Pour l’émergence d’une nouvelle classe politique : le MCSD dresse ses cadres contre les antivaleurs !

Pour l’émergence d’une nouvelle classe politique : le MCSD dresse ses cadres contre les antivaleurs !

This post has already been read 480 times!

 ‘’On ne peut pas gérer une nation dans le tâtonnement, ni dans le sentiment, encore moins dans la corruption,  l’égocentrisme où, seule, une petite minorité s’accapare de toutes les dividendes issues des richesses du pays’’. Fort de la dégénérescence accrue du tissu économique de la République Démocratique du Congo, le Mouvement Chrétien pour la Solidarité et la Démocratie (MCSD), parti politique centriste en RD-Congo, en prélude des élections fixées au 23 décembre 2018, veut forger un nouvel homme politique, débarrassé des antivaleurs et susceptible de prendre résolument son destin en mains par une gestion rationnelle et cohérente de la chose publique. C’est pourquoi, étant rassuré de gagner, haut la main, les dites élections, à tous les niveaux, le MCSD, sous le leadership de son président national, M. Roger Muaka Muaka, organise  une série de formations à l’intention des cadres et militants des différentes structures centrale et de base du parti:  Comité Exécutif National, Collège des fondateurs, fédérations, sections, sous-sections, cellules et sous-cellules des vingt-quatre (24) communes de la Ville-province de Kinshasa.

 

L’objectif est d’inculquer à chaque cadre et militant, les valeurs morales, culturelles et chrétiennes du parti, sans lesquelles, l’on ne saura assumer, en toute responsabilité, les charges d’Etat, lorsqu’on est élu. La dernière en date, c’est celle organisée, samedi 14 avril 2018, en la salle des fêtes, située au croisement des avenues Assossa et Kingabwa dans la commune de Ngiri-Ngiri. Dans son engagement de servir le peuple et de protéger les jeunes contre le fanatisme aveugle et aux antivaleurs, le MCSD tient à enterrer le vieil homme politique congolais qui a paupérisé, des années durant, le peuple meurtri, qui manque aujourd’hui de tout. Et pourtant, son pays regorge tout ce qu’il faut pour s’épanouir. Le Mouvement Chrétien pour la Solidarité et la Démocratie refuse donc, de la manière la plus catégorique, que le congolais continue à vivre une misère noire, à l’instar de cette forêt où, seuls les gros arbres s’accaparent de toutes les eaux de pluie contrairement à un jardin botanique où, toutes les plantes ont la même chance d’être arrosées. L’exercice reste difficile pour y parvenir. Mais, avec l’engouement des jeunes qui viennent en masse faire leur adhésion, avec des stratégies de lutte bien structurées mises en place pour convaincre, sans emportement mais avec courage et lucidité, le MCSD va parvenir aux résultats escomptés, rassure le président national.

Perspectives de relance…

Plusieurs thèmes ont été développés au cours de cette tribune scientifique. Dans son allocution pleine de symbole et de signification, le président National Roger Muaka s’est appesanti sur les perspectives de relance de la RD-Congo. Technocrate hors pair et mobilisateur des masses, Muaka Roger a peint un tableau sombre du Congo d’hier et d’aujourd’hui, caractérisé par une maffia politico-financière internationale. A l’en croire, en dépit de l’indépendance du Congo, le pays est toujours dans l’emprise néocolonialiste. Les dirigeants donnent de plus en plus de la valeur à ceux qui viennent d’ailleurs (de l’étranger). Tout cela va cesser, lorsque le MCSD sera au pouvoir car, dit-il, l’image du Congo de demain est celle d’une terre d’égalité, de participation, de liberté, de justice distributive etc. Pour y arriver, il va falloir un travail de titan sur le changement de mentalités. Sur le plan politique et économique, le MCSD préconise un Congo du partage et de solidarité, de la production agricole et industrielle etc. Un Congo où les dirigeants sont au service du peuple et non pour se servir.

Madame Gertrude MALANDE, 2ème Vice-président et Responsable de l’Ecole du parti a, quant à elle, circonscrit les fondements et valeurs de base du parti. Ainsi, a-t-elle fait un survol sur l’identité du parti, sa vision, son idéologie et ses valeurs. En ce qui concerne les valeurs, le MCSD lutte pour une société d’hommes et des femmes honnêtes, la solidarité nationale etc. Il prône également la fraternité avec tous les peuples du monde.

« Ensemble tout est possible»

Le président de l’Interfédéral Kinshasa, Pasteur Dominique MUKANYA a fait une nette démarcation avec Judas de la bible, un personnage incrédule qui ne visait que ses propres intérêts à côté de Jésus-Christ. Dans son intervention, l’homme de Dieu pose à l’opinion, la question de savoir, pourquoi Judas a-t-il trahi Jésus? Parce que sa présence n’était que pire hasard à côté du Christ. Il avait comme ambition, dit le pasteur Dominique, se faire de la fortune sur le dos de Jésus-Christ. Préoccupé par des intérêts mesquins et égoïstes, il n’avait jamais eu le cœur à l’ouvrage. Leçon à tirer. Le MCSD n’a pas besoin des Judas, c’est-à-dire, des membres d’une telle fourberie. Ceux qui se comporteront de la sorte n’auront pas leur place au sein du parti, martèle-t-il. A son tour, le Directeur de cabinet du président national, Serge KABANGU a éclairé l’opinion sur le contexte ou quintessence d’un parti politique et la Démocratie participative.

En subsistance, à travers cette leçon magistrale, il a donné la définition d’un parti politique, son rôle, son système de fonctionnement et son environnement auquel, il évolue.

Interrogé par la Presse, le président national affirme que son parti va faire la différence avec les autres partis dans la gestion de la chose publique.  Pour sa part, le Premier-vice président Edmond Mavungu a insisté sur les valeurs morales et républicaines qui doivent être observées scrupuleusement. Sinon, rétorque-t-il, rien ne peut marcher. ‘’Ce qui manque dans notre pays, c’est le fait de mettre l’homme qu’il faut à la place qu’il faut’’, a-t-il conclu.

Il convient d’indiquer que la cérémonie est vécue sous une forte intensité d’ambiance. Celle-ci a connu la présence de quelques invités de marque qui sont des jeunes venus de Kisangani dans l’ex. Province Orientale ainsi que ceux de l’Asbl Leadership Culturel Association. Cette association qui forme des jeunes à l’entreprenariat va signer, dans un bref délai, un partenariat avec le MCSD.

Eugène Khonde

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com