Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Décrispation politique avant les élections 2018. RDC : le CLC promet d’accentuer la pression !

Décrispation politique avant les élections 2018. RDC : le CLC promet d’accentuer la pression !

This post has already been read 1078 times!

*Plus de 400 participants, des laïcs catholiques,  venus de six provinces ecclésiastiques que compte la RDC, sans compter des prêtres et religieux invités,  ont pris activement part au Congrès organisé par le Comité Laïc de Coordination, CLC, du 30 avril au 1er mai 2018 à Kinshasa. Il était question d’évaluer, sans complaise, ni fioriture,  la situation générale du pays et, plus particulièrement,  le processus électoral depuis la publication par la CENI du calendrier jusqu’à ce jour. Au cours de ces assises, les congressistes ont dégagé plusieurs constats notamment, l’incertitude du calendrier électoral,  la non-application des mesures de décrispation politique,  la partialité de la CENI ainsi que l’instrumentalisation de la Cour Constitutionnelle. En conséquence, les participants et membres du CLC en Congrès, s’appuyant sur ces observations indicatives ainsi que sur  le refus du pouvoir en place à  mettre en œuvre les mesures de décrispation politique, se sont affichés catégoriques. Ainsi,  disent-ils  trois fois NON face au scénario selon lequel  le Gouvernement et la CENI seraient tentés de  repousser  les échéances électorales à de nouvelles dates hypothétiques, en prenant pour  prétexte, les   difficultés opérationnelles et logistiques, ou en  manipulant,  une fois de plus,  l’opinion nationale et internationale. Tout comme ils disent également trois fois Non à un autre deuxième scénario qui ferait  que les deux institutions précitées conduisent le pays aux  élections en l’absence de  mesures préalables de décrispation politique, ni de garantie de transparence et de crédibilité, la Cour Constitutionnelle, estiment-ils, étant d’avance programmée pour statuer sur les litiges électoraux suivant les injonctions qui lui seront données.

Le Peuple Congolais, souligne le CLC dans déclaration sanctionnant la fin de ce  congrès, ayant consenti tant de  sacrifices pour mettre fin à la dictature ainsi que pour la tenue des élections crédibles, transparentes et apaisées, ne peut tolérer de nouveaux reports,  ni encore moins,  la mise en scène d’une parodie électorale. Voilà pourquoi, le CLC interpelle le Chef de l’Etat et le Gouvernement. Il n’est pas encore trop tard, insiste-t-il,  pour changer le cours de l’histoire. Car, martèle-il, ‘’nous n’accepterons jamais cette situation et nous ne baisserons pas les bras. Et, pour toutes ces raisons, le CLC a décidé, à l’issue de son Congrès, de mettre un terme à la trêve et annonce le démarrage des préparatifs de ses actions pacifiques d’envergure, de protestation et de revendication, sur l’ensemble du territoire national. Enfin, le CLC demande au peuple congolais de se mobiliser, dans l’unité, à travers toutes les provinces. ‘‘Demeurons ensemble, prêts à affronter le pire pour arracher le meilleur, à savoir : le respect de notre dignité, la conquête de notre liberté confisquée et la protection, la préservation et la promotion de notre patrimoine commun : la République Démocratique du Congo’’, concluent les congressistes. Cliquez au lien ci-après pour lire la déclaration des participants et membres du CLC.

COMITE LAIC DE COORDINATION

 

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com