Pluie d’ordonnances. RDC : des Juges et Magistrats à la porte !

Pluie d’ordonnances. RDC : des Juges et Magistrats à la porte !

This post has already been read 1387 times!

Des juges, magistrats et Cie sont éjectés de leurs sièges. Des nominations jugées irrégulières çà et là dans le corpus de la justice rectifiées. Voilà, à tout dire, les dessous des cartes de la série d’ordonnances présidentielles lues hier au Grand JT de la Radio Télévision Nationale du Congo -RTNC- à l’intention de l’opinion nationale et des autorités compétentes.

Quid des noms cités selon les cas ? A voire le contenu combien énorme desdites ordonnances, il va sans dire que seules la lecture à la loupe de ces dernières saura rassurer ou, hélas, confirmer les pires appréhensions. Quoi qu’il en soit, ce qui s’apparente à un grand coup de balai effectué par le Président de la République ne tombe pas dans une période de plus calme. D’où, selon des lectures entrecoupées, ceci impliquant cela, d’aucuns le lisent-ils dans la perspective du scandale ‘’judicaire’’ qui a fait grand bruit tant dans des milieux élitistes qu’au plus bas de la société congolaise. Il s’agit, évidemment, de la fraude du siècle dans le corps combien sensible des organes de la Justice. En effet, des révélations toutes récentes avaient mis à jour le fait que plusieurs animateurs des organes judiciaires étaient des faussaires. Après confirmation, Alexis Thambwe Mwamba, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, avait annoncé que des enquêtes seraient menées. Résultats ? Près de 200 personnes exerçant dans le Pouvoir Judicaire en RDC avaient été déclarées être sans qualité. Hier encore, à peine après la lecture des ordonnances, il est revenu à la charge en plein direct sur la RTNC pour lever le voile.  Oui, il s’agissait bien d’un assainissement de la magistrature du pays. Il lit, par ailleurs, dans le coup de balai qui venait d’être effectué après mille et une épisodes de ce feuilleton la ferme volonté du Président Joseph Kabila d’assainir ce corps sensible. D’ailleurs, selon lui, il n’était là question que de la première série. Ainsi, c’est donc un message lancé à l’endroit de tout le corps de la magistrature pour que chacun des membres ait à cœur la pratique correct de dire le droit sinon, dans quelques temps, ils peuvent être, eux aussi, emportés.

La Pros.  

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com