Première rencontre annuelle mixte 2018. Régideso S.A : le DG Clément Mubiayi dresse le tableau de la situation générale de l’entreprise

Première rencontre annuelle mixte 2018. Régideso S.A : le DG Clément Mubiayi  dresse le tableau de la situation générale de l’entreprise

This post has already been read 337 times!

C’est sous la direction de M. Clément Mubiayi Nkashama, Directeur Général de la Régideso S.A que s’est tenu hier, mercredi 18 juillet 2018, les travaux de la première rencontre annuelle mixte 2018. C’était dans la salle de conférences de la Direction de Formation et Développement du Personnel (DFODEP) dans la commune de Ngaliema. Au cours de ces assises, il a été question pour le patron de la cette entreprise commerciale de faire un état des lieux de la situation générale de l’entreprise dans les domaines de la Réforme de l’entreprise ; de l’exploitation ; des ressources; du commercial ; développement, réhabilitation ainsi que la trésorerie.  Trois points ont été inscrits à l’ordre du jour. Il s’agit de la lecture et adoption du PV de la réunion technique, la présentation de la situation générale de l’entreprise ainsi que l’examen du cahier des charges de la délégation syndicale nationale.

  1. Clément Mubiayi Nkashama, Directeur Général de la Régideso S.A, a, dans son discours de circonstance, remercié tous les participants, particulièrement, les Présidents des délégations syndicales de provinces pour avoir répondu à son invitation. Ensuite, il a expliqué que depuis la dernière réunion annuelle 2017, les choses ont évolué au sein de la Régideso S.A. Raison pour laquelle, il a convoqué cette rencontre afin de faire l’état des lieux de l’évolution de l’entreprise à travers une revue de la situation générale dans les domaines de la réforme de la Régideso S.A ; de l’exploitation ; de ressources humaines ; du commercial ; du développement, réhabilitation et de la trésorerie, et de dire que dans le cadre de la poursuite du plan de redressement de la Régideso SA, le contrat de service que l’Etat Congolais  avait signé avec le  regroupement Eranov SD se poursuit jusqu’au 31 décembre 2018. Mais aussi les huit Cadres permanents désignés conformément aux dispositions dudit contrat continuent à œuvrer à la satisfaction de tous. En outre, il a fait savoir qu’un financement additionnel a été disponibilisé par la Banque Mondiale en vue de renforcer les capacités d’investissement de l’entreprise ; la poursuite des travaux de réhabilitation des équipements électromécaniques pour maintenir l’exploitation. C’était pour lui, l’occasion de citer le cas de Mbandaka, Gbadolité, Kindu, Mushie, Kananga centre où des interventions ont été dernièrement menées, y compris Kisangani où un nouveau groupe électrogène a été installé. A l’entendre, l’idéal serait de sécuriser ces équipements par de nouvelles acquisitions. Ainsi, la Direction Générale s’y emploie résolument. Il y a également le système d’information de micro-caisse, actuellement opérationnel dans tous les secteurs de Kinshasa, Lubumbashi et Matadi.  Cette opération se poursuit avec l’équipement des bureaux auxiliaires de Kinshasa, selon le DG Mubiayi.  Le programme  projeté est de doter tous  les bureaux,  d’abord de trois villes ci-haut citées avant de l’étendre dans toutes les Provinces. Dans un avenir proche, il  projette de régler le problème de l’énergie électrique par l’équipement de panneaux solaires dans tous les secteurs et agences. «Nous comptons poursuivre le programme de renforcement des capacités des acteurs du processus commercial par la formation sur la conduite d’une équipe en vue d’améliorer la facturation et la remise sur pied de la TRAO (Techniques de Recouvrement assistés par Ordinateur) afin d’améliorer les recettes sans oublier la remise en  état des secteurs pour améliorer les conditions de travail», a martelé Clément Mubiayi Nkashama.

Par ailleurs, il a souligné que la récupération de points de ventes et l’opération pose compteurs s’effectuent normalement. Il est à noter que le rendement réseau,  particulièrement à Kinshasa, continue à demeurer un maillon faible des indicateurs de l’entreprise. Ainsi, il s’est engagé à régler cette situation. La poursuite de travaux d’intégration de système de gestion dans les domaines de la comptabilité, finances, ressources humaines, approvisionnement et de la logistique, les effets pervers du cadre macroéconomique sont encore perceptibles à ce jour. A côté de la Banque Mondiale, la Régideso S.A s’est réjouit des interventions des autres partenaires extérieurs dans les périmètres de la Régideso S.A, à savoir : l’Union Européenne, la coopération Française et tant d’autres partenaires. Cette société négocie également pour intégrer la présence Chinoise, surtout dans les constructions des nouvelles infrastructures. C’est pourquoi, il a attiré l’attention de tous en vue d’éviter la distraction, de n’avoir dans l’esprit que l’objectif social de l’entreprise dont le redressement doit demeurer la préoccupation majeure de tous. Ce, avant de rappeler que la Régideso S.A perd chaque mois presque la moitié de sa production d’eau à Kinshasa et à une certaine proportion dans toutes ses entités à cause de fraudes de diverses natures notamment, de raccordements clandestins et parallèles, de vol d’eau au point de vente coupé, de tripotages de compteurs et de monnayages de consommations. Dans le souci de mettre fin aux actes si répréhensibles sus évoqués et d’améliorera le rendement réseau, la Direction Générale avec l’accord du Conseil d’Administration a pris la décision, au cours de sa réunion du 4 septembre 2017, d’instituer à dater du 19 janvier 2018, une brigade de détection et de radication de fraude dénommée Brigade Antifraude. Cette brigade a été lancée officiellement le 18 avril 2018 à titre expérimentale à Kinshasa.

A cette occasion, il a félicité le banc syndical pour son rôle pertinent dans l’encadrement de la masse travailleuse pendant ce moment difficile où la paix sociale constitue le cheval de bataille. Enfin, Il a souhaité que ces négociations se passent dans un climat de dextérité, de calme, de responsabilité et de compréhension réciproque.

De son côté, M. Fede Kavuka Musey, Président de la Délégation Syndicale Nationale a remercié le DG de la Régideso S.A qui, malgré le contexte multiforme de l’environnement macroéconomique actuel, se fait violence pour que ces assises  se tiennent.  Il a rappelé que Aristote, philosophe grec a dit : « un sage ne dit pas tout ce qu’il pense mais pense tout ce qu’il dit». Ce qui veut dire qu’un homme de droite conscience reste celui qui sait reconnaître les qualités de l’autre. A l’en croire, l’actuel comité de direction se distingue petit-à petit de la gestion stéréotypée de certains prédécesseurs.  Après un laps de temps, ce comité a rénové avec le vrai dialogue social ainsi qu’à raviver la conscience professionnelle, socle du rendement de la performance et de la compétitivité. A titre illustratif,  il a cité  la liquidation des avantages des travailleurs, le paiement régulier de salaires, la remise des cadeaux etc. Ainsi, il a invité le comité de direction à aller en profondeur et plus loin. Il a aussi loué l’esprit ouvert, attentif du Directeur Général de la Regideso S.A qui, pour lui, a le souci de désidératas de travailleurs ainsi que sa personnalité managériale. Aux syndicalistes, il a rappelé que l’une des missions nobles des syndicalistes est le bien-être ou le mieux-être. Ce qui constitue leur  lutte permanente et inlassable. Ont pris part à ces travaux, les cadres de direction de la Régideso S.A, les Présidents des délégations syndicales, les Présidents et secrétaires généraux des syndicats les plus représentatifs de la Régideso S.A  et les Présidents délégués syndicaux de différentes entités de la Régideso SA.

La Pros.

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com