Mont Amba : après Kisenso et Limete, Patrick Civava et l’ADN à l’assaut de Lemba

Mont Amba : après Kisenso et Limete, Patrick Civava et l’ADN à l’assaut de Lemba

This post has already been read 489 times!

Le week-end dernier, le dimanche 10 juin précisément, cette formation politique qui compte intensifier son implantation dans la capitale, a fixé le cap vers la commune de Lemba. Où, au quartier Livulu, une délégation conduite par le président de l’ADN a-t-elle été face à une flopée d’habitants de ce coin de Kinshasa. Déjà, samedi 26 puis le dimanche 27 mai derniers, l’Alliance des Démocrates pour une Nouvelle République, ADN, parti politique non-aligné dirigé par Me Patrick Civava, a été à la conquête des communes de Kisenso puis de Limete. Quid du message délivré ? Dans son propos, Me Civava s’est félicité de l’acquittement de Jean-Pierre Bemba qui viendra dès sa libération prochaine apporter un plus dans le jeu démocratique de la RDC. Par après, répondant aux questions de l’assistance composée en majorité des jeunes dont surtout des femmes, il a insisté sur le devoir incombant à l’ancienne classe politique d’organiser les élections comme promis par le calendrier électoral ce 23 décembre 2018. Sinon, va-t-il prévenir, le peuple devra se prendre en charge en vertu de l’article 64 de la Constitution.

Interrogé sur le projet de société de l’ADN, Patrick Civava a vanté les mérite de la sociale démocratie, philosophie politique du parti qui veut que les richesses du pays doivent bénéficier au congolais d’abord, et que l’Etat doit prioriser les besoins de la population avant celle des acteurs politiques. Signalons que l’Alliance des Démocrates pour une Nouvelle République s’implante simultanément dans 31 territoires. Après deux ans de vie effective, ce parti compte une représentation dans le BENELUX, aux Etats-Unis, en Finlande et en Afrique du Sud. L’Alliance des Démocrates pour une Nouvelle République a été reconnue légalement le 6 juin 2016. Cette formation politique non-alignée ne fait parti d’aucun regroupement et compte se positionner en temps utile. Certainement qu’elle aura à le faire d’ici l’entrée en phase critique du processus électoral en cours.

Les grandes idées de l’ADN

Au cours d’un point de presse précédent ces activités, l’ADN montait sur ses quatre chevaux pour se montrer contre le rejet de l’enrôlement de la diaspora puis, avec la même ferveur, récuser l’usage de la machine à voter. Quant au rajeunissement de la classe politique, Patrick Civava répondait : ‘’ce n’est point une question d’entrée en jeu des personnes moins âgées mais, plutôt, des celles porteuses de nouvelles idées pour le pays‘’. Par ailleurs, au sujet de la candidature commune de la jeunesse, Civava précisait : «nous allons entamer des contacts avec d’autres leaders des jeunes pour que nous puissions parvenir à designer une candidature unique de la jeunesse à la prochaine présidentielle». En définitive, saluant au passage l’annonce par le CLC de la reprise des manifestations pacifiques, Mbasha Civava qui apporte son total soutien aux laïcs catholiques, invite le pouvoir à sécuriser les manifestations d’autres formations politiques comme ça été le cas lors du meeting de l’Udps.

Danny Ngubaa

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com