Respect de la constitution et désignation du dauphin. FCC: le Comité stratégique rend hommage à Joseph Kabila et affirme son soutien à R. Shadary

Respect de la constitution et désignation du dauphin. FCC: le Comité stratégique rend hommage à Joseph Kabila et affirme son soutien à R. Shadary

This post has already been read 659 times!

Au cours d’une Conférence de presse tenue hier, jeudi 16 août 2018 à Kinshasa, plus précisément à Rotana Hôtel, à la Gombe, le Front Commun pour le Congo, à travers son Comité stratégique, a tenu à rendre hommage au Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, pour avoir tenu parole, celle du respect de la Constitution et du choix porté sur Emmanuel Ramazani Shadary. Dans cette même idéologie, le Comité stratégique du FCC, par le canal de Néhémie Mwilanya, Directeur de Cabinet du Président de la République, affirme son plein soutien à ce candidat du FCC à la présidentielle. Du reste, le Dircab du Chef de l’Etat, dans son mot d’introduction, lance un appel franc à l’endroit de tous les Regroupements politiques et autres membres du Front Commun pour le Congo, ainsi qu’à tout le peuple congolais, celui de soutenir Emmanuel Ramazani Shadary à la présidentielle fixée au 23 décembre 2018. Dès l’entame, le Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat,  a tout d’abord remercié dans son mot d’introduction, la presse pour son accompagnement dans toutes les activités du Front Commun pour le Congo, ce qui a permis à l’opinion de se rendre compte des enjeux du FCC. Au centre de cette Conférence de presse, il a précisé que cette rencontre visait à faire passer trois messages qui se veulent d’une importance capitale.

Hommage à Joseph Kabila…

Il était question, dans un premier temps, de rendre hommage à Son Excellence Joseph Kabila, Président de la République Démocratique et Autorité Morale du Front Commun pour le Congo pour avoir tenu parole, celle de pouvoir respecter la Constitution de la République. Sans aller par quatre chemins, le Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat, lui, a laissé entendre dans son brillant speech, qu’il faut saluer, féliciter et célébrer le ‘’leadership exemplaire’’ de Joseph Kabila Kabange, justement pour son sens élevé de patriotisme et d’homme d’Etat et son respect de serment, de sa parole donnée et sa promesse de respecter la Constitution. Sans ambages, Joseph Kabila avait juré de ne se laisser guider que par l’intérêt supérieur de la Nation, a soutenu Néhémie Mwilanya, avant de laisser entendre qu’à ce jour, le Chef de l’Etat est le Héros de la Démocratie rd. Congolaise à ce point qu’il a  réinstauré la Démocratie et lui en a donné un contenu. Ici, le Dircab souligne notamment, l’adoption de la Constitution par Referendum, l’installation des Institutions élues et Républicaines et le respect des mandats reconnus par la Constitution devant lesquels le Président de la République n’a pas hésite de s’incliner. C’est dans cette même perspective, que Néhémie Mwilanya a relevé que lorsque Joseph Kabila accède au pouvoir, ‘’il n’existe pas un Etat. Il réunifie le pays et procède à l’installation de l’autorité de l’Etat dans ce pays’’.

Nouvelle ère de la démocratie…

Dans son deuxième message, le Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat a indiqué qu’une nouvelle ère venait de voir le jour en République Démocratique du Congo, l’ère d’un Etat de droit. Pour Néhémie Mwilanya, la Démocratie doit devenir un mode de vie car, le chef de l’Etat l’a clairement démontré par le respect des règles établies. L’exemple venant d’en haut, tous les Congolais sans distinction et exception, aucune d’ailleurs, sont tenus de respecter la Constitution et toutes les autres les lois de la République, a-t-il poursuivi.

Soutien du FCC à Emmanuel Ramazani Shadary… 

Sur place à Rotana Hôtel qui a servi de cadre à la tenue de cette Conférence de presse, Néhémie Mwilanya a affirmé le soutien du Comité stratégique et celui du FCC à Emmanuel Ramazani Shadary. Il a rappelé que le soutien au dauphin, en l’occurrence Emmanuel Ramazani Shadary, était promis et prévu comme un des engagements phares de tous les membres du Front Commun pour le Congo. Cela doit être une chose faite aujourd’hui, à l’en croire. En effet, après des larges consultations en son sein et des propositions qui ont été faites à son Autorité Morale, le Front Commun pour le Congo a, aujourd’hui, un seul candidat à la Présidentielle du 23  décembre 2018, s’est-il réjoui.

A cet effet, Néhémie Mwilanya, au nom de tous les membres du Comité stratégique du FCC, lui a adressé ses vives et chaleureuses félicitations. ‘’Le Front est finalement la grande Force politique dont la structuration et l’encrage peut rassurer notre peuple quant à son avenir et la meilleure gouvernance de ce pays’’, a affirmé le Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat.

Du reste, il demande à l’ensemble de la population congolaise d’accorder son suffrage massif à la candidature d’Emmanuel Shadary, pour ‘’donner au Front le moyen d’avoir une large Majorité  parlementaire qui soit, mais légalement élire avec une large majorité son candidat président pour que la gouvernance dans le pays, soit non seulement une gouvernance de stabilité, mais aussi, une gouvernance de la poursuite des efforts entrepris par Joseph Kabila Kabange, en matière de reconstruction, de modernisation, de stabilité sur le plan politique, mais aussi sur le plan sécuritaire’’.

Interpellation à la Communauté internationale…

Par ailleurs, le Dircab du Chef de l’Etat a tenu à préciser que la Communauté internationale devrait, pour sa part, jouer un rôle positif, et non déstabilisateur pour la RD. Congo. ‘’Nous pensons aussi lancer un message à l’endroit de la communauté internationale pour qu’autant à l’interne, le leadership exemplaire du Président de la République, Joseph Kabila, a montré qu’il était soucieux de l’intérêt supérieur de la nation congolaise, autant, nous voulons ici rappeler l’appel que lui-même avait lancé à cette Communauté internationale, de pouvoir accompagner ce pays par des actes positifs. De pouvoir accompagner les efforts des institutions en ce qui concerne les principes essentiels. Pour le moment, le pays se prépare aux élections. Et, le soutien diplomatique et politique dont il a besoin, c’est le soutien sur le calendrier électoral, c’est le soutien sur les restants des opérations à faire par les institutions compétentes, la CENI et la Cour constitutionnelle, de manière à ce que, réellement, les élections qui arrivent, soient des élections pacifiques et qui renforcent la stabilité du pays. Nous n’attendons donc pas de la Communauté internationale qu’elle soit actrice de manière directe ou indirecte de l’instabilité du Congo. Nous attendons qu’elle puisse appuyer les efforts des institutions établies pour plus de stabilité dans le pays’’, a conclu Néhémie Mwilanya.

Germain Lobo

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com