Journal la Prospérité

Toujours plus haut. RDC : Congo Airways SA lance ses vols commerciaux vers MUANDA

This post has already been read 766 times!

Désormais, les vols commerciaux de Congo Airways vers Muanda sont lancés. Au cours d’une cérémonie de célébration de ce vol inaugural, le vendredi 17 août 2018, à l’Hôtel La Beviour de Muanda, en plein Kongo-Central en présence notamment, du Gouverneur a.i de cette province, M. Atou MATUBUANA, le DG de Congo Airways a rendu un hommage mérité au Chef de l’Etat, Joseph Kabila, le père -géniteur de la révolution de la modernité grâce à laquelle la Compagnie aérienne congolaise est née. Grâce au partenariat conclu avec l’Hôtel La Beviour, a fait savoir M. Désiré Balazire, le Directeur Général de Congo Airways, deux rotations seront effectuées chaque semaine, soit le vendredi et le dimanche, entre Kinshasa et Muanda, avec possibilité d’accroître les fréquences en fonction de la demande. Ainsi, a-t-il poursuivi, à travers ce partenariat, les passagers pourront voyager aisément à des tarifs imbattables incluant deux nuitées  à l’Hôtel La Beviour. ‘‘Voilà la grande innovation qui permettra au peuple congolais et aux étrangers visitant notre pays de découvrir l’immensité de la richesse touristique que Dieu a dotée la République Démocratique du Congo’’, a-t-il précisé. Ci-dessous, l’intégralité du speech du DG de Congo Airways lors de la cérémonie du lancement des premiers vols commerciaux Kinshasa-Muanda.

République Démocratique du Congo

Allocution du  Directeur Général et Dirigeant Responsable de CONGO AIRWAYS SA à la suite de  démarrage effectif des vols commerciaux vers Muanda

Le 17 mai 2016 a consacré le lancement des vols commerciaux de nos avions de type Bombardier Dash 8 Q400. L’aéroport de Muanda avait été desservi par l’avion qui porte le nom d’une figure emblématique « KIMPA VITA ».

Hier, 17 août 2018,  soit seize mois après, témoigne la volonté de la compagnie nationale d’assumer une meilleure desserte de qualité de confort et sécurité conformément au mandat reçu à sa création.

Grâce au partenariat conclu avec l’hôtel la Beviour, deux rotations seront effectuées chaque semaine, le vendredi et le dimanche, entre Kinshasa et Muanda, avec possibilité d’accroître les fréquences en fonction de la demande. Ainsi, à travers ce partenariat, les passagers pourront-ils voyager aisément à des tarifs imbattables incluant deux nuitées  à l’hôtel. Voilà la grande innovation de permettre au peuple congolais et aux étrangers visitant notre pays de découvrir l’immensité de la richesse touristique que Dieu a dotée la République Démocratique du Congo.

Je voudrais m’acquitter d’un devoir de remercier son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Joseph KABILA KABANGE, avec l’expression de mes hommages les plus déférents, pour avoir doté le pays d’une compagnie nationale, un symbole de souveraineté à travers sa vision axée sur la révolution de la modernité.

Par ailleurs, il a su immortaliser les personnes qui ont marqué l’histoire de notre pays, notamment, Patrice Emery LUMUMBA, Mzee Laurent- Désiré KABILA, KIMPA VITA et Anuarite NENGAPETA. D’autres personnalités ainsi que des sites caractéristiques les seront avec l’accroissement de la flotte de la compagnie.

Honorable Député National ;

Distingués invités ;

Depuis lors, Congo Airways a évolué et s’est affirmée sur le marché domestique. Elle est déjà sur le marché africain et elle ambitionne d’être une compagnie de référence en Afrique centrale. Très bientôt, le drapeau national ira flotter en Europe, en Asie et en Amérique.   Au début de ce mois, la compagnie a célébré la remise officielle par l’IATA du certificat IOSA (IOSA OperationalSafety Audit) qui témoigne combien la société attache l’importance à la sécurité de ses opérations. Car la sécurité est le premier pilier de nos valeurs. Faut-il rappeler que notre compagnie figure sur la liste de  compagnies certifiées IOSA du monde. C’est un objet  de fierté nationale. La seule compagnie fiable pour le moment, c’est Congo Airways. Nous comptons dans notre clientèle, les missions diplomatiques et les organisations internationales. C’est ici l’occasion de renouveler l’invitation lancée à d’autres compagnies de se conformer à la réglementation en suivant le modèle de Congo Airways afin de maintenir toujours haut le standard. Cette interpellation vaut aussi pour le personnel de la société à continuer de travailler sans relâche.

Avec le temps, nous avons su démontrer à la face du monde que les nationaux ont aussi une expertise de gestion et de qualité contrairement aux aprioris négatifs que se font certaines personnes sur le pays et ses habitants.

Notre effort et celui de l’Autorité de l’Aviation Civile Congolaise  consiste à faire sortir la République Démocratique du Congo de la liste de bannissement « Black List » de l’Union Européenne.

Honorable Député National ;

Distingués invités ;

J’invite donc le peuple congolais, les notables Ne Kongo, les sociétés implantées au Kongo Central, les hommes d’affaires et les organisations tant nationales qu’internationales à prendre toujours les avions de Congo Airways à double titre :

Que Dieu bénisse  la République Démocratique du Congo et son Président ;

Que vive le gouvernement de la République ;

Que vive la province du Kongo Central ;

Que vive Congo Airways ;

Que  vive l’Hôtel la Beviour ;

Que vive l’Honorable Zoé Kabila ;

Je vous remercie.

 

 

MOT DE GOUVERNEUR a.i DE LA PROVINCE DU KONGO CENTRAL A L’OCCASION DE L’INAUGURATION  DU VOL CONGO AIRWAYS

LIGNE KINSHASA-MOANDA

Honorables,

Excellences,

Mesdames et Messieurs, à vos titres et qualités respectifs, tout protocole observé,

Le monde moderne, celui du commerce international, celui des affaires, celui des échanges impose aux grandes villes une vaste plate-forme aéroportuaire moderne et fonctionnelle.

Je suis ainsi heureux de saluer l’arrivée du vol inaugural de Congo Airways de la ligne Kinshasa-Moanda-Kinshasa, car il permet à la ville de Moanda de répondre à cette exigence et lui donne une place de choix dans le patrimoine aéronautique congolais.

Je me réalise tout de suite que cette joie que nous partageons tous à travers ce moment particulier devrait aussi profiter à un homme, à une personnalité qui aurait voulu être présente et présider cette cérémonie de haute portée, cérémonie qui consacre l’énergie mise par plusieurs équipes sans doute, au service de notre communauté. Hélas, la nature nous a imposé un destin, mieux encore, la nature nous a ôté de cette terre des hommes un illustre personnage et l’a placé  dans une nouvelle  adresse « Entre ciel et Terre » !!

Permettez-moi d’avoir une pensée pieuse pour notre Gouverneur de Province, Jacques MBADU NSITU,  décédé le 19 juillet dernier à Kinshasa d’une courte maladie. Je vous invite,  pour ce faire, à observer une minute de silence en sa mémoire. Merci !

Mesdames et Messieurs,

Lorsqu’hier,  dans l’avion Congo Airways,  qui nous transportait jusqu’à Moanda,  je regardais le visage de celles et ceux  qui le découvraient,  comme moi, et qui étaient embarqués dans ce si bref voyage de 45 minutes, j’ai lu et partagé deux sentiments: le premier est celui de l’admiration et le second, celui de l’enchantement.

En effet, l’admiration  parce que, pour la plupart d’entre nous, c’était aussi le premier vol sur Congo Airways, compagnie qui fait notre fierté nationale, grâce  à la vision  et à la passion  pour le Congo de son Excellence JOSEPH KABILA KABANGE, Chef de l’Etat, Président de la République.

L’enchantement, parce que, comme le disait IGOR SIKORSKY : « l’aéronautique n’a été ni une industrie, ni une science, mais ce fut un miracle, un rêve ». Le premier vol Congo Airways Kinshasa-Moanda nous enchante  du fait  qu’il paraît à la fois un miracle et un  rêve qui se réalise  grâce à l’accompagnement  d’un homme dont l’amour pour le Congo se « territorialise » à travers un gigantesque investissement dans la ville océanique de Moanda.

C’est pour moi l’occasion de saluer ses efforts  et de demander à l’auguste assistance d’applaudir  très fortement l’honorable Zoé KABILA pour ses services qu’il rend à notre communauté.

Si ce moment présent a pu provoquer les émotions  particulièrement légitimes,  ce qui est important et qui me passionne comme vous, j’imagine, c’est l’avenir de l’aéronautique congolais, c’est l’avenir  du Kongo Central, c’est l’avenir de la ville de Moanda…

De cet  avenir, ce que j’en entrevois, c’est que le monde a et aura besoin de plus des moyens  aériens. C’est une tendance séculaire. Le monde est désormais structuré par la qualité, par la quantité, par la richesse des échanges qui se nouent entre les continents, entre les pays, entre les villes, entre les peuples, entre les cultures, entre les économies. Je vois en ce premier vol  Congo Airways cet ardent idéal d’un avenir radieux pour notre province.

L’avion, puisqu’il s’agit de cet instrument à la suite de ce premier Vol, est le mode de transport qui augmente le plus rapidement possible. Ce n’est pas à cette occasion que je dois vous rappeler que l’avion est un acteur clé dans l’histoire du 20ème siècle.

C’est pourquoi je me permets de remercier la compagnie Congo Airways, à travers elle le Gouvernement congolais tout entier pour avoir autorisé cette ligne, Kinshasa-Moanda-Kinshasa, à travers si bel avion. Et comme disait Marcel DASSAULT : « un bel avion, c’est un avion qui vole bien ». Je puis vous rassurer que nous avions bien volé hier.

Je profite également remercier les pilotes du premier Vol, car « le moteur est le cœur de l’avion, mais le pilote est son âme ». Comme le rappelle Walter Alexander RALEIGH.

Pour terminer, je voudrais exprimer toute ma reconnaissance à Monsieur l’Administrateur du territoire, à son conseil de sécurité et à la population de Moanda pour l’accueil si chaleureux.

Je m’en voudrais si je passais sous-silence les services dont bénéficie toute notre délégation dans ce mythique cadre de LA BEVIOUR hôtel dont la « durée de notre séjour ressemble à une oasis de confort, de détente et de repos », propos d’accueil du Directeur Général de cet hôtel, œuvre inoubliable de l’honorable Zoé Kabila que des générations et des générations continueront à admirer et à fréquenter.

Yayindekusisakidimbu

Je vous remercie.

Atou MATUBUANA NKULUKI