Bientôt les travaux d’infrastructures hydrauliques. CEP-O/REGIDESO : 369 personnes indemnisées à Kinshasa

Bientôt les travaux d’infrastructures hydrauliques. CEP-O/REGIDESO : 369 personnes indemnisées à Kinshasa

This post has already been read 300 times!

*Paiement des indemnités compensatoires en faveur des personnes affectées par les travaux   d’infrastructures hydrauliques du financement additionnel du projet PEMU  pour la Ville-Province  de Kinshasa.

Vendredi8 juin 2018, la REGIDESO a clôturé    le processus de paiement desindemnités compensatoires à 369 personnes qui seront impactées par les travaux d’infrastructures hydrauliques de la ville de Kinshasa.

Ces travaux seront exécutés dans le cadre du Projet d’alimentation en Eau potable en Milieu Urbain(PEMU) sur   Financement Additionnel d’un montant de 166 millions de dollars américains, conformément à l’accord de don de la Banque Mondiale.

Concrètement, quatre  villes sont, en effet,  concernées par le projet PEMU-FAdont la mise en œuvre est assurée par la CEP-O/REGIDESO à  Kinshasa, Lubumbashi, Matadi et Kindu.

Concernant, particulièrement,  la Ville-Province  de Kinshasa, les travaux consistent en la construction  ainsi qu’à l’équipement d’un nouveau captage d’eau brute sur le fleuve Congo; la construction d’une nouvelle usine de traitement d’eau sur le site REGIDESO/Ozone d’une capacité de 110.000 m3/jour ; la fourniture et pose d’une conduite de refoulement entre la station de captage et l’usine de traitement, enfin, la fourniture et la  pose des  canalisations avec accessoires pour réhabiliter, renforcer et étendre des réseaux primaires, secondaires et tertiaires y compris la réhabilitation de 5 000 branchements particuliers et la pose de 25 000 nouveaux branchements sociaux. Sur la même lancée, il sera procédé à  la réhabilitation des réservoirs de Makala, la fourniture et pose de conduite sur les avenues Kikwit, Université, Ndjoko, Makala/Elengesa et entre la station REGIDESO de Gombele et CNPP.

Ces indemnisationscompensent ainsi  les pertes des revenus et des déplacements physiques définitifs ou temporaires des populations riveraines pour un Plan d’Action de Réinstallation (PAR) sur fonds propres à hauteur de 283.225 USD.

Les 369 personnes ont été identifiées sur les emprises du projet à l’issue de deux enquêtes socioéconomiques réalisées respectivement,  en novembre 2016 et novembre 2017.

Le Plan d’Action de Réinstallation a été élaboré et exécuté conformément au Cadre de Politique de Réinstallation (CPR) du PEMU-FA et dans le respect des exigences et des procédures de la Politique Opérationnelle 4.12 de la Banque mondiale ainsi que de la législation congolaise en matière des compensations des personnes ou entités potentiellement affectées par un projet financé ou cofinancé par la Banque mondiale.

Il sied de préciser que sur les 369 personnes qui ont reçu leurs indemnités compensatoires, l’on dénombre 208 personnes qui avaient illégalement des champs dans les concessions REGIDESO d’Ozone, de Makala et de Djelo Binza où les entreprises vont construire une nouvelle usine de traitement d’eau d’une part et d’autre part réhabiliter les réservoirs d’eau existants ; 152 personnes qui avaient illégalement soit des champs soit des infrastructures commerciales soit encore des arbres ornementaux sur la servitude publique destinée à la pose des conduites d’eaux et 9 personnes ayant placé illégalement leurs champs sur la servitude située à côté de l’hôpital de la rive où il sera  installé une unité de captage d’eau brute sur le fleuve Congo.

En dépit de l’occupation irrégulière de l’emprise du projet par ces personnes, la REGIDESO a indemnisé à leur juste valeur,  tous les actifs qui seront impactés à hauteur de 283.225 USD.

Par ailleurs, un mécanisme de gestion pacifique des conflitsest mis en place avec l’installation aux bureaux communaux de Bumbu et de Ngaliema d’un comité Local de Conciliations et Réinstallation chargé de recueillir et traiter toutes plaintes éventuelles.

Un registre des plaintes est ouvert à la commune de Bumbu et de Ngaliema pour recevoir les plaintes de toutes les personnes affectées qui estiment que les dispositions du PAR ne sont pas respectées.

La Pros.

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com