Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Derniers débats !

Derniers débats !

This post has already been read 29710 times!

Les débats autour de la nationalité et de l’inéligibilité font rage depuis les dernières 48 heures. D’abord, il y a eu cette vraie-fausse liste de détenteurs de double nationalité qui a fait le buzz sur la toile. Presqu’une centaine de noms connus des politiques comme autres figures publiques ont été jetés en pâture aux  internautes passés experts dans les attaques. Loin de simplement donner de la matière aux amoureux des Smartphones et androïdes, le sujet épineux a été relancé. Les fantômes d’autres fois dans les années Mzée puis début règne Kabila fils ont visiblement été  ressuscités. Mais, loin de s’étonner, des experts de la communication avertissent que c’est l’heure des coups bas de toute sorte. Le go pour le dépôt des candidatures à la députation nationale puis à la présidentielle 2018 a mis du sang dans la piscine politique et donc, normalement, les requins politiques sortent de leur demeure.

Pas étonnant alors qu’au même moment des pamphlets acérés soient signés çà et là sur un autre sujet autant délie-passion. Oui, il s’agit du dossier brûlant de la recevabilité, ou mieux de l’inéligibilité ou non de certaines candidatures. A l’heure des melting-pots, rien n’est plus normal. Du coup, les projecteurs sont placés sur les noms en vue notamment Kabila, Bemba et le chairman du TP Mazembe. En lieu et place de se perdre en conjecture sur les contours juridiques de ces arguments, il y a lieu de le dire ; c’est le moment des derniers débats, des derniers réglages, …

Tenez ! Au-delà de la scène médiatique, dans les QG politiques et antichambres, les retouches se font et se refont avec tact car, en cas de mauvaise gestion des ambitions exprimées, c’est l’avalanche des divorces et mariages qui seront constatées. Le cas Kokonyangi et l’AFDC de Bahati est plus qu’éloquent. Comme quoi, il n’y pas qu’à l’Opposition qu’il y a matière à régler même si une belle patate chaude reste dans les tiroirs de ce côté-là de l’agora politique. En effet, il est question rien de moins d’harmoniser les violons quant à la problématique de la candidature commune de l’Opposition à la présidentielle 2018. Bemba a déjà autant que Félix Tshisekedi ainsi que Moise Katumbi été investi par son parti (plateforme). Bientôt, en marge du congrès en vue, Vital Kamerhe sera lui aussi intronisé. Ces poids lourds de l’Opposition sauront-ils fédérer leurs intérêts ? Puisque les élections sont à un seul tour, ne faut-il pas s’entendre avant le dépôt plutôt que de faire des dépôts successifs ? Mystère. Les débats sont lancés et sur ce sujet et sur d’autres. Par ailleurs, à la MP/FCC c’est la dernière ligne droite pour sortir le candidat à la présidentielle. Faudra-t-il que Joseph Kabila se lance dans une quête d’un troisième mandat quitte à chambouler tout au pays ou ne faut-il pas céder à la voie du dauphin ? Et, encore, si dauphin il sied de trouver, qui le sera ? Voilà, encore, des débats, les derniers, à avoir au FCC.

La Pros.