Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Triplé ?

Triplé ?

This post has already been read 10684 times!

Le loading a déjà atteint l’autre bout. Aujourd’hui sera révélateur de beaucoup de  choses. Oui ! Trois faits, trois événements  décisifs aux allures d’un triplé.   Tout le monde s’impatientait d’atteindre ce 12 juin de toutes les promesses pour vivre les trois rendez-vous en un jour dont les évidences étaient d’avance annoncées  récemment.

Ils vont donc siéger à la Haye pour de délivrer le verdict final dans l’affaire Bemba, ces juges de la Cour Pénale Internationale. Cela,  pour donner le go à sa très probable remise en liberté totale, qu’attendent, à   bras ouverts,  ses compères du Mouvement pour la Libération du Congo  qui,  d’ailleurs,  annoncent  un congrès à une date restant à confirmer.

Aujourd’hui même aux alentours de 9h00′ de Kinshasa, la Commission Electorale Nationale Indépendante recevra à  son siège principal du Boulevard du 30 juin, les mandataires des partis et regroupements politiques régulièrement accrédités, aux fins de parfaire le sujet de l’actualisation des listes de ceux dont la CENI aura, faut-il   le souligner, la délicatesse d’accueillir et recevoir les candidatures,  lors de la convocation du corps électoral et de l’ouverture des Bureaux de Réception et Traitement des Candidatures,  le 23 et le 24 de ce même mois à problème.

Est-il utile  de rappeler aussi que le ténor de cette Commission, Corneille Nangaa Yobeluo signait noir sur blanc dans un communiqué de Presse de ce 9 Juin, qu’à  l’ordre du jour de cette importante réunion, devra être pris en  compte,  le code de bonne conduite des candidats, partis et regroupements politiques ainsi que les mesures d’application de la loi électorale.

L’autre rendez-vous est celui qui,  de l’extérieur, pourra avoir des conséquences palpables au niveau national. Il n’est pas exclu qu’ils puissent parler  de ce Congo-Kinshasa, le dirigeant Nord-Coréen Kim Jong-Un et le Président Américain, Donald Trump. Qu’adviendra-t-il lorsque tous ces hommes se donneront les dos, pour rebrousser chacun, le  chemin de retour ? Auront-ils pris entière satisfaction dans la tournure des choses après échanges ? Mystère. Regardant l’actuel état des choses, l’on peut aller jusqu’à dire que les cartes se joueront à l’externe pour ne laisser  à l’interne que les réalisations.

Tenez ! Au moment où nombreux piquaient  encore du nez sur leurs canapés, le Président rwandais et actuel Président de l’Union Africaine Paul Kagame, confiait à Jeune Afrique,  dans une interview,  que le Rwanda ne prétendait pas se mêler à la souveraineté de la République Démocratique du Congo, mais que, dans le cas où une sale tournure de la situation politique dans ce pays se faisait, il lui serait  normal de piper mot, dans la fameuse rencontre de Joseph Kabila et João Lourenço à Luanda. Un vocabulaire conjugué partiellement mais qui ne manque pas de précision pour autant. L’on devra se dire que ce dernier soutient un camp ? Sinon, lequel ? Les réactions trépident dans tous les sens.

Quoi qu’il en soit, il n’y a plus de temps à perdre pour Nangaa. Il fonce à la vitesse d’Usain Bolt. Avec un calendrier bien établi, il est prêt,  quoi qu’il en coûte,  à lancer les élections à l’horizon fin décembre 2018. C’est,  en tout cas,  des avancées que ne pourront pas stopper les exhortations d’Ongs argentines de Buenos-Aires  qui demandent, curieusement,  aux autorités congolaises de ne pas utiliser les machines à voter. Car,  selon elles, ces machines ne garantissent pas le secret de vote, ni la fiabilité des résultats.

Sérieux, ce triple rendez-vous  se doit d’amener plus que des simples satisfactions car à l’Est,  l’on se perd entre meurtre d’activiste de la Lucha et l’interpellation de deux journalistes qui,  semble-t-il,  auraient simplement annoncé l’acquittement du Sénateur congolais Jean-Pierre Bemba.

Les bases sont désormais posées. L’avenir annonce à petit feu ses couleurs. Et apparemment, il sera multicolore. Dans l’entre-temps, c’est à l’histoire de garnir sa liste d’invités pour la prochaine virée.

La Pros.