Journal la Prospérité

Réitérant ses préalables. Provinciales : l’Udps déposera sa liste dans le délai !

Félix Tshisekedi lors d’un point de presse le 24/04/2017 à Kinshasa au siège de son parti UDPS. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

This post has already been read 659 times!

Paul Tshilumbu, nouveau porte-parole de la fille aînée de l’Opposition, du reste orpheline du lider maximo, a confié récemment dans une interview que son parti va déposer ses listes dans le délai par rapport à la course à la députation provinciale. Il sied de rappeler que ledit délai est fixé pour ce 8 juillet et en cas de prolongement légal de 5 jours, la date finale sera le 13 juillet prochain. Bien. Par ailleurs, si cette position laisse transparaitre que l’Udps que dirige Félix Tshisekedi ne compte pas utiliser la politique de la chaise vide souvent de rigueur à Limete sous le règne de Feu son Père, il ne faut pas, pourtant, croire que cette formation politique lâche du lest quant à ses préalables pour des élections crédibles. «Le dépôt de listes ne veut pas dire que l’Udps a mis de côté ses préalables. Je voudrais seulement apaiser les cœurs de tous les congolais que l’Udps va déposer les listes de ses candidats dans le délai, nous sommes en train de mettre la dernière main, soyez rassurés que nous allons déposer nos listes. Ça c’est la première étape, nous allons déposer nos listes et la pression va continuer afin qu’on puisse non seulement retirer la machine à voter mais qu’on puisse aussi nettoyer le fichier électoral », a soutenu Paul Tshilumbu aux prises avec des journalistes.

Le son de cloche de Limete par rapport à la députation provinciale vient s’ajouter à celle d’Ensemble pour le Changement de Katumbi qui, lui aussi, avait révélé qu’au nom de la bonne foi, ses candidats seront sous peu connus de la Commission Electorale Nationale Indépendante, CENI. Visiblement, l’Opposition ne compte pas se laisser avoir par les sirènes du boycott au moins de la députation provinciale s’il faille prendre la posture de se laisser bercer par la tentation d’attendre voir qui sera le candidat de la MP, mieux du FCC lors de la seconde phase de dépôts des candidatures pour la présidentielle avant de monter dans le train électoral.

Préalables

Point commun avec les autres forces de l’Opposition radicale, le rejet de la machine à voter par la CENI figure parmi les exigences de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social. A tout dire, la litanie d’interrogations de ce parti avant de mordre à l’hameçon des élections brandit par Nangaa et les siens ont été livrées il y a quelques lunes entre les mains de cette centrale électorale. Jusque-là, aucune ligne d’un semblant de réponse n’a été donnée. Malgré cela, l’Udps faisant posture de concession semble tenir par-dessus tout, machine à voter omis, au remplacement de Kalamba comme rapporteur de la CENI. A ce sujet, Paul Tshilumbu dénonce ce qu’il qualifie de mauvaise foi de la part du speaker de la Chambre Basse et au-delà du tandem CENI-Pouvoir mais promet que l’Udps ne va pas capituler. «Nous constatons qu’il est totalement absurde que nous allions dans un processus électoral où chaque parti a mandaté son représentant à la CENI et non l’Udps. La Majorité Kabiliste est en train de tergiverser parce qu’ils sont sûrs qu’avec M. Kalamba, ils peuvent faire n’importe quoi. Et nous disons qu’avant les élections, il faudrait, absolument, qu’il ait Monsieur Bertin Midimu à la CENI parce que c’est lui qui a été désigné par l’Udps pour remplacer M. Kalamba », a-t-il insisté.

Danny Ngubaa