Exploitation forestière : RDC-Chine : bientôt la mise sur pied d’une entreprise de transformation de bois

Exploitation forestière : RDC-Chine : bientôt la mise sur pied d’une entreprise de transformation de bois

This post has already been read 607 times!

La République Démocratique du Congo est un pays à multiples potentialités, doté d’un capital de ressources pouvant servir l’humanité toute entière pendant d’innombrables siècles. Et ce n’est pas de l’utopie, puisque tous les jours, elle est de mieux en mieux investie dans les partenariats gagnant-gagnant avec les pays désireux de faire un alliage épidermique dans le cadre environnemental. Tout récemment, c’était la Chine à travers l’entreprise CHINA FOREST GROUP COMPANY, qui a laissé ouïr son appétence d’investir dans le domaine de l’exploitation forestière.

Les délégués de cette firme ont été reçus par le Ministre de l’Environnement et Développement Durable, Amy Ambatobe, qui, lui, est prêt à engager la RD. Congo dans le redressement de son capital forestier. La délégation chinoise, conduite par le chargé de mission du fonds forestier national, Alain Kalangiro et le Directeur général de l’Ogefrem, est venue donc faire part au numéro Un de l’environnement de son énorme projet. Il s’agit, premièrement, d’acheter des grumes. Ensuite, se procurer, dans les normes légales bien entendu, des concessions. Et, enfin, obtenir le permis de coupe de bois qui fera objet de transformation en Chine. Le plus important dans le brasier dudit projet est que CHINA FOREST GROUP COMPANY prévoit son implantation en RD. Congo dans le but de procéder à la transformation du bois.

Cependant, il sied de noter qu’un des aspects importants de cette visée, qui s’avère avantageuse pour la RDC, est que l’exercice de cette activité aura comme conséquence directe la création d’emplois, particulièrement des jeunes. Toutefois, l’implication du FFN dans la démarche se justifie par le fait que son objectif premier réside dans la reconstruction du capital forestier congolais.

De ce fait, il doit veiller à ce que cette exploitation forestière ne porte pas préjudice à la forêt de la RD. Congo qui, de surcroit, est résolument engagé à lutter contre le changement climatique. Et sur ce point, le Directeur Général de l’entreprise chinoise, SIMON SONG, tient à rassurer que son ‘’entreprise ne peut en aucun cas procéder à l’exploitation forestière sans penser au reboisement‘’.

Pour ce qui est de l’OGEFREM dont la mission est de promouvoir le commerce extérieur, ce partenariat entre la République Démocratique du Congo et la Chine doit se faire dans la transparence, de manière à ce qu’il soit gagnant-gagnant.

Boris Luviya

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com