Actions humanitaires. Goma : le deuxième colloque national sur les personnes déracinées à la recherche des solutions durables

Actions humanitaires. Goma : le deuxième colloque national sur les personnes déracinées à la recherche des solutions durables

This post has already been read 172 times!

Lancés solennellement le vendredi 11 mai 2018, au Centre d’Accueil Protestant TUNEKO à Goma, dans la province du Nord-Kivu, par le Révérend-Docteur  Milenge Mwenelwata, 2ème Vice-président de l’Eglise du Christ au Congo (ECC), les travaux du 2ème colloque national sur les personnes déracinées en République démocratique du Congo se déroulent normalement.  Thème choisi : «Ne soyez pas attristés car, c’est pour la conservation de la vie que Dieu m’a envoyé envers vous», tiré de la Bible. Il sied de signaler que lesdites assises sont organisées pour interpeller l’opinion sur les affres que continuent de subir le peuple congolais dans cette partie du pays. Voilà pourquoi, les humanitaires se sont réunis pour réfléchir sur comment instaurer la paix dans cette partie de la RDC. Car, sans la paix, il n’y a pas de développement. Concrètement, il s’agit, au cours de ce colloque de trois jours, d’identifier les causes profondes conduisant au déracinement des populations de leurs milieux de vie et d’en proposer des pistes de sortie durable, mais aussi, de renforcer la coordination et la synergie d’actions entre les agences humanitaires intervenant sur différents fronts dans le pays et tous les autres intervenants (les églises, la société civile et l’Etat).

Ce colloque regroupe plusieurs personnalités notamment, les membres du Gouvernement, les responsables des agences humanitaires, les membres des Institutions d’appui à la démocratie (CENI & CNDH), des Chefs des Confessions dont la CENCO, les acteurs de la Société civile et les responsables des institutions publiques.

Ce deuxième colloque national intervient dans un contexte particulier au moment où les mécanismes des Nations Unies dressent un tableau sombre dans lequel les conditions de vie des personnes déracinées estimées en nombre à plus de 4,5 millions méritent, bel bien, une intervention humanitaire urgente.

Après l’intervention du Révérend-Docteur Milenge Mwenelwata, le Professeur Mulanda Jimmy,  représentant-pays du Mennonite Central Comminittee, a introduit son mot par une adresse de remerciement au Révérend Dr Milenge pour avoir associé le MCC aux assises du Deuxième Colloque National sur les personnes déracinées. II a insisté sur le fait que : « nous et tous ceux qui souffrent sommes créés à l’image de Dieu et avons des vies à préserver. Le MCC œuvre en RDC depuis 1951. II travaille en étroite collaboration avec l’Eglise du Christ au Congo. En 1994, avec l’arrivée massive des refugiés Rwandais, le MCC a été présent sur terrain avec de l’aide. A ce jour, le MCC est présent dans les provinces du Nord-Kivu, du Kasaï et Sud-Kivu où il intervient en vivres et non vivres».

Le Professeur Mulanda Jummy a fait savoir qu’à Shasha et à Mubimbi, 300 ménages sont assistés en sécurité alimentaire à travers l’ECC/MERU Nord-Kivu. Aussi, 420 élèves sont également assistés en kits scolaires et frais scolaires dans le projet éducation. Dans la province du Sud-Kivu, 200 ménages de Fizi sont assistés en vivres.

Le Révérend Dr Milenge Mwenelwata a qualifié cette rencontre d’historique et de porteur d’espoirs pour des millions des personnes déracinées en RDC. II s’est saisi de l’occasion pour saluer le travail combien louable que les personnes commises pour la paix abattent dans des conditions, parfois difficiles, en faveur des personnes en situation de crise. II a fait savoir que la situation générale des déplacés internes en RDC revêt une importance capitale d’agir au moment où le soleil brille encore haut dans les cieux. S’exprimant au nom du Président de la commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Madame Evodie Ntamuzinda, Membre de la Plénière de la CENI, a adressé des remerciements à l’organisateur des assises pour avoir associé la CENI aux travaux du Deuxième Colloque. Elle a spécifié que les assises en cours à Goma sont d’une importance capitale car, elles permettront de résoudre des problèmes des enfuient en RDC. Pour ce faire, elle a rappelé aux participants que leur présence était pour réfléchir sur des problèmes saillants, et par la grâce de Dieu, cette opportunité permettra à la CENI d’être encore proche de la population  et d’exprimer, de vive voix, ses attentes pour des élections inclusives et apaisées dans tous les coins et recoins de la République démocratique du Congo.

Pour sa part, l’Abbé  Georges KALENGA, le deuxième Secrétaire Général Adjoint de la CENCO, a focalisé son intervention sur l’évangile de Mathieu dans lequel Jésus s’identifie aux réfugiés. Implicitement, l’Abbé Georges  souligne que le moment est manifestement  propice pour exprimer la solidarité à l’endroit des personnes déracinées. Et, indique-t-il, la question sur le déracinement est internationale. Voilà pourquoi, il paraphrase les propos du Pape sur le mouvement migratoire que l’on peut résumer en quatre verbes : Accueillir, protéger, promouvoir et intégrer. Après qu’il ait brossé brièvement l’action de l’église catholique de la RDC en faveur des déracinés, l’Abbé  Georges  Kalenga a souhaité que ces assises aident tous les participants à grandir en humanité, en parole et en acte.

Témoignant sa reconnaissance à l’égard de l’église du Christ au Congo, Mme Alice Mirimo, Directeur Général du Fonds National de promotion et de service social a, au nom Ministre des Affaires Sociales, salué le choix de la Ville de Goma compte tenu du moment et des objectifs du colloque.

«Le Ministre des Affaires sociales a estimé qu’il était temps de dire non à l’insécurité et oui à la paix. Il a encouragé l’action de l’ECC pour la paix. Réitérant son engagement pour la pacification des communautés, le Ministre a rassuré qu’il fera de son mieux afin que les solutions durables en faveur des déplacés soient trouvées», a relayé Mme Alice Murimo. Cette dernière a annoncé, à cette occasion, le début de l’exécution de quelques projets phares au profit du social du peuple congolais. C’est dire qu’un fond est disponible permettant d’appuyer l’action sociale et les personnes nécessiteuses dont font parties les personnes déracinées.

Il convient de signaler que les travaux se poursuivront jusqu’au 15 mai 2018 avec un état des lieux général de la situation des personnes déracinées dans chacune de provinces que compose la RDC et un plan d’action prioritaire qui devra s’étendre dans le court, moyen et long terme.

Jules Ntambwe

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com