à la Nécropole de la N’sele pour la pose de la pierre tombale.

Les jours passent si vite. Deux ans déjà sont passés depuis que cette étoile filante, Stella Mwika, avait achevé sa course sur terre. Ce qui est sûr, la plaie est loin d’être guérie. Les œuvres de Stella raisonnent encore dans les cœurs de ceux qui l’ont connu. Et donc, pas facile de l’oublier si vite. C’est dans cette attitude que le célébrant du jour a eu les mots justes pour exhorter l’assistance sur le mystère de la mort. Pour lui, Stella n’est pas morte, elle a  juste changé d’adresse. ’’… ainsi donc, Stella a cru de son vivant au Seigneur Jésus-Christ, fils de Dieu. Et, nous croyons qu’elle vit en lui. Et là, où elle est, elle intercède pour nous’’, a déclaré l’Abbé Sylvain. Convaincu que sa nièce, quoique morte dans la chair, est vivante dans le sein d’Abraham. Le père Gérard qui avait Co-célébré la messe, a tapé du poing sur la table. Il ne veut plus entendre des jérémiades au sein de la famille suite à la disparition de Stella Mwika.’’ Nous savons que notre fille est dans la gloire du Père. Alors, les larmes qui coulent de nos yeux n’ont plus leurs raisons d’être. Que celui qui veut pleurer Christine Mwika, s’occupe plutôt de ses enfants’’, a-t-il martelé. Consolé par l’homélie du célébrant du jour, le père de la défunte a reconnu d’abord que la disparition de sa fille aura été pour lui une lourde épreuve. Et, le double événement dont la pose de la pierre tombale et la célébration de l’eucharistie en marge du deuxième anniversaire de Mwika Stella ont, dit-il, une fois de plus apporté un vent de soulagement à son âme.

Francis Sengeyi