CENI-Gouvernement-CNSA : une tripartite s’ouvre demain

CENI-Gouvernement-CNSA : une tripartite s’ouvre demain

This post has already been read 11927 times!

Après le raté du 28 mai dernier et la paix de brave entre Tshibala et Olenghankoy, une réunion tripartite CENI-Gouvernement-CNSA est programmée pour ce jeudi 5 juillet 2018. C’est un communiqué signé par le rapporteur du Conseil National de Suivi de l’Accord de la Saint Sylvestre, CNSA, que dirige Joseph Olenghankoy, qui a révélé l’information à l’opinion tant nationale qu’internationale. «Le bureau du Conseil National de Suivi de l’Accord et du processus électoral informe l’opinion tant nationale qu’internationale de l’ouverture ce jeudi 5 juillet 2018 à 9h00 au Bâtiment de la territoriale, de la Tripartite CNSA-Gouvernement-CENI», indique Valentin Vangi. Il faut noter que cette tripartite aura lieu après un appel lancé par le CNSA au peuple congolais pour collecter des preuves palpables de la dangerosité d’un usage de la machine à voter au cours des prochaines élections. Lancé le vendredi 29 juin, le délai de saisine de cette institution d’appui à la démocratie s’est terminé à 18 heures le lundi dernier.

‘’En prévision de la tenue prochaine de la tripartite qui portera sur l’évaluation de la mise en œuvre de l’Accord et du processus électoral conformément à l’Accord politique, global et inclusif du Centre Interdiocésain de Kinshasa du 31 décembre 2016, le Conseil National de Suivi de l’Accord et du Processus Electoral (CNSA) invite tous les congolaises et congolais disposant d’une expertise avérée et qui détiennent les informations sur la dangerosité de l’utilisation de la machine à voter et de son caractère peu fiable, à bien vouloir prendre contact avec le CNSA, jusqu’au lundi 02 juillet 2018 à 18 heures à son siège provisoire sis 218, Avenue Lukusa/Commune de la Gombe en diagonal du Journal Officiel’’, disait le communiqué de presse du CNSA. Après cette collecte, il y a lieu de se demander qu’est-ce qui a pu être déposé ? Est-ce que les congolais et congolaises ont répondu à cet appel ? Le suspense perdure mais elle ne saura trainer puisque les dessous de l’ouverture de la première réunion tripartite débute demain. Par ailleurs, en pleine période de dépôt des candidatures pour la députation provinciale et à l’aube des dépôts pour la présidentielle, fin juillet, la tripartite qui s’ouvre jeudi est celui de tous les enjeux. Malgré l’annonce, en effet, de la CENI qu’il n’y aurait pas rallonge de la période de dépôt des candidatures pour la course à la députation provinciale, il n’y pas vraiment d’engouement même pour les formations de la Majorité Présidentielle mieux du Front Commun pour le Congo –FCC.

En attente des assurances

Cet état de chose pose des poids sur les épaules tant de la tripartite que du CNSA comme chacun d’autres parties prenantes. Fin juillet début août 2018, l’horizon politique de la RDC reste perché sur des points crispants du processus électoral actuel qui relèvent, directement, de l’application de l’Accord de la Saint Sylvestre selon quelques analystes. La décrispation politique peut être choisie comme option phare. N’est-ce pas que la libération des prisonniers politiques et le retour des exilés relèvent de l’application de l’Accord ? Mieux encore, l’option du vote électronique à peine évocable avec l’usage de la machine à voter (qui ne consacre pas le vote électronique) n’est-il pas pour autant une option proscrite par des mesures de confiance réclamées au centre interdiocésain? En sus, il peut être épinglé la problématique du fichier électoral avec ses milliers des cas atypiques. Avec le suspense persistant  autour de la quête ou non d’un troisième mandat pour le Président Kabila, sans ambages, des grands déclics seront attendus de cette tripartite. Mais, seulement, la grande question reste celle de savoir : quel impact peut-elle réellement avoir pour bouger les lignes de l’agora politique congolaise. Car, jusque-là, l’Opposition radicale campe sur des préalables avant même de déposer des candidatures à la course pour les sièges de la députation provinciale. La tripartite qui se tiendra dès ce 5 juillet aura la responsabilité politique de convaincre avant les termes du délai des dépôts (le 13 juillet au plus tard, le 8 au plus tôt). Sinon, les élections de décembre 2018 partiront déjà sur une fausse note.

Danny Ngubaa

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com