Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Jeux Africains de la jeunesse Algérie 2018. Herman Mbonyo : «le COC se prépare en conséquence pour ramener les médailles au pays…»

Jeux Africains de la jeunesse Algérie 2018. Herman Mbonyo : «le COC se prépare en conséquence pour ramener les médailles au pays…»

This post has already been read 967 times!

C’est dans moins de trois semaines que sera donné à Alger, en Algérie, le coup d’envoi des Jeux Africains de la jeunesse, un grand rendez-vous des jeunes dont l’âge varie entre 14 à 18 ans. A Kinshasa, en République Démocratique du Congo, les athlètes de cette catégorie, toutes disciplines confondues, se préparent sous l’œil vigilent du Comité Olympique Congolais (COC), pour une très bonne participation, en vue de ramener les médailles au pays. Le Secrétaire Général de cette grande instance des sports congolais, Herman Mbonyo l’a dit à La Prospérité dans un entretien à la place Fan Zone Léopards, situé dans l’enceinte du stade Tata Raphaël, à Kinshasa.

Le SG Mbonyo Herman demande seulement au gouvernement de disponibiliser les moyens, la victoire est certaine : « les Fédérations dont les disciplines sont qualifiées à ce grand rendez-vous sont mises sur pied pour une bonne préparation, en vue de bien représenter la République Démocratique du Congo, notre cher et beau pays à ces jeux. Que le gouvernement mette les moyens conséquents pour permettre à ces jeunes athlètes d’être à la hauteur de leur mission, celle de gagner et ramener les médailles au pays », a-t-il indiqué.

Le secrétaire général du COC souligne que la Fédération des fédérations a tiré des leçons par rapport aux anciennes participations où les choses n’étaient pas bien préparées d’avance, tout se faisait à la va vite, rappelle-t-il. Professionnalisme oblige, à ce jour, le Comité Olympique Congolais est au travail, il se prépare en conséquence pour gagner ces jeux africains de la jeunesse.

Quid des infrastructures sportives ?

Le secrétaire général du COC a, dans un autre chapitre, plaidé pour la construction des infrastructures sportives modernes pour permettre aux athlètes de bien s’exprimer : «le gouvernement de la RDC doit, dans le cadre de la politique nationale de l’encadrement de la jeunesse, construire des infrastructures sportives, notamment un palais des sports. La construction de ces infrastructures sportives doit suivre l’ampleur des compétitions pour mettre les athlètes dans des conditions meilleures».

Herman Mbonyo renchérit que le combat du Comité Olympique Congolais est pour le bien-être des athlètes et non pour la gourmandise des dirigeants.

Par ailleurs, le secrétaire général du COC a déploré la confusion qui bat son plein à la Fédération congolaise de lutte associée (FECOLUTA), où l’instance internationale a reconnu le président légalement élu, Léon Mvila. Le COC dit-il, est dans l’obligation de traiter avec lui, le président reconnu même si le 2ème Vice-président Papy Nyango est le Ministre des sports en fonction.

Guy Elongo

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com