Présidentielle 2018 : Prince Luc Fikiri dans la course !

Présidentielle 2018 : Prince Luc Fikiri dans la course !

This post has already been read 354 times!

Depuis longtemps figure de proue de la Société civile congolaise et avocat patenté évoluant aux Etats-Unis d’Amérique, Me Luc Fikiri Murefu a officiellement annoncé sa candidature à la magistrature suprême le lundi 11 juin 2018 dans une salle huppée de la commune de la Gombe. D’ores et déjà prêt pour affronter ledit challenge électoral prévu à la date du 23 décembre 2018, ce Grand prince du village de Luvungi, dans la pleine de Ruzizi a souligné, sans ambages, qu’il se lance dans la course de la présidentielle, non pas pour faire piètre image mais pour effectivement la gagner. Puisque c’est le Dieu Très-Haut, Maître des temps et circonstances, qui maîtrise tous les rouages de la vie, Me Luc Fikiri croit, dur comme fer, qu’avec l’appui indéfectible et infini du Tout-puissant, il sera déclaré, à l’heure de la publication des résultats, le Président de la RD. Congo.

Le nouveau candidat déclaré dit n’avoir peur de personne. Qu’ils soient connus ou non, qu’ils viennent de la Majorité ou de l’Opposition, qu’ils optent pour une candidature commune ou non, Me Luc Fikiri a soutenu qu’il battra tous les d’adversaires qui se présenteront à la présidentielle de 2018. Néanmoins, pour arriver à bon port à ces élections qui devront, soutient-il, consacrer son règne sur le strapontin de la République, cet expert en droits de l’Homme a taillé un cahier des charges conséquent afin, d’une part, de juguler tous les controverses qui régentent le processus électoral et, d’autre part, de favoriser une tenue des scrutins sans contestation. Pour ce faire, ce nouveau venu dans la course électorale a invité toute la classe politique et les congolais lambda, en général, à ne pas s’emporter dans les débats sur l’usage de la machine à voter, les manifestations publiques ou une quelconque transition. Pour lui, il faudrait prendre le taureau par les cornes. Ce qui signifie, participer aux élections telles qu’elles se présentent d’autant que l’important est de respecter la Constitution et obtenir une alternance qui permettrait à relancer le pays dans la bonne direction sur tous les plans. Dans cette optique, cet activiste d’une vraie démocratie a signalé qu’il faut simplement placer des observateurs locaux dans chaque centre de vote pour totalement asphyxier les incertitudes sur la machine à voter qui, véritablement, reçoit des remontrances de la part des politiques.

Déjà, Luc Fikiri n’est pas venu mains bredouilles dans ce match électoral. En effet, il a amené avec lui un projet de société costaud et particulier qui, à l’en croire, va concourir au développement du Grand Congo qui broie dans le tâtonnement jusqu’à ce jour. Dans sa gibecière des propositions importantes, il a souligné qu’il faudra, d’un côté, supprimer le sénat et, d’un autre, réduire le nombre des Députés à 250. Le Parlement sera, par ricochet, unicaméral pour ainsi orienter les frais budgétaires qui s’y pulvérisent vers d’autres secteurs aussi important pour le développement du pays. Tout en signalant qu’il reformera les secteurs de l’éducation, la santé et le social, le Prince du village Luvungia a indiqué, dans la foulée, qu’une fois élu, il va combattre avec sueur et sang la corruption car, elle est le véritable ennemi de l’émergence du Congo-Kinshasa. Par ailleurs, Me Luc Fikiri Murefu a annoncé dans les prochains jours la tenue du congrès de son regroupement politique, Parti du Rassemblement Pour la République « PRPR et alliés » au cours duquel il sera investi pour ce ‘’décathlon’’ électoral.

Corneille Lubaki

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com