L’Assemblée générale tranche. ESU : l’APUKIN radicalise la grève

L’Assemblée générale tranche. ESU : l’APUKIN radicalise la grève

This post has already been read 817 times!

Pour la troisième fois consécutive, les Professeurs membres de l’APUKIN se sont réunis hier afin d’évaluer l’état des revendications des Professeurs par rapport aux résultats des concertations avec le Gouvernement. Aux termes de leur cinquième semaine de grève, les Professeurs ont tenu à saluer les dispositions prises par le Gouvernement de la République, en ce qui concerne particulièrement le paiement des deuxième et troisième paliers du réajustement salarial du Personnel de l’ESU.

Toutefois, l’Assemblée de ces Professionnels de la craie a décidé de poursuivre la grève jusqu’à l’exécution effective des dispositions prises par le Gouvernement.   

Les Professeurs membres de l’APUKIN, le principal syndicat regroupant tous les Professionnels de la craie de l’Université de Kinshasa ont répondu massivement à l’appel qui leur a été lancé pour prendre part à  l’Assemblée Extraordinaire organisée en vue de l’évaluation de l’état des revendications des Professeurs par rapport aux résultats des concertations avec le Gouvernement.

A l’issue de cette réunion d’hier, jeudi 24 mai 2018, ils ont, une fois de plus, haussé le ton contre toute attente. Quand bien même ils saluent les dispositions prises par le Gouvernement de la République, en ce qui concerne particulièrement le paiement des deuxième et troisième paliers du réajustement salarial du Personnel de l’ESU, ces derniers soulignent qu’afin de donner forme à cette Décision Gouvernementale, laquelle s’inscrit résolument dans la ligne du respect du Protocole d’Accord du 13 octobre 2017, la grève se poursuit. Ce, en attendant l’exécution effective des dispositions prises par les autorités gouvernementales.

Grincement des dents 

A deux mois de la session de juillet, les étudiants ne saluent pas cette situation de grève à laquelle ils font face peu avant la fin de l’année universitaire. Approchés, d’aucuns affirment être sacrifiés.

«Jusqu’où ira ce mouvement de grève ? En 2017, nous avons été sacrifiés, cette fois encore, la situation se répète ! Nous ne pouvons en être contents. Le Gouvernement de la République est appelé à prendre ses responsabilités en main. En tout cas, s’il faudra nous lancer dans la rue pour le booster à rétroagir, cette-fois, nous n’allons pas tergiverser», gronde un étudiant de troisième année en Médecine.

Sur le campus de l’Université de Kinshasa, en effet, la confusion est réelle autour du calendrier académique des activités. En dépit de la grève, certains Professeurs qui ne partagent pas l’avis de la grève, continuent à donner cours, sans passer par quatre chemins. Il y a lieu de noter, néanmoins, que la prochaine réunion extraordinaire de l’APUKIN est projetée au mardi 29 mai prochain. Que diront-ils, cette fois-là ? A très bientôt !

Jacques Kitengie

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com