58ème anniversaire de l’indépendance de la RDC. UPN: l’historien Elikia M’bokolo appelle les étudiants à travailler pour l’excellence

58ème anniversaire de l’indépendance de la RDC. UPN: l’historien Elikia M’bokolo appelle les étudiants à travailler pour l’excellence

This post has already been read 345 times!

Cinquante huit ans après l’accession de la République Démocratique du Congo à son indépendance, qu’en avons-nous fait?  C’est à tout dire, une des grandes questions que devront se poser les congolais, à en croire le ‘’monumental’’ Professeur des Universités, Elikia M’bokolo, historien de renommée internationale. Invité à prendre la parole par le Club des Upniens à l’UPN jeudi 7 juin 2018, en marge de la commémoration de l’indépendance prévue au 30 juin prochain, l’homme est intervenu sur l’héritage du 30 juin 1960 pour l’actuelle société congolaise. Pour le Professeur Elikia M’bokolo, le vrai héritage de l’indépendance serait la construction du Congo. Pour y arriver, il a appelé les étudiants de l’Université Pédagogique Nationale à  travailler pour l’excellence.

En tout cas, les congolais doivent savoir que l’indépendance est un engagement, des responsabilités à assumer, a-t-il soutenu. Pour ce faire, la communauté doit être ambitieuse. Sans ambages, cet historien de grande envergure appelle les compatriotes à sortir du carcan de la paraisse car, malgré les multiples richesses que regorge la RD. Congo, si l’homme congolais ne se donne pas au travail, le pays ferra du surplace.

Dans ce cadre scientifique, le Professeur Elikia M’bokolo a insisté sur le fait que le souvenir de l’Indépendance ne doit pas être simplement une occasion de rappel des discours ou des hommes politiques qui ont milité pour cette indépendance. Comme pour circonscrire la quintessence du débat autour de la journée du 30 juin, il reste important de poser le problème que se limiter au simple fait, a-t-il poursuivi. Car, pour lui, ‘’il s’est passé le 30 juin 1960, des choses étonnantes’’, avant d’affirmer que l’histoire raconte des événements à partir des sources.

En tant qu’historien, l’homme a laissé entendre que parler du 30 juin 1960, c’est parler de quelque chose qui s’est passée mais aussi, de ce qui ne s’est pas passée, question de s’investir dans le fond de l’affaire, sans doute. Néanmoins, il sied de souligner que l’indépendance de la RD. Congo n’est pas un cadeau de la Belgique, a-t-il rappelé. D’où, l’importance de rappeler aussi l’itinéraire de tout ce qui a conduit à cette indépendance et la nécessité de continuer sur la lancée des pères de cette indépendance pour qu’en travaillant à l’excellence que les étudiants se positionnent pour bâtir ce Congo hérité des aïeux.

Germain Lobo

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com