55ème Assemblée plénière de la CENCO. Processus électoral: les Evêques appellent à la ‘’bonne foi’’

55ème Assemblée plénière de la CENCO. Processus électoral: les Evêques appellent  à la ‘’bonne foi’’

This post has already been read 601 times!

Ouverte depuis le 25 du mois en cours, c’est finalement le vendredi 29 juin 2018 que les rideaux de la 55ème Assemblée plénière des Evêques de la Conférence Episcopale Nationale du Congo, Cenco, ont été tirés à Kinshasa. Dans la conclusion issue de ces travaux, les prélats catholiques affirment reconnaître quelques avancées dans le processus, dont l’existence d’un fichier électoral et la mise en œuvre bien que partielle, de la décrispation de l’atmosphère politique. Toutefois, la CENCO se dit convaincu du fait que l’organisation des élections au 23 décembre 2018 en RD. Congo reste la seule voie salutaire et responsable pour sortir le pays de manière aussi pacifique que possible de la crise. Ainsi, comme pour sauver ce processus qui a déjà pris de la vitesse, les Cardinal, Archevêques et Evêques membres de la CENCO appellent tous les acteurs politiques, en tout cas, ceux de l’Opposition comme de la Majorité, à plus de responsabilité dans le souci ardent de sauver le processus électoral.  

A tout dire, la CENCO semble être de plus en plus préoccupée par la dégradation de la situation politique en République Démocratique du Congo. Noir sur blanc, elle fait montre de sa sollicitude à l’endroit de la population RD. Congolaise dont elle affirme avoir la charge pastorale. D’ailleurs, c’est sans aucun doute que les Evêques laissent entendre qu’à six mois des scrutins projetés au 23 décembre 2018, conformément au Calendrier publié par la CENI, que le climat sociopolitique au pays demeure toujours tendu. En plus, ils soulignent que la situation sécuritaire et humanitaire sur l’ensemble du territoire national reste précaire. Comme si cela ne suffisait pas, la CENCO relève, également, que les droits de l’homme en RD. Congo sont toujours bafoués.

Cependant, à en croire la Conférence Episcopale Nationale du Congo, l’essentiel est actuellement l’organisation des élections à la fin de cette année. Car, ‘’ayant payé de son sang pour l’alternance démocratique, le Peuple congolais, débout, attend impatiemment la tenue des élections le 23 décembre 2018 et non plus au-delà’’, précise la CENCO dans les lignes de la conclusion  de sa 55ème Assemblée plénière.

Pour ce faire, la CENCO lance un appel franc à tous les acteurs politiques de la République, à faire preuve de la ‘’bonne foi dans le processus électoral et d’éviter tout extrémisme qui risque de plonger le pays dans une crise plus profonde encore’’.

C’est dans cette même logique que les prélats de l’Eglise catholique recommandent particulièrement au Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, d’assumer ses responsabilités devant la Nation et de veiller au respect de la Constitution et de l’Accord de la Saint-Sylvestre.

Du reste, la CENCO invite, dans son message, tous les congolais à continuer à exiger des élections libres et surtout crédibles fixées au 23 décembre 2018.

Germain Lobo

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com