Les 12 coordonnateurs de 12 régions politiques de la RDC installés. Ensemble : Delly Sesanga annonce le retour de Moïse Katumbi pour le mois de juin

Les 12 coordonnateurs de 12 régions politiques de la RDC installés. Ensemble : Delly Sesanga annonce le retour de Moïse Katumbi pour le mois de juin

This post has already been read 738 times!

Les douze Coordonnateurs des régions politiques de la plateforme « Ensemble » ont été présentés au public ce jeudi 26 avril 2018 à la base de Kinshasa. C’était au cours d’une activité présidée par le Secrétaire Général de cette plateforme, Delly Sesanga, au siège du G7 dans la commune de la Gombe à Kinshasa. A en croire les propos de Delly Sesanga, cette présentation prouve à suffisance que la plateforme « Ensemble » est déterminée pour aller aux élections et gagner à tous les niveaux. Ils devront travailler pour vulgariser le programme de Moïse Katumbi dans les régions politiques de la République Démocratique du Congo.  Toujours en marge de cette manifestation, le Secrétaire Général de la plateforme Ensemble a annoncé le retour de leur leader, Moïse Katumbi, pour le mois de juin prochain. «Rien n’empêchera à Moïse Katumbi de regagner son pays. Le pouvoir multiplie des stratégies pour ternir l’image de notre candidat, mais nous n’allons pas nous laisser faire, Moïse Katumbi sera bel et bien candidat à la prochaine élection présidentielle», a-t-il dit devant la presse.      

«Aujourd’hui, il était question de présenter à la base de nos structures de Kinshasa, les membres  qui représentent Ensemble en province que l’on appelle les coordonnateurs des régions politiques. Ces 12 coordonnateurs ont été présentés et vont assurer la coordination de la visibilité de l’Ensemble dans les 12 régions politiques du pays. Et donc pour nous, c’est un pas décisif franchi et qui va dans le sens de la préparation des élections et ceci intègre un programme plus large». C’est en ces mots que Delly Sesanga a clôturé la cérémonie de présentation de 12 coordonnateurs de 12 régions politiques de la plateforme « Ensemble pour le changement ». Plus de temps à perdre, cette plateforme de soutien à Moïse Katumbi affûte déjà ses armes pour la victoire lors des prochaines élections.

«Vous savez que depuis Johannesburg, Ensemble est appelé à s’organiser, à mettre en place toute la machine prévue pour aller aux élections. Nous avons un Vice-président, nous avons un secrétariat général que je dirige, nous avons un bureau politique qui a été mis en place», a-t-il déclaré.

Au cours de cette cérémonie, Sesanga a annoncé pour lundi et mardi, les journées portes-ouvertes. «La semaine prochaine, c’est-à-dire lundi et mardi, nous allons commencer les journées portes-ouvertes. Je suis en consultation avec toutes nos structures de base, les coordonnateurs régionaux ainsi que la hiérarchie pour pouvoir nommer les secrétaires exécutifs  provinciaux qui vont être nommés la semaine prochaine. Et à partir de là, vous nous verrez sur terrain en train de nous battre pour notre projet, notre programme et pour notre candidat Moïse Katumbi enfin que nos idéaux et notre groupe triomphe au lendemain des élections  du 23 décembre », a-t-il souligné.

La date du Meeting

Le meeting de la plateforme Ensemble, annoncé pour la fin de ce mois d’Avril sera probablement reporté. Pour cause, le retard dans l’organisation, Delly sesanga promet une date incessamment.

«Nous avons pris un peu de retard avec l’organisation du meeting. La date va vous être annoncée probablement la semaine prochaine. On finalise nos structures provinciales, d’ici la fin de la semaine nous allons vous annoncer la date de ce meeting», a-t-il souligné.

Dossier Katumbi

A la question de savoir comment Katumbi rentrera au pays alors qu’il a des problèmes avec la justice, Delly Sesanga est formel, c’est la majorité qui a des problèmes avec notre candidat.

« Notre candidat n’a pas des problèmes, je crois que c’est la majorité qui a un problème avec notre candidat parce qu’ils savent qu’il va gagner l’élection présidentielle. Ils savent qu’aux yeux de la population, Ensemble représente le groupe le plus large et c’est lui qui peut l’emporter lors des futures élections, c’est pourquoi ils essaient de nous déstabiliser. En plus, c’est une distraction grave parce que ce groupe qui dirige devrait aujourd’hui rendre le bilan de sa gestion qui est calamiteuse», a-t-il donné les détails. Pour lui, la majorité présidentielle a échoué dans tous les domaines,  politique, économique et sécuritaire. C’est un groupe, dit-il, qui n’a pas de projet et par-dessus le marché, il n’a pas de candidat donc je ne vois pas comment est-ce que ce groupe va pouvoir nous déstabiliser.  «Nous affirmons et nous sommes droits dans nos bottes que nous irons aux élections que la candidature de Moïse Katumbi sera bel et bien là. Nous vous rassurons que Moïse Katumbi rentre au mois de juin», a-t-il dit avec assurance.

Gros moyens

La plateforme ne mâche pas des mots en cas de la non-organisation des élections à la date prévue, des gros moyens seront utilisés.

«Si les élections ne sont pas organisées le 23 décembre 2018, nous utiliserons les gros moyens. Ces moyens seront proportionnels, à la hauteur de la crise.  Nous n’allons pas passer notre temps à discutailler pour un quelconque report des élections. Nous disons que ces élections doivent se tenir et elles doivent être transparentes, libres et démocratiques. Nous sommes prêts et nous allons y aller. Ceux qui sous-estiment  notre engagement, la fermeté et la détermination de notre groupe à arriver à nos fins, se trompent et ils en auront pour leur compte. Aujourd’hui, nous sommes mobilisés, nous sommes attelés à organiser notre structure, nous en appelons à l’organisation des élections mais nous n’accepterons pas le report des élections au-delà  du 23 décembre 2018 », a dit Delly Sesanga.

Kevin Inana

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com