Initié par Alexis Thambwe Mwamba. Sénat : le Projet de loi sur le terrorisme transmis à la Commission Défense et Sécurité

Initié par Alexis Thambwe Mwamba. Sénat : le Projet de loi sur le terrorisme transmis à la Commission Défense et Sécurité

This post has already been read 308 times!

En répondant avec brio à toutes les préoccupations des Sénateurs concernant le projet de loi relatif à la lutte contre le terrorisme, le Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Alexis Thambwe Mwamba, a trouvé satisfaction à sa démarche, puisque le texte de loi du Gouvernement a été jugé recevable puis transmis à la Commission Défense, Sécurité et Surveillance de la Chambre Haute du Parlement. Cela est arrivé juste après la clôture du débat général survenu le mardi 10 avril dernier dans l’hémicycle.

Le Ministre Alexis Thambwe Mwamba a répondu présent au rendez-vous. Il a, par la suite, amplement répondu aux questions épineuses qui lui ont été adressées en rapport avec le projet de loi relatif au terrorisme. A en croire le Ministre, ledit projet est très important. D’autant plus qu’en ce moment, le terrorisme se répand comme une trainée de poudre dans le monde. D’où, la République Démocratique du Congo devra, quant en elle, disposer d’ores et déjà d’une loi permettant de traiter la matière en cas de force majeure. Et, son adoption ainsi que sa promulgation va éviter, de loin ou de près, les actes barbares que la RDC a connus ces trois dernières années au Nord-Kivu et dans le Grand Kassaï. « C’est pour cette raison que ce projet de loi englobe tous ces genres de situations. Nous devons pouvoir légiférer sincèrement pour prévenir la population», a argumenté  Alexis Thambwe Mwamba. En effet, en accordant plus de crédit à ses propos, tout laisse croire à la nécessité de légiférer dès à présent eu égard aux réalités actuelles du monde entier. ‘’Aujourd’hui, le terrorisme est une réalité avec laquelle nous devons pouvoir vivre. Il faut pouvoir légiférer pour anticiper. Et, Il ne faut pas que lorsque nous allons nous trouver devant des situations similaires de terrorisme, qu’on soit démunis. Tout simplement parce qu’on n’a pas prévu cela dans notre arsenal juridique’’, a-t-il, par ailleurs, ajouté. Cependant, les délinquants de la rue appelés communément ‘’Kuluna’’ doivent faire attention. Car, seule la manière dont l’acte est posé par un Kuluna pourrait déterminer s’il est ou pas un  terroriste. De passage, il sied de noter que le projet de loi qui se trouve actuellement sur la table de la commission  Défense, sécurité et surveillance des frontières du Sénat devra être nettoyé endéans cinq jours. Il y a lieu de souligner aussi que ladite commission sera soutenue  par le bureau de la commission PAJ du Sénat pour la bonne réalisation du travail.

Merdi Bosengele

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com