Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

RD Congo : FFJ prend acte de la libération d’Eliezer Ntambwe et liste le plaignant parmi les prédateurs de la liberté de la presse

RD Congo : FFJ prend acte de la libération d’Eliezer Ntambwe et liste le plaignant parmi les prédateurs de la liberté de la presse

This post has already been read 1048 times!

FFJ prend acte de la libération, mercredi 11 avril 2018d’Eliezer Ntambwe, après 10 jours de détention à la principale prison de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo Ntambwe a été accusé de “chantage” par le gouverneur du Kasaï Oriental. Ntambwe, producteur et présentateur d’un magazine diffusé sur plusieurs chaînes privées, était détenu depuis le lundi 2 avril dans la soirée, au parquet général de Kinshasa.

L’animateur a été interpellé dans la matinée du lundi  2 avril 2018 dans son bureau au centre-ville de la capitale par des agents dont certains étaient en tenue de la Police et d’autres en tenue civile. Ils l’avaient escorté à pied avant de l’embarquer dans une jeep de couleur branche stationnée à quelques mètres de son bureau. L’animateur a été conduit, à la suite d’un mandat d’amener, au parquet près le tribunal de Grande instance de Gombe où il a été placé sous mandat d’arrêt provisoire. La procédure en chambre du conseil n’était pas encore terminée qu’il a été transféré à la prison centrale alors que le mandat d’arrêt provisoire couvre cinq jours de procédure. La demande de liberté de provisoire formulée par ses avocats a été rejetée.

L’animateur a été interpellé à la suite d’une plainte d’Alphonse Ngoyi Kasanji, gouverneur de la province du Kasaï oriental (Centre de la RDC) qui le poursuit pour «diffamation» dans une affaire de diamant qu’il aurait tenté d’extorquer.  Le plaignant  a fait savoir, dans une «mise au point » dont copie est parvenue à FFJ,  qu’en date du 05 mars 2018, le journaliste avait invité dans son bureau, deux de ses collaborateurs  pour les mettre au courant d’une émission pour laquelle le journaliste aurait obtenu un financement extérieur pour le tournage en lien avec le diamant querellé.

FFJ classe,  d’ores et déjà,  M. Ngoyi Kasanji sur la liste de prédateurs de la liberté de la presse au même titre que certains mandataires réfractaires à la critique de leur gestion.

 

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com