Les chiffres témoignent du travail de Lumeya. Gouvernement Tshibala : les Affaires Foncières renflouent les caisses de l’Etat

Les chiffres témoignent du travail de Lumeya. Gouvernement Tshibala : les Affaires Foncières renflouent les caisses de l’Etat

This post has already been read 182 times!

Il l’avait annoncé. Ceux qui ont des mémoires bien faites peuvent aisément s’en souvenir. Dès son accession aux commandes du Ministère des Affaires Foncières, Lumeya Dhu Maleghi a promis de faire de son secteur un des ceux qui vont œuvrer à remplir les caisses de l’Etat. Quid des chiffres ? ‘’Au premier trimestre 2018 seulement, les recettes se plafonnent déjà à 4 milliards 388 millions 010 mille 164 Franc Congolais. Montant supérieur aux recettes réalisées pour toute l’année  2015 et c’est presque le chiffre atteint en 2016 aux Affaires foncières à Kinshasa’’, renseigne des sources sûres. Avec des assignations fixées à 33 milliards de FC pour son Ministère pour l’exercice budgétaire 2018, il appert que Lumeya est bien parti pour battre le record en dépassant cette année le cap déterminé. Si pour la ville de Kinshasa, les trois premiers mois (janvier, février, mars) environnent déjà les 5 milliards de FC, que dire alors de toute l’année ? S’est interrogé un cadre de la Dgrad, d’après des indiscrétions parvenues à La Prospérité.  Et maintenant si aux recettes de Kinshasa, il faut ajouter celles de toutes les provinces du pays, le Ministère des Affaires Foncières va largement dépasser ses assignations. « Ce qui ne s’est jamais fait », dixit le cadre précité. « Sa politique a produit des fruits même s’il le rend impopulaire auprès de gens qui ont pris les Affaires Foncières en otage », affirme Kalenga Kongolo Jacques, un agent des Affaires Foncières.

Historique

A sa prise de fonction au mois de mai 2017 jusqu’en décembre (7 mois)  pour la seule ville de Kinshasa, il a fait presque le double de réalisations de ses prédécesseurs soit 8 milliards 869 millions 574 mille 690, 29 Franc Congolais. « Un record », selon un haut cadre de cette régie financière. Bien avant lui en 2015 : les Affaires Foncières à Kinshasa ont produit 3 milliards 207 millions 627 mille 866, 13 Franc Congolais. En 2016, toujours à Kinshasa, les recettes mobilisées étaient de l’ordre de 5 milliards 875 millions 659 mille 799, 91 Franc Congolais.

Tolérance Zéro

Des susurres emportées par le vent rapporte que Lumeya serait considéré comme une bête noire pour les milieux peu recommandables de jadis qui coulait les recettes de l’Etat. Son péché impardonnable serait donc d’avoir bouché les circuits frauduleux et écarté de brebis galeuses.  Lumeya a activé les mécanismes de recouvrement. A chaque fois, le Ministre des Affaires Foncières invite les assujettis aux droits, taxes et redevances relevant de son ministère, de s’acquitter de leurs obligations. La sensibilisation envers les assujettis est très forte. Normal que l’argent suive. Il en a été ainsi pour mi-2017, de même pour le premier trimestre de l’exercice 2018. « On presse les concernés de passer aux différentes circonscriptions foncières de leur ressort pour se mettre en ordre », insiste Zelo Yemweni, le Directeur de cabinet.   Pour les assujettis exemptés, ils sont tenus, avant de se présenter  aux circonscriptions foncières, de se faire enregistrer  toujours au cabinet du Ministre des Affaires Foncières, munis de l’original de la décision qui leur accorde cette exemption, au plus tard le 15 mars 2018. Tout se fait avec une traçabilité claire et dans une transparence totale.  Arriver à remettre de l’ordre dans le secteur, il a fallu recourir aux méthodes fortes. Ainsi, plusieurs conservateurs récalcitrants, sur qui il y aurait ‘’des preuves flagrantes ‘’ qu’ils soient englués dans la maffia, ont fait les frais de la rigueur et de la tolérance zéro. Un principe d’ailleurs hérité du Chef de l’Etat.  Ils ont été suspendus avant d’être mis à l’écart. Toutes ces mesures dégoûtent les chefs des réseaux mafieux.  Pour maximiser davantage les recettes, Me Lumeya Dhu Maleghi a exploré d’autres pistes. Il a, par exemple, déclenché l’opération de récupération de concessions non mises en valeur et suffisamment non mises en valeur. Une des prérogatives du Ministère des Affaires Foncières qui rentre dans son champ des recettes à mobiliser. Grâce à cette opération, les caisses du Trésor Public ont été renflouées comme jamais auparavant. ‘’ Il a déjà doublé, maintenant il veut tripler les recettes de son ministère, au cours de cet exercice budgétaire ‘’, confie une source du Ministère des Affaires Foncières. Droit dans ses bottes, l’élu de Kikwit a promis, malgré les embûches et obstacles dressés sur son chemin, de mener une guerre terrible contre les détourneurs de deniers publics.

Kevin Inana

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com