Journalisme et littérature à l’honneur : les éditions du Pangolin organisent un atelier d’écriture

Journalisme et littérature à l’honneur : les éditions du Pangolin organisent un atelier d’écriture

This post has already been read 527 times!

Le samedi 12 mai dernier, de 9 à 12 heures, s’est tenu un atelier d’écriture sur le journalisme narratif et l’écriture littéraire. Ces assises ont été  organisées par les éditions du pangolin et avaient comme thème «le journalisme et littérature, regard croisés». C’est au siège de cette maison d’édition, à Gombe, que ce rendez-vous a eu lieu avec la participation des spécialistes notamment, la journaliste Chantal Kanyimbo, l’écrivain Charles Djungu, la journaliste Ange Kasongo et l’écrivain Prince Djungu. Ecrivains en gerbe et journalistes ont pris part à ce rendez-vous dans le souci d’acquérir de plus amples connaissances sur l’art d’écrire, d’être fin limier selon les exigences de sa discipline, évidemment.

Les genres journalistiques ont chacun le style dont le journaliste préfère choisir. Parmi ces styles, il existe la narration qui est un style  permettant un approfondissement de l’écriture mais en tenant compte de la déontologie et qui ramène la noblesse dans celle-ci. Malgré les formations, un journaliste peut l’adopter comme son style approprié car, il consiste à raconter un récit réel et appel à une élaboration d’un projet et plus de temps pour une observation, une enquête efficace. Chaque point ou étape de cet atelier a été consacré à l’amélioration de l’art narratif et de l’écriture littéraire. La première partie était présentée par la journaliste Ange Kasongo du site d’information Actualité.CD, qui a parlé de l’histoire du journalisme narratif qui est né en Amérique par Tom Wolfe dans les années 1970 sous les investigations de Nellie Bly  (1864-1922).

Focus

Le journalisme narratif est donc un genre ancien, qui s’est adapté aux évolutions des médias : il est bien sûr présent dans la presse écrite, notamment magazine mais aussi dans la littérature, ajouta-t-elle. Madame Chantal Kanyimbo, pour sa part, a expliqué le pourquoi du choix de l’art narratif comme style.

Deux axes

Les deux concepts notamment, le journalisme narratif et la littérature ont une divergence sur le récit, le journalisme narratif exige une représentation d’au moins un événement dont chaque texte est une entité de soi, son discours doit être dans le présent, le récit doit être crédible par des petits détails. Au niveau de la littérature, par ailleurs, le récit est un type  de texte, expliqua M. Charles Djungu. Dans le même ordre d’idées, M. Prince Djungu a soutenu que le texte littéraire est un texte qui obéit à des préoccupations esthétiques en dépendance  de la propreté de l’auteur, de sa maîtrise des ressources (grammatique, sémantique et phonétique) afin de capter l’intérêt du lecteur.

Perceptives d’avenir

Dans le service de la nation, les éditions du Pangolin prévoit un autre atelier toujours dans le métier journalistique pour très bientôt car un journaliste est comparable à un écrivain, il annonce déjà son atelier des écrivains prévu pour le samedi 19 mai à son siège situé dans la commune de la Gombe. Un appel a été lancé à tous les écrivains voulant améliorer et approfondissant leurs écritures.

Perside Mpusi 

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com