Rappel des troupes. Elections 2018 : Laurent Batumona met le MSC en ordre de bataille

Rappel des troupes. Elections 2018 : Laurent Batumona met le MSC en ordre de bataille

This post has already been read 406 times!

Laurent Batumona, Président du Mouvement de Solidarité pour le Changement, a nommé Simon-Pierre Malwa Mavita au poste de nouveau Secrétaire Général adjoint en charge de l’Administration et Finances, un vieux routard dans l’administration territoriale, pour booster la mise en œuvre du programme électoral. Dans le cadre de la restructuration du Parti, cette nomination tombe à pic, en cette phase cruciale des préparatifs des échéances électorales.

Le choix porté sur cet homme de carrière et chevronné du terrain a donné du tonus lors de sa présentation aux Cadres et membres du Parti, jeudi 13 avril 2018.

‘’Le Président Laurent Batumona représente l’espoir, l’optimisme et les aspirations non seulement pour le Parti, mais aussi, pour la RDC. Nous devons soutenir le chronogramme électoral pour gagner les élections à tous les niveaux. Je vous invite à plus de mobilisation des  membres’’, a-t-il déclaré, à chaud, après sa désignation.  A cette rencontre, le SG Jules Mukumbi a, d’une part, fait la restitution de la haute réunion du Comité exécutif national et, d’autre part, présenté les présidents interfédéraux et des Ligues du MSC.

Les élections, il faut savoir les préparer, pour prétendre les gagner et diriger le pays. C’est en substance la pensée dévoilée par le président du Mouvement de Solidarité pour le Changement, Laurent Batumona, qui a réuni, le week-end dernier, autour de lui, à Kinshasa, les membres du Comité Exécutif National. Il les a entretenus sur les enjeux de l’heure, en les prévenant à ne point être distraits, ni à céder aux chants de sirènes, mais plutôt à s’organiser pour mieux affronter et gagner les élections à tous les niveaux.

Le Comité Exécutif National du MSC et la base ont redonné du tonus à la vision politique de conquérir le pouvoir. Présidé par le Président du MSC, cette réunion stratégique a été centrée sur la mise en œuvre de nouvelle structure du parti, a rapporté Jules Mukumbi, SGA en charge de l’implantation du Parti. Ce dernier a salué le soutien du Comité Exécutif National, qui a constaté, au regard des paramètres en vue, qu’il est temps pour le Mouvement de Solidarité pour le Changement  de s’organiser par rapport aux élections d’ici la fin de l’année. Et, a recommandé que chaque membre du Comité Exécutif National doit avoir une Base bien organisée, installer et structurer. Il a été instruit aux membres du CEN de favoriser la cohésion au sein du Parti. Une façon bien claire de dire à tous les sociétaires de regarder dans la même direction en prévision de tous les enjeux futurs. Au regard des enjeux de l’heure, liés notamment, à l’organisation des élections, Laurent Batumona a pris soin de lever toute équivoque quant à ce. Il a plus d’une fois répété clairement à ses membres de ne point dormir sur leurs lauriers,  parce que les élections auront bel et bien lieu en République Démocratique du Congo et que, par ailleurs, ils doivent s’organiser pour les remporter, de façon à diriger les institutions du pays, a rapporté le Sga Jules Mukumbi. Donnant le compte rendu de cette réunion au sommet du MSC, il a rappelé que ce parti a pour mission immédiat d’accentuer le recrutement des jeunes et des femmes afin d’avoir pignon sur toute l’étendue du territoire national. Le Chronogramme des activités a été expliqué ainsi que le job description de tous les leaders du Parti. Saisissant au bond ces propos, le Secrétaire Général Adjoint du MSC, Jules Mukumbi, a procédé à la présentation, en l’absence du Président National du MSC, empêché, de présidents interfédéraux de quatre districts de Kinshasa. Les points focaux, les stratégies arrêtées et, éventuellement, le rapport du travail abattu depuis la mise en place de cette nouvelle structure. Il s’agit pour l’interfédéral de la Tshangu de : Osolomo Mbaji Mayi-Kana ; Mont-Amba : Raoul Musomoni ; Lukunga : Jacques Manko  et Funa : Onésime Ndudi. Le Comité de la Ligue des Femmes est présidé par Thérèse Woko Walu. En perspective, une formation idéologique des cadres du parti est prévue au courant de semaine dans chaque circonscription interfédérale.

Cette formation de renforcement des capacités concernent les présidents interfédéraux y compris les ligues de femmes, des jeunes, des communicateurs et des activistes Nzoyi. Le nouveau Sga en charge de l’Administration et Finances a expliqué le rôle que la  femme joue dans la famille et qu’elle doit jouer dans le MSC, un parti politique.

Il a rappelé que le but de l’adhésion au MSC est de conquérir le pouvoir à tous les niveaux : Chef de quartier, Conseiller communal, Bourgmestre, Député, Sénateur, Ministre…car ‘’il n’y a pas de petit pouvoir’’, dit-il.

Le MSC rejette la machine à voter

Dans un autre chapitre du processus électoral, le MSC, parti de l’Opposition politique a, de nouveau,  examiné la problématique de la machine à voter, présentée par la CENI comme un moyen efficace pour aller rapidement aux élections et en garantir des résultats crédibles.

Pour le MSC, la machine à voter viole la Constitution, les

dispositions pertinentes de la loi électorale. Il s’est appuyé sur la position officielle du gouvernement Coréen et de la Commission électorale Coréenne qui relèvent les risques de fraude à grande échelle liés à l’utilisation de la machine à voter proposée par l’entreprise Miru System. Constatant que le gouvernement Coréen s’étant désolidarisé de cette entreprise, le Parti cher à Laurent Batumona rejette carrément la machine à voter.

Peter Tshibangu

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com