Charte constitutive. FCC: les Présidents des regroupements politiques signent

Charte constitutive. FCC: les Présidents des regroupements politiques signent

This post has already been read 521 times!

Après la signature de la Charte constitutive du Front Commun pour le Congo par les Composantes politiques et sociales que comprend cette méga plateforme électorale, les Présidents de tous les regroupements politiques du FCC ont signé ce texte constitutif lundi 2 juillet 2018, devant le Directeur du Cabinet du Chef de l’Etat, Néhémie Mwilanya, et tous les membres du Comité stratégique, dans le même cadre du Pullman, au Salon Congo. En effet, il est question de fédérer toutes les forces et personnalités tant politiques que sociales, à travers la signature de cette Charte, autour de la vision prônée par le Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, à savoir celle de faire de la RD. Congo un pays émergent à l’horizon 2030, d’après des précisions livrées sur place. Voilà ce qui justifie, que tous ces Présidents, au nom de leurs Regroupements politiques respectifs membres du FCC, tiennent à honorer leur engagement politique en apposant leur signature en toute responsabilité au bas de ladite Charte car, avant tout, le but poursuivi en adhérant au FCC n’est rien d’autre que celui  de gagner les élections à tous les niveaux.

A en croire certains  membres du Front Commun pour le Congo, le processus électoral reste irréversible. D’où, il ne serait plus question de rêver, le train des élections ayant déjà pris la vitesse de croisière. D’ailleurs, ceux qui, hier, croyaient encore qu’il n’y aura pas élection cette année, doivent sans aucun doute savoir qu’il y aura bel et bien les élections, affirmait José Makila, alors Vice-Premier Ministre en charge des transports au sein du Gouvernement d’Union nationale, lui qui a également signé pour le compte de la Composante Opposition politique signataire de l’Accord du 18 octobre 2016 de la Cité de l’Union Africaine lors de la cérémonie d’ouverture le dimanche 1er juillet 2018.

Pendant ce temps, il sied d’informer que cette cérémonie de signature de la Charte constitutive du FCC se poursuit même ce mardi 3 juillet 2018 pour ceux qui ne l’ont pas encore signé, dont l’Opposition Républicaine, le Rassop/Kasa-Vubu puis d’autres adhérents de la Société civile et personnalités politiques.

En tout cas, face aux grands enjeux politiques, il faudra sans aucun doute aménager ses forces. C’est dans cette perspective que le Président de la République, Joseph Kabila Kabange en tant qu’Autorité  morale de la Majorité Présidentielle a pris l’initiative de créer le Front Commun pour le Congo dans le souci d’unir tous les congolais qui ont la passion de travailler pour le bien du pays.

C’est ainsi que tous les regroupements politiques membres du Front Commun pour le Congo se sont appropriés la Charte du FCC ce lundi 2 juillet 2018. Au nombre de ces regroupement politiques, il y a lieu de citer l’Alliance pour l’Avenier, Alliance des Bâtisseurs pour le Congo Emergent, Action dans l’Unité, Alliance des Acteurs pour la Bonne Gouvernance du Congo, le PPRD, l’AFDC et Alliés, Front Uni des Patriotes et Action Alternative pour le Bien-être et le Changement.

Cependant, considérant l’esprit  et le contexte dans lesquels la Charte constitutive du Front Commun pour le Congo a été écrit, il s’agit d’amener le Congo à bon port à l’issue des élections apaisées, libres, transparentes et surtout démocratiques en soutenant le candidat commun que le FCC présentera au moment voulu à la présidentielle, dans un élan de cohésion nationale. Du reste, selon l’article 2 de la Charte du FCC, il sied de souligner que le but ultime de cette grande et large coalition politique demeure la conquête démocratique du pouvoir à tous les niveaux sur base d’un programme commun.

Pour sa part, le Chef du Gouvernement d’Union national, Bruno Tshibala Nzenzhe, au nom des Forces politiques et sociales acquises au changement, précisait que la création du Front Commun pour le Congo est la résultante de plusieurs leçons tirées de l’histoire politique de 1960 jusqu’à nos jours. ‘’Nous avons constaté que les efforts inlassables que nous avons déployés pour consolider la démocratie, l’Etat de droit et la stabilité politique dans notre pays sont encore très fragiles’’, indiquait-t-il. Fort de cette expérience, ‘’nous avons décidé de mettre en place cette grande coalition politique électorale (FCC) non pas pour les intérêts et l’ambition de ses membres, mais pour le Congo et le peuple congolais. Il est question de militer ici pour concrétiser les aspirations du peuple congolais. Les intérêts des congolais passent en premier lieu que les intérêts particuliers des acteurs politiques dans ce Front’’, poursuivait le Premier des Ministres issu de l’UDPS, tout en  souhaitant plein succès au FCC dont l’Autorité morale est le Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange.

Germain Lobo

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com