Unesco-RDC: le PAYNCoP expliqué aux jeunes

Unesco-RDC: le PAYNCoP expliqué aux jeunes

This post has already been read 542 times!

Qu’est-ce donc le PAYNCoP ? C’est le réseau panafricain des jeunes pour la culture de la paix. Il a été créé en décembre 2014 à Libreville sur initiative de l’Unesco avec l’appui de la CEEAC et de l’OIF. Dans quel but ? Selon les membres de cette organisation, ce réseau vise à sensibiliser les jeunes sur leur implication en tant qu’acteur pour la paix. La RDC, désormais, le rejoint. En effet, c’est ce qu’il faut lire comme les retombées de l’atelier organisé par l’Unesco du mardi 3 au mercredi 4 juillet 2018, dans les installations de la Monusco, à Kinshasa, autour de la Coordonnatrice dudit Réseau en Afrique centrale accompagné, du reste, du Coordonnateur du PAYNCoP au Congo-Brazzaville.  C’est le Représentant de l’UNESCO, M. Abdourahamane Diallo, qui a ouvert les travaux relatifs à ce rendez-vous de mise en place de la cellule nationale en RDC du Réseau Panafricain des Jeunes pour la Culture de la Paix «PAYNCoP». A ces assises, il sied de signaler que vingt représentants de mouvements associatifs et organisations des jeunes ont été enregistrés comme participants.

Introduisant les travaux de l’atelier en qualité de modérateur, Monsieur Benjamin Buyemere, Coordonnateur de l’Association 100 Jeunes Page d’Espoir, a déroulé le programme des activités de cette rencontre le jour d’ouverture. Prenant la parole pour le mot de bienvenue, M. Didier Masia, Coordonnateur national du PAYNCoP RDC, a remercié le Représentant de l’UNESCO pour son accompagnement et salué, par ailleurs, la présence de la délégation du Réseau au niveau régional ainsi que celle des participants ayant répondu présents. Madame Edna Baniakina, Coordonnatrice régional pour l’Afrique centrale du PAYNCoP, a renouvelé ses remerciements à l’Unesco et aux participants. Elle a, ensuite, évoqué la nécessité d’accompagner l’implantation du réseau en RDC, compte tenu notamment de la superficie et de la démographie de ce pays qui en font une composante majeure dans la région. Quant à M. Abdourahamane Diallo, il a inscrit cette initiative comme le résultat d’un parcours conçu depuis le forum de Luanda de 2013 avant d’aboutir à la création du PAYNCoP en décembre 2014 à Libreville, au Gabon. Revenant sur la place de la RDC au sein du réseau, le Représentant de l’Unesco a relevé les opportunités qu’offre la RDC tant en termes d’espace vital qu’en termes de capital humain. Pour faciliter les interactions avec les différents partenaires, le Bureau a décidé de disponibiliser un local comme siège provisoire du PAYNCoP-RDC qui se veut un réseau additionnel aux initiatives existantes dans les thématiques de jeunesse et de culture de la paix. S’agissant de la paix, une campagne sur la culture de la paix sera lancée en septembre. Après avoir rassuré les participants de la disponibilité de l’Unesco à soutenir le PAYNCOP RDC, M. Abdourahamane Diallo a officiellement déclaré ouverts les travaux de l’atelier. Les travaux proprement dits ont consisté, durant les deux jours, en la présentation globale du Réseau, suivie d’un partage d’expérience à partir de quelques réalisations du PAYNCoP Congo-Brazzaville, présentées par M. Brusly Lickiby. A l’issue des échanges, Mme Edna a présenté les grandes lignes du Projet régional dans le cadre du mécanisme d’alerte précoce pour la paix en Afrique Centrale, initiative portée par l’UNESCO, l’UNOCA, l’OIF et la CEEAC. Ce projet vise la formation de 10.000 jeunes des 11 pays de la région dans la culture de la paix, en général, dont 4500 en RDC, particulièrement. Le Réseau Panafricain des Jeunes pour la Culture de la Paix (PAYNCoP) a son siège dans la capitale gabonaise.

Danny Ngubaa

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com