Journal la Prospérité

Les élections de décembre ‘’hypothéquées’’. Michel Okongo : ‘’ un dialogue et une transition deviennent incontournables ‘’

This post has already been read 380 times!

‘’Il faudrait à présent mettre fin à notre appartenance au Royaume des aveugles dirigé par les borgnes, car la perspective d’un nouveau dialogue suivie d’une nouvelle transition devient malheureusement de plus en plus certaine’’, a confié le Président du parti Unité des Valeurs à l’occasion d’un point de presse organisée au siège de sa formation politique le vendredi dernier. Ce politique qui se voulait candidat président mais qui, hélas, a manqué de se faire embarquer par la CENI a laissé transparaître des doutes sur l’effectivité du rendez-vous électoral du 23 décembre 2018. ‘’ Le 14 août dernier, la CENI venait d’affirmer sans ambages n’avoir besoin d’aucune aide extérieure en ce qui concerne la logistique électorale, épousant ainsi les propos du Gouvernement, alors qu’en juin 2018, la CENI avait adressé une demande sollicitant l’aide logistique à la Monusco. En effet, l’antenne de Nord-Kivu avait sollicité des hélicoptères et des véhicules de la Monusco pour déployer des matériels dans une vingtaine des Bureaux de Réception et de traitement des Candidatures de la province, et ce, une semaine avant l’ouverture des BRTC. Que cache donc l’attitude de la CENI et du Gouvernement ?’’, dixit Michel Okongo qui a dégrainé une à une les difficultés liées au casse-tête du temps qui reste comme des moyens logistiques pour lancer un verdict selon lequel à l’allure où vont les choses et avec les contradictions politiques, la RDC risque de cheminer vers un rendez-vous électoral manqué en décembre. D’où, puisque gouverner c’est prévoir, il faille dès à présent barrer la route à la parodie électorale en cours en posant les bases d’une vraie compétition électorale via un dialogue et une transition.

Danny Ngubaa