Elections 2018 : l’UDEMO derrière Félix Tshisekedi !

Elections 2018 : l’UDEMO derrière Félix Tshisekedi !

This post has already been read 481 times!

Et si Félix Tshisekedi était la parfaite incarnation du choix commun de l’opposition sur le candidat unique à présenter à la présidentielle de décembre prochain? Après l’Udps/Kibasa, voilà que des sources recoupées, attestent que l’Udemo, parti cher au fils du Feu président Mobutu, Nzanga Mobutu, a investi Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo comme son candidat à l’élection présidentielle de cette fin d’année. Maintenant que les dessous des cartes sont on ne peut plus révélés, il ne reste plus qu’aux partis phares de cette opposition de se concerter pour tenter de former un vrai Front électoral, espérant battre le FCC et son dauphin révélé hier en deuxième moitié de journée.

Pour le secrétaire général adjoint de l’Udps, Abraham Lwakabwanga, l’opposition a tout intérêt à choisir comme candidat unique Félix Tshisekedi. Car, il a les mains blanches, affirme-t-il. Chose que Nzanga Mobutu et son parti ont sûrement porté à cœur, au point de matérialiser leur choix porté sur la personne du fils de l’opposant historique, Etienne Tshisekedi.

Devra-t-on dire que toutes les chances semblent vouloir être de son côté, regardant le passé du président de l’Udemo qui, jadis, soit aux élections de 2006, se rangeait derrière le Raïs. Ça reste à expérimenter. Qu’à cela ne tienne, Mobutu Nzanga est considéré, par plusieurs, comme un soutien précieux pour Fatshi.

L’Udps s’en réjouissant d’avance, espère glaner quelques voix dans l’ex-Equateur s’appuyant sur la notoriété des Mobutu.

Pour rappel, le président de l’Udps a déposé sa candidature depuis le mardi 7 août dernier. Emmené par une foule impressionnante, Félix Tshisekedi, devant la presse, a promis, comme tout candidat, de changer les choses dans ce pays où son père a passé quasiment la majeure partie de sa vie, à lutter pour l’instauration sans équivoque d’une démocratie. « Je me suis décidé de me présenter devant les congolais afin que ceux-ci nous jugent projet contre projet, programme contre programme et qu’ils élisent le meilleur d’entre nous pour le bien-être de notre pays », affirme Félix Tshisekedi. Pour lui, le temps est désormais à la réconciliation des congolais. «Je prends également l’engagement que, si je suis élu, je ferai de la réconciliation des congolais avec eux-mêmes et de la réconciliation des congolais avec leur pays une de mes priorités», a-t-il déclaré, avant que le secrétaire général de l’Udps ne table sur la question de la candidature commune de l’opposition, en signifiant que « Félix Tshisekedi est celui que l’opposition doit choisir comme candidat unique car, il a les mains blanches. Il n’a jamais volé, ni tué», confiait le mardi passé Abraham Lwakabwanga, au sortir des installations de la Ceni.

Il faut compter un jour après la clôture des BRTC, plus de 20 candidatures déposées à la Commission Electorale Nationale Indépendante, à l’exception de Moïse Katumbi, à qui les autorités congolaises n’ont jusqu’à ce jour, pas ouvert les portes du pays, pour un possible comeback.

Marco Mongolu

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com