Dur front, nouvelle offre. RDC : Tryphon Kin-kiey prône l’écoute et l’action !

Dur  front, nouvelle offre. RDC : Tryphon Kin-kiey prône l’écoute et l’action !

This post has already been read 1167 times!

*«Avec des compatriotes de divers horizons, nous nous engageons au sein du Mouvement ENACE (Entendre, Apprendre, Comprendre, Entreprendre) à annoncer, au cours des jours qui viennent, une offre politique nouvelle marquée par l’écoute et l’action en vue du redressement nécessaire de la Nation», annonce Tryphon Kin-kiey Mulumba, dans un communiqué signé le 7 août 2018, juste après le dépôt, non moins surprenant,  de sa candidature à la Présidentielle 2018. 

Démarche novatrice

‘’Ce n’est pas d’une Révolution revancharde et destructrice effaçant ce qui a été mené dont le pays a besoin. Le pays a besoin d’un réveil nouveau, d’une évolution forte, d’un engagement puissant et d’un soutien massif de l’action publique menée. Le Congo doit entreprendre pour se redresser et construire une vision qui incarne le rêve de ses fils et filles’’, soutient Tryphon Kin-kiey Mulumba, dans  un communiqué. Pour lui, en effet,   l’action menée depuis une dizaine d’années a été forte mais a manqué une puissance transformatrice.

Voilà pourquoi, précise-t-il, beaucoup de projets de développement ont été combattus de manière farouche ou ont manqué de pertinence.

Au-delà de tout, le constat est que l’action a manqué d’être partagée et portée par notre Peuple.

Pour preuve, les plus fortes actions de contestation et d’affaiblissement sont venues du sein de la classe politique au pouvoir qui a littéralement refusé paradoxalement d’accompagner l’action et de l’assumer.

D’où, l’élargissement mathématique d’une plateforme pose la question de crédibilité de l’offre et de cohésion. Le gap de cohésion a atteint, à son avis,  un tel niveau d’ahurissement qu’il a littéralement anéanti le rythme, la cohérence et la puissance de l’action publique.

Que faire ?

‘’Il faut recréer un consensus fort pour conduire l’action publique et ce consensus passe indubitablement par l’écoute et l’explication. Le Congo doit entreprendre pour se redresser et construire une vision qui incarne le rêve de ses fils et filles.

Les premières actions d’urgence et d’envergure sont l’école, la formation, l’apprentissage, l’intelligence, l’aménagement, les technologies, l’aménagement, les infrastructures, l’eau, l’électricité, le système de santé. Le Congo doit créer l’entreprise et une main-d’œuvre qui donnent un sens à la vie’’, ajoute-t-il.

Autrement dit, ‘’au centre et au cœur d’un Continent en pleine transformation et d’enjeux du futur, l’immense Congo doit devenir le pôle de sécurité, de stabilité, d’innovation, d’attractivité, le hub d’imagination et d’intelligence qu’il est appelé tout naturellement à être en Afrique’’, réaffirme Kin-kiey, sans    complaisance, ni fioriture.

LPM

 

COMMUNIQUE  DE PRESSE RDC

L’action menée depuis une dizaine d’années a été forte mais a manqué une puissance transformatrice.

Beaucoup de projets de développement ont été combattus de manière farouche ou ont manqué de pertinence.

Le constat est que l’action a manqué d’être partagée et portée par notre Peuple.

Les plus fortes actions de contestation et d’affaiblissement sont venues du sein de la classe politique au pouvoir qui a littéralement refusé paradoxalement d’accompagner l’action et de l’assumer.

L’élargissement mathématique d’une plateforme pose la question de crédibilité de l’offre et de cohésion.

Le gap de cohésion a atteint un tel niveau d’ahurissement qu’il a littéralement anéanti le rythme, la cohérence et la puissance de l’action publique.

Il faut recréer un consensus fort pour conduire l’action publique et ce consensus passe indubitablement par l’écoute et l’explication.

Ce n’est pas d’une Révolution revancharde et destructrice effaçant ce qui a été mené dont le pays a besoin. Le pays a besoin d’un réveil nouveau, d’une évolution forte, d’un engagement puissant et d’un soutien massif de l’action publique menée.

Le Congo doit entreprendre pour se redresser et construire une vision qui incarne le rêve de ses fils et filles.

Les premières actions d’urgence et d’envergure sont l’école, la formation, l’apprentissage, l’intelligence, l’aménagement, les technologies, l’aménagement, les infrastructures, l’eau, l’électricité, le système de santé.

Le Congo doit créer l’entreprise et une main-d’œuvre qui donnent un sens à la vie.

Au centre et au cœur d’un Continent en pleine transformation et d’enjeux du futur, l’immense Congo doit devenir le pôle de sécurité, de stabilité, d’innovation, d’attractivité, le hub d’imagination et d’intelligence qu’il est appelé tout naturellement à être en Afrique.

Avec des compatriotes de divers horizons, nous nous engageons au sein du Mouvement ENACE (Entendre, Apprendre, Comprendre, Entreprendre) à annoncer, au cours des jours qui viennent, une offre politique nouvelle marquée par l’écoute et l’action en vue du redressement nécessaire de la Nation.

Fait à Kinshasa, le 7 août 2018.

Pour ENACE,

Président,

Professeur Tryphon Kin-kiey Mulumba

Porte-parole,

Jean-Claude Baende Etafe Eliko

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com