Muzito de nouveau suspendu !

Muzito de nouveau suspendu !

This post has already been read 406 times!

Le Parti lumumbiste unifié (PALU), dirigé par Antoine Gizenga, met les points sur les «i» et les tirés sur les «t». Comme quoi, Muzito est délibérément suspendu du Palu. Une élite surestimée par ses tribunes et son dialogue vertical, lui couper la ficelle en plein processus de démarcation de leaders, pour la course à la présidentielle, reviendrait à bannir un démon à tout jamais du paradis mystifié : l’enfer. D’après quoi, Muzito ne revêt plus l’ombre de personne, mais inquiète toujours sa famille d’hier. Cette nouvelle n’est donc pas, nec plus ultra, pour les vrais congolais. Certainement.

L’aile de la Majorité Présidentielle (MP), ne prête plus attention aux ont-dit. Elle est, en elle-même, un géniteur du jeu couci-couça. Tantôt sont ses exilés ou mieux, ses collaborateurs furtifs. C’est le cas, probablement, avec Adolphe Muzito, considéré depuis peu comme «Monsieur-tribune». Son exclusion du Palu est d’autant plus politique que tributaire. Donc,  Muzito se fout de tout et se concentre du reste.

A tout prendre, l’on devrait rappeler à l’opinion publique que Muzito a fuité, très récemment, les trois plans du régime en place pour s’éterniser au pouvoir. Or, Muzito aurait du mal à encaisser, qu’il s’est fait la santé politique grâce aux bienfaisances de ce même pouvoir en place. Il n’a de quoi se justifier. Il peint à fresque. Et fait même, de grave, un saut dans le vide. Adolphe Muzito est pendu, avec une corde tenu de deux bouts. D’une part, par le Palu. D’autre part, par la MP. Tous, égal à un.

Dès lors qu’il était démit de ses grades au gouvernement, il s’est fait gros comme la grenouille. Pauvre bœuf.  Ceux-là auront raison, quand ils estiment que l’histoire de Muzito revient au même à la fable de la Fontaine, de «la grenouille et le bœuf». Visiblement, ce prêcheur de la bonne nouvelle est suspendu en l’air. Donc, les élections changeaient le bon au mauvais ? Cas de Muzito.

Stricto sensu, tout politique congolais parachuté de pouvoir, devient, ex abrupto, opposant de toute évidence. Ainsi, pour «Monsieur-tribune», le choix était simple. Soit on se comporte en écolier buissonnier. Soit on montre son volte-face à sa fraternité politique, d’hier. A vrai dire, c’est un opposant de contrepoids. Déjà, avec l’«éligibilité de candidat», pour une candidature commune de l’Opposition. Le bon monsieur semble être couvert d’une auréole moins clair. Son profil est inquiétant, somme toute surprenante. Que dire de plus ?

En vérité, en vérité je vous le dis. Je, en majuscule, désigne «la voix des sans voix». Et la vérité est que, les élections approchent à grand pas. Le décor planté reste, néanmoins, persistant aux attentes de la vox populi. On se demande si le train du processus électoral avance à pas de tortue. Qui dit, quid de l’alternance ? Controverse. C’est la réponse qu’il faudrait donner. Outre détours et contours, Muzito est pendu et suspendu. Le mieux que l’on puisse dire, l’honorable est déclaré «Persona non grata». Pendu, parce que c’est un vrai-faux. Suspendu, parce que le Palu réfute.

Munyinga D.

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com