Rien ne sert de courir…

Rien ne sert de courir…

This post has already been read 14408 times!

Ils y ont cru jusqu’au bout. Et, dix ans après, ils rebondissent avec lui. Au Mlc, les cadres et militants ne jurent plus que sur Bemba pour en découdre avec le régime de Kabila. Ce week-end à Kinshasa, ils l’ont dit tout haut, à la clôture du congrès de deux jours tenus au Centre Catholique Nganda, à Kintambo. Même si, de manière formelle, Bemba Gombo  ainsi désigné  aux premières loges de la course à la présidentielle du 23 décembre 2018 n’a pas participé personnellement à ces travaux, il n’en demeure moins important de relever qu’au loin, dans sa résidence de Rhode-Saint-Genèse, à Bruxelles, autant qu’il    le faisait d’ailleurs, depuis sa Cellule de Scheveningen, à la Haye, a rendu un vibrant hommage à ses ouailles pour le serment de constance et de fidélité. Il leur a promis, en outre, de les conduire aux meilleures destinées lorsqu’il pourrait s’emparer des arcanes du pouvoir à l’issue des prochaines joutes électorales. D’ores et déjà, tout en leur assurant de son engagement réitéré à œuvrer en faveur de l’émergence d’un Etat de Droit respectueux des valeurs et de la dignité humaine mais aussi, de sa détermination à redresser les fronts congolais, longtemps courbés, chosifiés et bestialisés à cause de la gouvernance à tâtons ou des tares liées notamment, à la corruption endémique érigée en système des  conduites de la Res Publica.

Mais, au demeurant, comment a-t-on interprété cette énième candidature d’un des gros calibres de l’Opposition, après celle de Katumbi, Martin Fayulu, Félix Tshisekedi, Yves Mpunga, François-Xavier Beltchika, Noël Tshiani ainsi que tant d’autres  Fiyou Ndondoboni ou Matungulu ?

Dans l’agora politique, la montée à la surface de cette candidature de Bemba  repose, ici,  la problématique de l’unité de l’Opposition.

Eve Bazaïba, dès l’ouverture du Congo du Mlc, ne s’était pas trompée lorsqu’en parlant d’importantes dispositions à prendre au niveau de l’ensemble de l’Opposition, elle insistait sur la nécessité, pour cette dernière, de parler d’une seule voix, pour contrer les velléités  irrédentistes de la Majorité réincarnée  ou portées   sous la bannière du Front Commun pour le Congo.

Normalement, tous les autres leaders le disent si bien. Alors que personne n’en prend la moindre  initiative, pour matérialiser cette unité. On va, certes, des réunions en solo, à deux ou à trois grandes figures de l’Opposition à Kinshasa, Bruxelles, New York ou ailleurs.

Mais, au regard du décor planté par le FCC dont les rangs grossissent chaque jour, bien d’analystes notent que là où l’Opposition tergiverse ou verse dans l’agitation, les autres semblent prendre une longueur d’avance.

Et, pourtant, d’autres barrières sont aussi là, pour compliquer l’équation. Sans pourtant occulter le sens de la lutte pour l’application de l’Accord de la Saint Sylvestre, en ce qui concerne  la  décrispation politique, l’affaire de la machine à voter ou du fichier électoral, ni éluder le débat sur les garanties de sécurité et des moyens pour un processus électoral inclusif, le temps passe tellement vite qu’il risque de surprendre tous ceux qui n’y  seront pas pris d’un bon pied.

Déjà, le 25 juillet prochain, les dés seront jetés, pour le dépôt des candidatures à la présidentielle et à la Députation Nationale. L’Opposition  et le Front Commun pour le Congo auront là, l’opportunité  de passer à la phase décisive, pour que tout qu’ils concoctent maintenant  dans des salons ouatés ou douillets, éclatent, très bientôt,  au grand jour.

C’est le moment. Car, au vu de  délais courts et des procédures complexes de la CENI, la course contre la montre est, décidément,  déclenchée. Et,   les minutes et secondes  sont réellement  comptées, s’il faut  éviter, après le 23 décembre 2018,  tout probable report susceptible de secréter encore  un fâcheux  glissement. Donc, rien ne sert de courir…

LPM

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com