Au Japon, Dr Noël Tshiani prêche la reconstruction de la RDC

Au Japon, Dr Noël Tshiani prêche la reconstruction de la RDC

This post has already been read 897 times!

*Candidat à la présidence de la République, Dr. Noël Tshiani a prêché cette semaine,   au Japon,  la reconstruction de la RDC après un précédent exercice  en Indonésie. Au Japon, le banquier international était l’invité de la célèbre  Université de Tokyo comme orateur principal au séminaire sur les minerais de conflit et l’impact sur le développement de la RDC.

Comme il fallait s’y attendre, Noël Tshiani a proposé une approche plus globale pour régler les questions d’exploitation illégale des ressources naturelles en même temps que d’autres défis de développement du pays. Son Plan Marshall  offre cette opportunité. Avant Tokyo University, le Congolais a parlé à Keio University en plein centre de Tokyo et à Kobe, près de Osaka.

Les participants aux conférences incluent les professeurs d’universités, les étudiants, les dirigeants d’entreprises privées et étatiques, les officiels du gouvernement, les agences de coopération bilatérale et multilatérale, les Médias, les banques d’investissement, les entreprises de construction, les entreprises d’ingénierie financière et bien évidemment la diaspora congolaise dans le pays.

Partout le message du Dr Tshiani est constant et le même: « notre vision de développement est cohérente et reconnaît le secteur privé comme moteur du développement économique et social durable avec une dose raisonnable de l’interventionnisme étatique. Venez participer à la mise en oeuvre de cette stratégie salvatrice pour notre pays et notre peuple, pas à cause de nos beaux yeux, mais parce que les opportunités s’ouvrent à tout le monde, y compris les congolais et les étrangers.». A la place du système actuel qui ne profite pas aux congolais et crée de frustrations sociales énormes, Dr Noël Tshiani propose un système de gouvernance qui offrirait des opportunités aux entreprises étrangères et aux Congolais sans exception.  Le partenariat gagnant-gagnant est possible dans le cadre du Plan Marshall de Noël Tshiani pour la Reconstruction de la RDC.

Le Plan Marshall de Noël K. Tshiani pour la Reconstruction de la RDC

Dr. Noël K. Tshiani reconnait que son pays traverse une situation économique et sociale catastrophique caractérisée par un sous-développement alarmant, la pauvreté extrême, la corruption endémique, l’insécurité, la mauvaise gouvernance, la faiblesse des institutions, le manque d’une vision de développement cohérente, le pourrissement des mentalités, et l’absence d’un leadership démocratique réformateur.

Pour faire face a cette situation, Dr Noël K. Tshiani ne propose pas les réformes cosmétiques habituelles qui laissent les problèmes intacts et font l’éloge d’une croissance économique sans impact réel sur le vécu quotidien de la population. Sa proposition vise à transformer fondamentalement la société afin de créer des opportunités pour que toute la population congolaise sans exclusion puisse elle-même se prendre en charge définitivement.

Le Plan Marshall de Noël K. Tshiani pour la RDC s’articule autour de douze piliers: (1) promouvoir la paix, la sécurité, l’Etat de droit et la démocratie; (2) promouvoir la bonne gouvernance et l’utilisation efficiente des ressources publiques; (3) investir dans les ressources humaines en mettant l’accent sur l’éducation et la santé; (4) promouvoir l’autosuffisance alimentaire à travers le développement de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche; (5) promouvoir l’émergence de la finance nationale en reformant la banque centrale, la monnaie pour mettre fin a la dollarisation et en restructurant le système financier; (6) promouvoir l’émergence d’un secteur privé national responsable; (7) favoriser la réalisation de grands travaux d’infrastructures à haute intensité de main-d’œuvre; (8) favoriser et accélérer l’industrialisation du pays par la transformation locale des minerais, la mécanisation de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, la mise en valeur planifiée et ordonnée des forêts, et l’éclosion du secteur tertiaire, y inclus le tourisme; (9) Protéger l’environnement pour la santé et la survie de notre population; (10) promouvoir l’intégration nationale, l’intégration régionale et la coopération internationale afin de créer des synergies entre le marché intérieur, le marché régional, le marché Africain et le marché mondial; (11) mobiliser les ressources humaines pour mettre en œuvre les différents piliers du plan.et enfin (12) mobiliser les ressources financières pour mettre en œuvre les différents piliers du plan.

Les japonais reconnaissent que la vision de développement proposée est très ambitieuse et audacieuse, mais nécessaire pour remettre la RDC sur le bon chemin. A ces hôtes japonais, le concepteur du Plan Marshall dit qu’il est important de soutenir une vision de la RDC qui bénéficie d’une forte appropriation nationale et qui est bien maîtrisée par les nationaux. La mise en oeuvre de cette vision de développement permettrait d’atteindre le plein emploi et d’augmenter le PIB par habitant de 800 dollars aujourd’hui à 15.000 dollars au moins en 15 ans.

Qu’attendre de l’Asie?

D’après le concepteur du Plan Marshall de Noël Tshiani pour la reconstruction de la RDC, en tant que puissances économiques majeure, le Japon a un rôle important à jouer dans la mise en œuvre de ce Plan Marshall pour la Reconstruction du Congo. Le rôle du Japon sera sous la forme d’assistance technique et de renforcement des capacités; fourniture des financements pour des projets spécifiques; participation au développement des infrastructures, y compris les routes, les autoroutes, les chemins de fer, les aéroports, les écoles publiques et les hôpitaux publics; et la construction de villes modernes comprenant des centres commerciaux et des logements. Les entreprises Japonaises seront invitées à participer à l’industrialisation accélérée du pays en partenariat avec des entreprises congolaises. Le développement du secteur privé et du secteur financier Congolais nécessitera un partenariat avec les homologues Japonais. La promotion de la paix et de la sécurité bénéficiera grandement de l’expertise, des renseignements et des équipements Japonais. Tshiani a enfonce le clou,  en déclarant: “nous avons donc devant nous une occasion en or de renforcer et d’approfondir la coopération entre la République démocratique du Congo et le Japon en établissant un partenariat gagnant-gagnant dans tous les secteurs pour le bénéfice mutuel de nos pays et peuples respectifs”.

A la question de savoir si la RDC a les capacités humaines et techniques de s’industrialiser, Tshiani a répliqué que « tout ce que l’homme peut imaginer, il peut le réaliser moyennant une bonne stratégie et un travail intelligent. Si le Japon l’a fait et a réussi après les destructions massives au sortir de la deuxième  guerre mondiale, nous allons le faire et réussir, éventuellement en partenariat avec le secteur privé du Japon et d’autres pays industrialisés».

Soutien tous azimuts

Le soutien sans équivoque des milieux politiques, académiques et d’affaires Japonais au Plan Marshall de Noël Tshiani pour la Reconstruction de la RDC est un élément de taille dans la mesure où la mise en oeuvre du programme d’infrastructures à haute intensité de main d’œuvre et l’accélération de l’industrialisation du pays prônées par le concepteur du plan en dépendent.

LPM

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com