Encourageant la concurrence loyale : Joseph Kapika déterminé à protéger les consommateurs

Encourageant la concurrence loyale : Joseph Kapika déterminé à protéger les consommateurs

This post has already been read 245 times!

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Economie nationale, Joseph Kapika, sauf imprévue, ouvre un séminaire national sur la promotion de la concurrence et de protection des consommateurs. Il tient à renforcer la politique nationale en matière de concurrence et de la protection des consommateurs. Ce séminaire arrive à point nommé car, il peut aboutir à des réformes qui pourraient aider la RD-Congo à se doter des textes accommodés aux standards internationaux et à avoir un cadre approprié, susceptible de mettre en  œuvre les politiques de protection des consommateurs. Les participants permettront de mettre en exergue le rôle des politiques de la concurrence et de la protection des consommateurs pour une croissance et un développement de l’économie nationale en République démocratique du Congo.

Le climat des affaires en RDC souffre d’un manque de compétitivité des marchés. Le consommateur est le grand perdant dans l’affaire. C’est fort de ce constat que le Ministre d’Etat, Ministre de l’économie nationale, Joseph Kapika, a pris l’initiative d’organiser, du 15 au 18 mai 2018, un séminaire national sur la promotion de la concurrence et la protection des consommateurs. C’est un séminaire important dans la mesure où la concurrence reste un pilier non seulement pour la sécurité des consommateurs, mais également pour les opérateurs économiques. A la tête du ministère de l’économie nationale, il estime que lorsqu’il y a concurrence, le prix baisse sur le marché et tout le monde en profite. Il est, aussi, évident que la protection du consommateur est tout aussi intéressante d’autant plus que c’est un problème de santé publique. Pour ce faire, il est bien indiqué de renforcer la réglementation, s’il en existe, sinon, et implémenter les outils pour que le secteur de l’économie puisse avoir un cadre juridique et réglementaire. Ce séminaire pourrait, cependant, regrouper les opérateurs économiques ; les déléguées des consommateurs, les cadres de l’administration publique et les partenaires au développement. A la lumière des principales composantes, il est évident que les participants puissent se pencher sur  les différentes options, en vue de les mettre en pratique.

Selon les informations glanées dans le couloir du ministère de l’économie, il faut souligner que la politique de la concurrence et celle de la protection des consommateurs ont pour but final d’améliorer le bien-être du consommateur. Car, les deux visent à assurer le bon fonctionnement des marchés et à corriger les imperfections. La vision du Ministre de l’économie nationale tend à améliorer le climat des affaires et rendre l’économie plus compétitive et à stimuler la croissance et le développement.

Il y a des questions importantes qu’il faut se poser. Parmi elles, celles qui consistent à savoir si la RDC à un problème des textes en la matière notamment, celui qui favorise la compétitivité de l’économie nationale. S’il manque un texte qui peut asseoir un véritable droit à la concurrence dans les milieux des affaires, alors on peut s’attendre à un résultat sur l’élaboration d’un projet en matière de protection des consommateurs ou une Autorité nationale de la concurrence et la protection des consommateurs.

Peter Tshibangu 

 

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com