Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Congo/Economie. Brazzaville : les douaniers appellent au dialogue avec la tutelle

Congo/Economie. Brazzaville : les douaniers appellent au dialogue avec la tutelle

This post has already been read 1033 times!

*La Direction générale des douanes et des droits indirects connait depuis 15 mois une situation de crise. Pour remédier à cette situation, le Groupe Action-Douanes présidé par Anguios Nganguia Engambé, inspecteur des douanes, a décidé de la dissolution de l’intersyndicale et appelle à la reprise du dialogue avec la direction générale et le ministère des finances et du budget.

Cette résolution a été dite lors de l’assemblée nationale extraordinaire tenue le week-end dernier à Brazzaville en vue de juguler la crise que traverse la direction générale des douanes et des droits indirects.

«Cette crise a été causée par les nominations découlant du ministre de tutelle, de la rétrocession de la RDI et de la mauvaise utilisation des cadres dans les postes d’affection. Depuis près de 15 mois que perdure cette crise, il est acté d’un constat d’échec dû à l’intransigeance constatée de l’intersyndicale. C’est ainsi, pour recréer un climat d’apaisement, de confiance et l’esprit de corps si important dans notre administration, l’assemblée générale a prononcé la dissolution de l’intersyndicale», indique le communiqué final des travaux.

Les participants ont ainsi mis en place une commission ad ‘hoc qui aura pour missions de recréer un climat d’apaisement dans l’administration des douanes avec la tutelle en attendant la prochaine assemblée générale qui mettra en place une nouvelle structure intersyndicale.

Aussi de regarder le cahier de charge et d’aller vers le directeur général des douanes, et de s’organiser pour rencontrer le ministre des finances et du budget pour que les divergences soient réglées.

«Nous acceptons cette mission que vous nous confiez à l’issue de l’assemblée générale extraordinaire. Nous ferons tout ce que nous pourrons grâce à notre sagesse. Tout le bureau est solidaire et uni comme les cinq doigts de la main pour commencer les différentes missions que vous venez de nous confier», a indiqué l’inspecteur des douanes Serge Victor Ignoumba, président de la commission ad ‘hoc.

Conscient de la tâche qui l’attend, il dit compter sur l’apport des autres agents de douanes pour mener à bien les missions qui lui sont assignées.

Les participants ont pris une motion de pardon à l’adresse du premier ministre, chef du gouvernement, Clément Mouamba et à son gouvernement pour les manquements constatés lors de sa visite à leur direction générale en mai dernier.

L’intersyndicale avait barricadé les portes des trois directions centrales et entravé la liberté de travail. On lui reproche également de s’ingérer dans la gestion administrative et de son emprise sur les décisions de la direction générale des douanes et des droits indirects.

Ils ont relevé les graves conséquences de ces actes néfastes sur les recettes douanières privant ainsi l’Etat des moyens considérables contribuant au budget national.

Le bureau de la commission ad ‘hoc de l’intersyndicale est alors appelé à vite reprendre le dialogue et les négociations avec la direction générale ainsi qu’avec le ministère des finances et du budget.

Enfin, ils ont exigé la réouverture imminente des bureaux des trois directions centrales qui sont fermées et, l’utilisation des cadres et agents qui sont en instance d’affectation.

Il y a lieu de noter qu’au sortir de cette assemblée générale extraordinaire, le colonel-inspecteur Anguios Nganguia Engambe a été interpellé par la police et a été conduit dans un commissariat central pour être entendu.

D’après une source à l’administration des douanes, il n’aurait pas mandat de présider cette rencontre qui serait une véritable agitation. Car, toujours selon la même source, l’homme serait déjà admis à la retraite.

Achille Privat