Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Province du Kwilu : les femmes de Bandundu Ville sensibilisées sur le processus électoral

This post has already been read 848 times!

Intervenant dans une séance de sensibilisation sur la problématique de la participation des femmes du Kwilu au processus électoral, M.  Jean-Robert MUYENSE, Secrétaire Exécutif Provincial (SEP) de la CENI dans la province du Kwilu a sensibilisé les femmes de la ville de Bandundu sur la machine à voter.

Peu avant la démonstration, le SEP Kwilu a expliqué aux participantes, les facteurs qui justifient le faible taux de participation de la femme aux élections de 2011 par rapport à celles de 2006. Se fondant sur des données statistiques donnant 13% de femmes sur 87% d’hommes à la députation nationale et 11% de femmes sur 89% d’hommes en 2006 contre 9% de femmes sur 91% d’hommes en 2011, le SEP a invité les femmes à s’impliquer positivement dans le processus électoral en ce moment où se déroulent les opérations de dépôt des candidatures dans les Bureaux de Réception et Traitement des Candidatures (BRTC).

Pour le SEP Kwilu, s’adressant aux femmes, si aucun effort n’est fourni en ce moment, on ne peut pas espérer avoir un nombre important des femmes dans les Assemblées Provinciale et Assemblée Nationale.

La CENI encourage les femmes à œuvrer au sein des partis et regroupements politiques, des associations féminines et autres réseaux des femmes,… afin d’être sélectionnées sur les listes des candidats à la Députation Nationale.

Pour la transparence des élections du 23 décembre 2018, le SEP a demandé aux femmes de préparer les listes des témoins de leurs partis et regroupements politiques, les observateurs et journalistes à accréditer du 8 novembre au 22 décembre 2018 pour suivre, à la lettre, les opérations de vote, de dépouillement des bulletins, d’affichage des résultats par bureau de vote et de compilation des résultats.

Parlant de la machine à voter, le SEP a informé l’assistance que les élections du 23 décembre 2018 se feront à l’aide de la machine à voter qui n’est rien d’autre qu’un dispositif servant à chaque électrice et électeur à imprimer en moins d’une minute, ses trois choix sur un bulletin de vote unique in situ dans son bureau de vote.

Il faut signaler que cette activité a connu la participation de la MONUSCO. Monsieur André MUSAFIRI, dont l’exposé a précédé celui du SEP a fait une analyse rétrospective sur la participation des femmes aux élections de 2011 dans l’ancienne province de Bandundu.

(Avec la CENI)

 

Tags: