RDC : Alain Suku prévient le Pastorat congolais sur le risque de mondanité

RDC : Alain Suku prévient le Pastorat congolais sur le risque de mondanité

This post has already been read 522 times!

Le très annoncé temps de la fin est-il à ses débuts? Ces moments où la colère de Dieu brûle d’envie de se manifester, et ces instants pour lesquels l’homme ne fera que payer le prix de son ignoble parcours sur terre… Ce qui est sûr en tout cas, c’est que Dieu vient de parler. Oui, il l’a fait savoir son dégoût envers ceux qui se qualifient être siens, par la voix de l’Apôtre patriarche du Moyen Orient, Alain Suku, mais qui sont perdus dans la mondanité. ‘’Dieu m’a révélé que les pasteurs l’ont déçu parce qu’ils le mélangent avec la mondanité, ce qui cause la sortie de certains enfants de Dieu de la bergerie‘’. Tel est le message reçu sans intermédiaire par ce serviteur du Christ. Il était face à la presse le samedi 9 juin 2018, dans la salle de conférences de l’Hôtel Africana Palace dans la commune de Kinshasa, pour transmettre ce message au pastorat congolais.

C’est lors d’un sommeil extrêmement profond qu’il déclare avoir reçu le message du Tout-Puissant invitant le monde à organiser un conclave géant pour demander pardon non seulement à l’église universelle, c’est-à-dire le peuple de Dieu, mais également pour faire preuve d’indulgence entre eux, les serviteurs du Génie créateur. Il affirme que Dieu l’a visité il y a environ quatre mois alors qu’il était à l’étranger pour faire parvenir à son peuple sa volonté. Celle de voir les hommes, détournés du vrai chemin, revenir aux bons sentiments et respecter ses prescrits avant qu’il ne soit trop tard.

C’est même la déduction de l’organisation de ce conclave à travers lequel Dieu veut défendre son église, perdue dans les pratiques biscornues de plusieurs pasteurs, principalement en RD. Congo. Se basant sur le livre ‘’2 Chroniques 7 : 14‘’, Dieu lui a révélé que beaucoup de ses hommes vont trépasser. ‘’Il est temps de se réunir pour parler un seul langage et m’associer dans ce que vous faites sinon après cinq ans, nous allons pleurer de la même manière qu’aujourd’hui‘’, a dit le Seigneur.

Pour cet apôtre qui avoue n’être qu’un messager, le pastorat congolais est frappé par la perte des grands serviteurs de Dieu, ce qui, pour lui, n’est pas le fruit du hasard. ‘’Alain va dire à l’église universelle, dénominationnelle et non dénominationnelle de se réunir en conclave en Turquie, précisément à Istanbul, car c’est là où je rebâtirai sur les anciennes ruines le pastorat universel, en général et congolais en particulier‘’, confirme-t-il avoir entendu personnellement du Seigneur. Il faudra, en effet, que les serviteurs de Dieu se réunissent pour se demander pardon entre eux, à l’église universelle, mais surtout à lui-même Dieu car ‘’il a promis de nous écouter, de nous pardonner et d’agir en ce moment là‘’.

Alain Suku est convaincu que ce conclave est un oasis dans le désert, et les décisions qui émaneront de là seront applicables à tous les pastorats du monde entier. Et ‘’après le conclave, nous dirons merci à Dieu d’avoir sauvé les pastorats et le peuple de Dieu‘’.

Les raisons

Voici les raisons d’être de ce conclave totalement volontaire à travers lequel le Seigneur invite les pastorats à former un front réellement unis pour une fois. Tout d’abord, lâche le patriarche, le diable est en train d’organiser une persécution des églises dont plusieurs vont fermer et les vrais serviteurs vont en pâtir. Ensuite, 80% des hommes de Dieu sont victimes de plusieurs maladies qui sont des bombes à retardement. Et cela est dû à la pression qu’ils subissent. Par ailleurs, d’après ses propos transmis tels que reçu du Seigneur, la solution aux problèmes de ce pays ne viendra que de Dieu, même si on changeait les dirigeants à la tête de ce pays, rien ne changera pour autant.

Boris Luviya

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com