Journal la Prospérité

E. Tshisekedi : les obsèques ne devaient-elles pas avoir lieu avant les élections ?

This post has already been read 19933 times!

Les questions continuent à se poser et les doutes surgissent sur la question de savoir si le corps de l’ancien Premier Ministre et leader de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, UDPS, finira par être rapatrié en RDC pour inhumation. Cela fait 4 mois déjà depuis que le premier pas sérieux avait été franchi entre la Majorité Présidentielle, la Famille Politique et biologique du défunt, mais depuis, plus rien. Une histoire qui semble de plus en plus incertaine, puisque dans six mois, le corps de ce dernier fera deux ans toujours coffré en Belgique. Rappelons que l’opposant historique congolais, décédé depuis le 1er février 2017 en Belgique, fait toujours objet des négociations pour organiser le rapatriement de son corps au pays et organiser ses obsèques. Mais, hélas, ces tractations virent toujours au bras de fer, notamment sur le lieu de l’enterrement. Selon une source concordante, le fils du feu Etienne Tshisekedi au nom de Félix Tshisekedi, candidat à la présidentielle au prochain scrutin, avait repris discrètement contact depuis quelques jours avec le cabinet du président. «  Ce que je peux dire, c’est qu’il y a des contacts assez discrets, qui n’ont repris ces jours-ci avec mon oncle, le chef de la famille, Monseigneur Gérard Mulumba. J’espère tout simplement que cela va aboutir. Je suis dégouté par le mépris de ce pouvoir, qui pousse le cynisme jusqu’à affirmer en coulisses que cela est dû de notre fait, parce que nous serions en train de vouloir échanger un poste de Premier Ministre avec le rapatriement », aurait lâché Félix Tshisekedi. Le retour et l’inhumation du lidermaximo devaient, selon plusieurs, sur un plan moral, avoir lieu avant les élections de décembre.  N’ont-ils pas raison ?

Edouard Khandi