Encore une distinction de grande ampleur. IATA : Congo Airways désormais dans la Cour des grands !

Encore une distinction de grande ampleur. IATA : Congo Airways désormais dans la Cour des grands !

This post has already been read 420 times!

 ‘’L’excellence est un art que l’on atteint que par l’exercice constant. Nous sommes ce que nous faisons de manière répétée. L’excellence n’est donc pas une action mais une habitude‘’, disait Aristote. Assidue dans cet exercice, la compagnie aérienne nationale, Congo Airways, vient de décrocher, pour la énième fois en seulement deux ans, une distinction de grande ampleur. Elle a été labélisée  «IOSA», par l’Association Internationale des Transporteurs Aériens, IATA. La cérémonie s’est déroulée hier, jeudi 2 août 2018, à la Gombe. Elle est donc, à ce jour, présentée mondialement comme une compagnie garantissant la sécurité selon les standards internationaux. La panoplie d’autorités présentes dont Modeste Bahati, représentant le VPM, Ministre des Transports et Voies de Communication, ont participé à cette réécriture de l’histoire aéronautique du pays.

‘’Personne n’y croyait‘’, a laissé entendre M. Désiré Balazire, le Directeur Général et Dirigeant Responsable de Congo Airways. En effet, il a fallu beaucoup de sacrifice et d’abnégation…

L’honneur était immense à l’occasion de la remise officielle du certificat IOSA (IATA OPERATIONAL SAFETY AUDIT), à la compagnie aérienne nationale, Congo Airways. Ceci est la concrétisation d’un rêve géant des hommes et femmes déterminés à repeindre le secteur de l’aviation en RD. Congo par la mise en œuvre des politiques d’assainissement du secteur, d’amélioration et de renforcement de l’autorité de supervision, d’investissement dans les infrastructures et les instruments d’aide à la navigation aérienne. Mais aussi de renforcement de capacités de différents intervenants.

Sur terre comme dans les airs

L’on se croirait presque dans un aéronef, imbu dans un confort sans précédent, sous couvert des hôtesses dont le sourire perpétuel demeure une exclusivité. La salle de conférences qui abritait la cérémonie de remise officielle du certificat IOSA par l’IATA, brasillait sur terre, à l’allure d’un bolide Congo Airways pendant les couleurs jaune, bleu et rouge dans le ciel congolais.

La certification IOSA de Congo Airways lui ouvre les horizons puisqu’elle est inscrite en ce moment au registre IATA des compagnies certifiées IOSA. Il faut dire que le Conseil d’administration a le mérite de fournir des orientations stratégiques chaque fois qu’il le faut.

Ici le besoin de désenclavement de nouvelles provinces est de loin négligeable. Sur les quatorze aéroports prévus initialement, treize ont déjà été couverts à ce jour, et le dernier le sera avant la fin du mois présent. Et depuis presque quatre mois, se déploie considérablement sur le marché régional et continue de rechausser son ambition de faire flotter le drapeau national au-delà de l’Afrique.

Selon le Ministre d’Etat en charge du Plan, Modeste Bahati : ‘’Nous nous dirigeons à pas de géants vers la sortie de notre pays de différents tristes bannissements‘’.

IOSA

Ce n’est pas une première. C’est depuis 2016 que la compagnie a reçu des audits des Nations Unies, des miniers et des pétroliers. A travers cette nouvelle certification, elle s’engage donc à maintenir le cap. Pour M. Désiré Balazire : ‘’c’est l’occasion de remercier l’IATA qui nous a accompagnés durant la préparation de l’audit initial IOSA avec des formations et ateliers qu’elle a financé ainsi que l’accès à des informations gratuites ou à tarifs réduits‘’.

La certification IOSA est un programme d’audit développé par l’IATA pour attester la sécurité des procédures d’exploitation des transporteurs aériens. Cette certification s’améliore et garantit la sécurité mondiale dans les transports aériens. Le label est renouvelable deux fois et atteste la conformité de la compagnie aux standards internationalement reconnus de sécurité aérienne. Cette certification donne ainsi l’avantage de signer des accords commerciaux de partage de codes avec d’autres compagnies aériennes.

La cerise sur le gâteau

Congo Airways a appris à grandir dans un environnement assaini avec une Autorité de l’Aviation Civile (AAC) ayant recouru à une expertise extérieure. Ce pays est aujourd’hui fier du parcours de développement de Congo Airways qui se fait concomitamment avec un deuxième parcours du point de vue de la régulation. Aucune compagnie aérienne ne peut atteindre la maturité sans un environnement de supervision adéquat. Cependant, l’AAC garantit un accompagnement sans faille à Congo Airways afin de relever tous les autres défis à venir. Les autres opérateurs aériens de la RD. Congo, compagnies aériennes et fournisseurs de service sont ainsi conviés de compter sur l’encadrement complet de l’AAC de suivre l’exemple de Congo Airways. Et de s’inscrire, eux aussi, dans la logique de se faire connaître à l’international dans leurs domaines respectifs.

La certification IOSA de l’IATA est en réalité une validation de la certification de l’AAC. Ce qui démontre à suffisance que l’AAC congolaise se conforme comme une véritable autorité de la supervision de la sécurité et de la sûreté aérienne suivant les standards internationaux acceptables par tous.

L’aviation, plus qu’aujourd’hui, pourrait jouer un rôle beaucoup plus important dans le développement de la RDC et de l’Afrique. C’est la reconnaissance de célébration de résultats des efforts de Congo Airways en tant que première et seule compagnie aérienne de la RD. Congo à être inscrite au registre IOSA. Le processus de préparation est rigoureux et onéreux. Ainsi, l’engagement pour la sécurité incite donc à cette brillante réalisation. Ce couronnement démontre combien cette compagnie a atteint une étape cruciale de la déclaration d’Abuja qui, elle, préconise l’adoption de l’IOSA en tant que composante de tous les renouvellements…

Bien que le bilan de sécurité de l’Afrique reste le moins reluisant de toutes les régions du monde, le record de sécurité des compagnies aériennes homologuées « IOSA », est au même niveau que la moyenne mondiale, et sept fois meilleure que celui des compagnies aériennes IOSA sur le continent africain.  Les compagnies aériennes certifiées IOSA devraient donc continuer à se soumettre à toutes les exigences de sécurité de leurs aviations civiles respectifs.

Ainsi, Congo Airways rejoint la liste de plus de 400 compagnies aériennes dans le monde, et seulement 32 en Afrique à ce stade qui se ventent de ce type prestigieux de sécurité. En espérant qu’elle rejoindra les membres d’IATA pour profiter de nombreux avantages et privilèges exclusifs auquel elle aura droit.

Made in DRC

Le léopard volant demeure le symbole de la souveraineté et constitue un motif de fierté pour la nation toute entière.

Tout part, en fait, d’une idée. Celle du Chef de l’Etat, de vouloir créer le 15 août 2014, une compagnie aérienne nationale à qui il a été confié des missions précises notamment, de redorer le blason terni de l’aéronautique en RDC dans le cadre de sa vision axée sur la révolution de la modernité. Ce, après avoir promulgué la Loi relative à l’aviation civile et signer le décret instituant l’Autorité de l’Aviation Civile.

Aujourd’hui, cette compagnie se développe de manière quasi constante avec une vocation d’être une compagnie de référence en Afrique tournée vers l’innovation et l’excellence.

Congo Airways est également un projet que le Gouvernement congolais a, par le biais du Ministère des Transports et Voies de Communication, mis en œuvre pour faire de la vision du Président de la République une réalité palpable. Ce, depuis le lancement des vols commerciaux en octobre 2015. La prépondérance et la qualité excellentissime de travail de supervision de l’Autorité de l’Aviation Civile dans le processus de certification IOSA n’était pas moindre.

Cependant, à partir de l’année prochaine, la compagnie financera, avec le concours de la RVA et du Tourisme, la formation pilote en faveur des jeunes de moins de trente ans afin d’anticiper sur la carence dans ce domaine dans les années à venir. Surtout avec le développement de l’industrie…

Nouveau challenge

Etre enregistrer IOSA est une chose, mais le maintenir est un autre challenge. Son audit est effectué tous les deux ans dont le prochain pour Congo Airways interviendra en 2020. Certes, des efforts ont été réalisés, mais il reste encore beaucoup de défis à relever. Cette certification ne doit donc pas être considérée comme un point de chute, mais plutôt le début du nouveau challenge qui s’offre à la RDC en vue de permettre au peuple congolais de dresser les fronts longtemps courbés dans ce secteur vital pour l’économie nationale.

A savoir, Congo Airways vient de bénéficier d’un atelier, qui s’est tenu la semaine écoulée à Brazzaville, dans le cadre de l’initiative pour la préparation de la certification TCO (Third Country Operator), afin de pouvoir voler dans l’espace européen l’été prochain.

A chaque pas, les passagers de Congo Airways sont toujours plus nombreux à croire en leur compagnie qui grandit à la vitesse d’un vent à décorner les bœufs.

La Pros.

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com